AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 the 3 musketeer are come back ? (Freds & JJ)

Aller en bas 
AuteurMessage
James Cook
    Cook ♣ administrateur

avatar

ϟ messages : 1120
ϟ pseudo : cookie monster
ϟ crédit : coca cola
ϟ célébrité : jack o'connell

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
100/100  (100/100)

MessageSujet: the 3 musketeer are come back ? (Freds & JJ)   Ven 23 Avr - 1:52




    1 mois. Cela faisait un mois maintenant que James Cook vivait comme un parfait fugitif. Comment avait-il réussit à s'échapper de sa cage ? Personne ne serait le dire. Depuis un mois, le jeune homme squatte une par une les chambres et salles de bains de ses amis, à l'abri des regards. Est-ce qu'il espérait vivre ainsi encore longtemps ? S'était-il projeter dans l'avenir ne serait-ce qu'une seule fois ? Impossible de savoir réellement ce qui se trame dans la tête de notre Cookie Monster. Seulement ces derniers temps, il était bon de préciser qu'il avait fait preuve d'une grande maturité. Bien qu'il reste toujours le même, son comportement a quelque peu changer ou devrais-je dire évoluer. Ses déceptions amoureux, malheureusement toujours présentes, ne l'ont rendu que meilleure. Même s'il n'était pas sorti gagnant de cette histoire, il acceptait sa situation, comme il a toujours essayé de le faire et en est ressorti plus fort. Sa relation avec Freddie, c'était quelque peu amélioré. Cook avait appris à mettre de côté cette jalousie profonde qui l'envahissait à chaque fois qu'il posait son regard sur lui et Effy. Du moins, il essayait de ne pas se trouver présent lorsque le petit couple se trouvait main dans la main. Ce n'était vraiment pas évident. Cook n'avait toujours pas tourné la page avec Effy, et même s'il essayait de se persuader du contraire, ses sentiments le rattrapait toujours. Pourtant, James avait réalisé que son amitié avec Freddie, était bien trop importante à ses yeux pour qu'elle s'arrête de cette manière. Après tout, ils avaient juré de jamais se disputer pour une fille, n'est-ce pas ?... Le jeune homme s'était fait une raison, si Effy avait choisi son meilleur ami, c'est qu'elle était amoureuse et heureuse avec lui et Cook n'espérait qu'une seule chose, que la seule fille qu'il n'est jamais aimé soit heureuse. Qui pourrait penser une chose pareil venant de Cookie monster ? Personne. Personne ne faisait vraiment attention au James qui pouvait se montrer attentionné et solidaire avec ses amis.

    Cook vivait chez Naomi depuis quelques jours. La maison de Naomi était carrément devenue un hôtel ces derniers temps, enfin elle l'a toujours été. Bref, ce matin le jeune homme fut réveillé brutalement par Naomi qui ordonna à celui-ci de sortir par la fenêtre, car les flics venaient de frapper à la porte. Émergeant encore, Cook ne se posa pas de questions et suivit les conseils de son amie. Il sortie par la fenêtre de la chambre et s'éloigna rapidement de la maison. Où devait-il aller à présent ? Loin de paniquer, Cook se dirigea instinctivement en direction du jardin de la famille McLair pour se réfugier dans leur cabane. Cette cabane qui appartenait autrefois au 3 mousquetaires : JJ, Freddie et Cook. Aujourd'hui, cet endroit ressemblait plus à une mini-salle de danse qu'à une planque de trois meilleurs amis, mais les valeurs sentimentales resteront toujours là. Essayant de se faire le plus discret possible durant tout le trajet, Cook marchait les mains dans les poches, un air pensif scotché au visage. Loin de lui cette image du mec délirant et enthousiasme quand le masque tombe. Arrivé à destination, Cook poussa la lourde porte en ferraille, et entra à l'intérieur d'une démarche assurante. Personne... Elle était vide. Cook observa alors cette pièce qui s'offrait à lui, le silence qui régnait autour de lui, devenait lourd et pesant. Le regard du jeune homme semblait rempli de regrets, comme s'il venait de réaliser à quel point cette époque lui manquait. Perdu dans sa nostalgie profonde, Cook en fut subitement sorti lorsque la porte dernière lui grinça légèrement. D'un geste instinctif, James se tourna vers l'entrée à laquelle il tournait le dos quelques secondes plus tôt pour poser son regard sur la personne qui venait de faire son entrée.

___________________________

Spoiler:
 


Dernière édition par James Cook le Dim 30 Mai - 15:22, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonah Jeremiah Jones
    J.J« Unusual »

avatar

ϟ messages : 729
ϟ pseudo : Kynu'
ϟ crédit : ANNE+NANA
ϟ célébrité : Ollie Barbieri

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: the 3 musketeer are come back ? (Freds & JJ)   Sam 24 Avr - 23:32

    Le temps passait maintenant, rien ne dérangeait. À vrai dire, si, quelque chose dérangeait, le temps en lui-même. Rien ne se passait, tout était mort, les fêtes n’avaient plus de gout, et le travail commençait sérieusement à être répétitif. Rien, même les fuites répétitives de Cook n’arrivait à rendre ma vie plus joyeuse, même si, à vrai dire, des escapades et retrouver des poils de quelqu’un d’autre sur mon savon n’avait rien de joyeux… Je ne pense pas que cela vient de mes médicaments, c’est totalement impossible, Olanzapine, Rispéridone et Dexamphétamine ont les meilleurs taux de réussites sur moi, sans effets secondaires, donc je ne pense pas que ma joie ait un rapport avec cela. Peut-être que cela venait… Non. Impossible. Le groupe ne pensait plus à Effy, sauf peut-être Freddie et Cook, ce qui fait que seulement moi ne pensait plus à elle, et dans ce cas, le début de ma phrase n’a plus aucun sens… Une réunion entre les mousquetaires devrait s’imposer d’ici peu, pour que vraiment nous puissions faire quelque chose, en groupe, qui puisse ramener la joie, la bonne humeur, et les filles aussi, tant qu’à faire. J’avoue qu’à vrai dire, les chances que des filles viennent vers moi sont de 31%, et que ce soit Effy qui aille vers Freddie et Cook, ce qui fait donc que je me retrouverai auprès d’Ems et Naoms, qui, bien entendu, sorte ensemble, de Katie l’insupportable qui ne peut probablement pas m’encadrer et de Pandora qui est… plutôt spéciale, mais qui sort avec Thomas, en quelque sorte. Donc, soit une fille complètement étrangère à mon égard allait venir vers moi, ou alors je me retrouverais seul, ce qui est l’option la plus réaliste. En réfléchissant un peu, peut-être que je finirais avec Katie, qui était la seule célibataire du moment dans notre petit groupe, mais il y a quand même très peu de chance, même pas 2%, qu’elle s’approche de moi. J’essaierais de l’approcher, un jour. Peut-être. Enfin bref. Il y a environ 27minutes et 20 secondes au moment où je vous parle, je suis allé chez Naomi, bien décidé à parler à Cook, mais malheureusement, personne n’était là, je me suis donc douté que mon ami n’y était pas non plus, logique imparable. La chambre d’Effy pourrait également être un lieu où je pourrais le trouver, mais leur relation étant quelque peu compliquée depuis qu’elle est ( ou pas ? ) avec Freddie, donc la dernière chance que j’avais de le trouver était la cabane de Freds, là où nous trois, les trois mousquetaires, avions par habitude de nous retrouver, dès notre plus jeune âge. Cet endroit enfermait tous nos secrets, nos envies, nos… moments de rires intensifs et nos coups de fatigue. Je crois que j’ai toujours vu cette cabane debout, depuis que je suis ami avec Freds, et c’est probablement un des endroits où j’ai passé le plus de temps, environ un tiers voir un demi, le reste du temps étant partagé entre ma chambre et la clinique de soutiens psychologique, mon petit asile de gens « étranges ». Donc, après de nombreuses et furtives pensées, mon idée fut d’aller chez Freddie, dans notre cabane.

    Me voilà devant la maison de ce cher Freddie, d’où la musique retentissait, le genre de musique moderne digne de sa sœur, Karen. Aucune envie d’aller la voir, et de toute façon, je m’en fiche un peu, elle risquerait de m’ébouriffer les cheveux ou encore de me sortir un tas de réflexions plutôt pénibles à entendre. Je me dirigeais alors vers la cabane, dont la porte lourde venait de claquer. Il y avait donc quelqu’un, mon choix de venir ici était plutôt bien fait. J’arrivais à mon tour devant la porte, l’ouvrit, et vit Cook me regarder avec les mêmes yeux qu’à son habitude, un regard que je ne saurais décrire par ailleurs. Je le regardais alors à mon tour, n’osa sourire, ni rien faire en vérité. Simplement, parler.

    « Mes statistiques disaient vraies, j’avais une grande chance de te trouver ici… Toujours en fuite ? »

    Question débile à vrai dire, je m’en doutais bien qu’il était toujours en suite, mais je n’avais pas vraiment grand-chose à dire en cet instant.

___________________________

    NOT THE SAME AS BEFORE ♣️ everything
    is changing with the time. Friends, life. But I still got
    friends in who I can count everyday. I need them.
    They're just my eveything...♣️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Cook
    Cook ♣ administrateur

avatar

ϟ messages : 1120
ϟ pseudo : cookie monster
ϟ crédit : coca cola
ϟ célébrité : jack o'connell

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: the 3 musketeer are come back ? (Freds & JJ)   Sam 1 Mai - 13:54

    Souvenirs, souvenirs. Cook se sentait de plus en plus mal en observant cette cabane vide. Comment avaient-ils fait pour en arriver là ? Ils étaient tellement unis et soudés autrefois... maintenant tout était parti en fumée... et tout ça pour qui ? Une fille. La seule chose qui puisse séparer un trio d'amis était véritablement les filles, et pas n'importe laquelle : la fille. Ils s'étaient jurés qu'aucune fille ne viennent briser leur amitié, mais faut croire que l'amour est bien plus fort qu'on ne le croit. Perdu dans sa nostalgie profonde, Cook en fut subitement sorti lorsque la porte dernière lui grinça légèrement. D'un geste instinctif, James se tourna vers l'entrée à laquelle il tournait le dos quelques secondes plus tôt pour poser son regard sur la personne qui venait de faire son entrée. A sa plus grande surprise, JJ se tenait sur le seuil, la pluie n'avait pas arrangé ses cheveux ébouriffés. Leurs regards se croisèrent un instant, sans que l'un puisse dire un mot. Aucun sourire qui habituellement se dessinait sur leur visage lorsqu'ils se retrouvaient. JJ osait rien faire, quand à Cook, il ne parvenait qu'à observer son ami sans un mot, profondément perturbé par sa nostalgie. Par miracle, JJ brisa ce silence qui devenait insupportable. « Mes statistiques disaient vraies, j’avais une grande chance de te trouver ici… Toujours en fuite ? » Étrangement, Cook se montrait d'un calme surprenant. Comme si tout l'enthousiasme et toute l'énergie qui l'habitait généralement s'étaient soudainement volatilisé. James détourna le regard de son ami, en acquiesçant d'un signe affirmatif, lâchant simplement un petit « Ouaip. »

    Donnant l'impression d'en avoir assez de cette situation sans vouloir pour autant le montrer. Il voulait rester le jeune homme qui assumait le sort que lui réservait la vie. Celui qui aimait la vie a n'importe quel prix, même si elle ne le lui rendait pas. James laissa un nouveau silence s'installer entre eux. Il aurait certainement préféré rester seul, mais bizarrement la présence de JJ le rassura quelque peu. S'il se trouvait ici, dans cet endroit si emblématique pour les trois meilleurs amis, c'est que quelque part lui aussi recherchait en cet endroit quelque chose perdu depuis longtemps. Dans un haussement de sourcils, Cook porta à nouveau son regard sur JJ qui n'avait pas bouger d'un centimètre. Notre Monster ne semblait pas très bavard aujourd'hui. A dire vrai, il hésitait. De quoi me demanderez-vous ? Lui-même ne le savait pas très bien. Une part en lui voulait se confier et une autre l'en empêchait catégoriquement. Cook finit par reprendre d'une voix assez neutre contrairement à l'ordinaire. Certainement son amertume toujours présente.

    COOK ▬ « Ne reste pas planter là, JJ. » Dit-il en se dirigeant vers la table basse au fond de la pièce, pour attraper un cendrier. Se laissant tomber sur le petit canapé, il commença à se préparer un joint. Il en avait vraiment besoin. Tout en continuant ce qu'il faisait, il finit par demander à son ami. « Qu'est-ce qui t'arrive, mec ? Toi aussi t'es en cavale ? » Demanda-t-il avec une certaine indifférence à ce qu'il pouvait ressentir à ce moment même. Il acquiesça même un sourire digne d'un Cook en levant de temps en temps son regard sur le jeune homme qui lui faisait face quelques mètres plus loin. Bien évidemment, il lui demandait qu'est-ce qui avait bien pu le faire venir ici.

___________________________

Spoiler:
 


Dernière édition par James Cook le Dim 30 Mai - 15:22, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonah Jeremiah Jones
    J.J« Unusual »

avatar

ϟ messages : 729
ϟ pseudo : Kynu'
ϟ crédit : ANNE+NANA
ϟ célébrité : Ollie Barbieri

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: the 3 musketeer are come back ? (Freds & JJ)   Sam 1 Mai - 23:01

    Cook se tenait devant moi, et n’avait prononcé qu’un mot depuis le début de nos courtes retrouvailles. À vrai dire, je ne savais pas quoi dire et je me sentais totalement inutile. Ma question précédemment posée était des plus ridicules, mais je n’avais rien d’autre à lui dire… Enfin si, j’avais des tonnes de questions à lui poser, mais je n’arrivais pas à trouver le moment adéquat pour les lui poser, ou alors il partait dans un sujet autre. Cook semblait bien calme, comme s’il était lassé de tout ce qu’il était en train de lui arriver, et à vrai dire, je pouvais le comprendre en quelque sorte. Il n’aurait jamais dû faire tout cela, mais c’était prévisible, Cook a un tempérament qui l’incite à faire les pires choses possibles à notre âge. Mais enfin, j’étais tout de même bien étonné, la réaction première qu’il aurait dût à avoir est de me sauter dessus. Bon, cela m’arrange qu’il ne l’ait pas fait, mais enter temps, cela me manquait affreusement. Quand je pense à toute la bonne humeur qui régnait dans la cabane, notre cabane, avant… Cette époque est révolue maintenant, tout à changer, mais enfin, peut-être que tout redeviendra normal un jour, même si j’en doute fortement. Le silence était là, sous mes yeux, rien ne venait le perturber. Je continuais à le regarder, mais cherchais en même temps à détourner le regard, et trouver quelque chose à dire pour casser l’ambiance qui régnait ici, mais rien ne sortait de ma bouche. Cet endroit était plus ennuyeux que mes rendez-vous chez le psychologue, donc vous voyez le genre…

    Cook dit alors quelque chose, enfin ! Même si sa voix n’était pas si aussi joyeuse que d’habitude, l’entendre dire quelque chose et le voir changer de place remontait le niveau d’intérêt de la discussion, dont l’ennui avait envahit les trois quarts. Il se dirigea vers le petit canapé, quant à moi, je restai debout comme un imbécile, car je suis un imbécile, un idiot, un incapable, un mongole, un pauvre con, un gars étrange. Je bougeais mes doigts et commençais sérieusement à m’inquiéter sur le sujet de conversation qui allait démarrer, mais je m’inquiétais également du silence…Idiot. Sur un ton qui montrait l’indifférence, je trouve du moins, Cook me demande si j’étais « en cavale » également, de façon plus générale, il cherchait à savoir ce qui m’amenait dans la cabane de Freds maintenant. Il me fit également un sourire que je reconnus tout de suite, le sourire qu’il faisait toujours, qui rappelait le bon vieux temps (je parle comme un petit vieux, perturbant), le sourire des bons et mauvais moments, le sourire digne de Cook quoi… Bien qu’hésitant, je me rendis vers un des petits fauteuils présents dans la cabane, m’assis dessus et croisa les mains avant de les re-décroiser aussitôt. Inutile, n’est-ce pas ? Je me sentais un peu comme un physicien nucléaire ne sachant pas comment résoudre une équation des plus compliquées, comme si la discussion était un réacteur nucléaire et que si je ne disais rien, tout allait exploser. J’avais une parfaite théorie sur l’utilité de construction de bateaux utilisant moins de carburant avec un système de protection de l’électronique qui permettrait d’économiser de l’argent et d’empêcher les fuites de pétrole qui envahissaient une grande partie des côtes des américains qui tuaient également des milliers de lamantins. J’aurai aussi pût lui parler de mon idée de faire du café immédiatement prêt, qu’on n’a plus qu’à chauffer. Mais je pense que je me détournerais de la conversation et que cela ne l’intéresserait que peu. Même que cela ne l’intéresserait pas du tout. Il fallait donc que je réponde à la question qu’il m’avait posée. J’allais me sentir un peu idiot à lui dire que je voulais juste parler avec lui et Freds pour remettre de la bonne humeur dans ma vie parce que même mes médicaments ne faisaient plus grand-chose. Mais enfin, je me devais tout de même de dire quelque chose…

    « Et bah, je voulais juste avoir des nouvelles. Enfin, non, pas tout à fait, je voulais avoir des nouvelles pour que je puisse… essayer de trouver quelque chose à faire pour… Non. En gros, j’trouve que tout à changé et qu’on doit faire quelque chose pour que la vie redevienne comme avant quoi. Une sortie avec Freddie et toi, ou je sais pas… J’en sais rien en vérité. »

    J’avais l’air idiot, et le stress commençait à monter. Pourquoi est-ce que je bloque tout le temps quand je cherche à dire quelque chose ? Ma réaction quand on me pose une question est quelque chose que ne comprends pas et qui restera encore flou à mon égard longtemps. Et je ne pense pas qu’un traitement à base de médicament fait de Clozapine pourrait changer quelque chose à mon comportement… La réponse que Cook allait donner, même si je n’avais pas posé de question, m’inquiétait déjà. J’espère qu’il trouvera quelque chose à faire pour que tout change…

___________________________

    NOT THE SAME AS BEFORE ♣️ everything
    is changing with the time. Friends, life. But I still got
    friends in who I can count everyday. I need them.
    They're just my eveything...♣️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: the 3 musketeer are come back ? (Freds & JJ)   Lun 3 Mai - 0:29



    Je soupirais, lassé de cet ennui constant qui planait chez moi en ce moment. Allongé sur mon lit et les yeux rivés sur mon réveil, je regardais les minutes défiler les unes après les autres. Ca me semblait être une éternité. C’était fou ce qu’une minute, soixante secondes donc, pouvait être long lorsqu’on restait là, comme un simple imbécile, à fixer son réveil et regarder les chiffres juste pour les voir changer, ou même compter avec lui les soixante secondes dès qu’il affiche une nouvelle minute dans l’espoir idiot de prendre conscience qu’une minute n’est pas, en réalité, soixante secondes mais peut être plus ou peut être moins que ça et donc pouvoir contrer fièrement cette théorie des soixante secondes. Enfin bref, je mourais tellement d’ennui que j’arrivais à m’extasiais sur les chiffres de ce satané réveil. Ma sœur n’était pas là. En fait, mon père l’avait emmené passer une audition à quelques heures de routes de Bristol. Elle et ses auditions, c’était une très longue histoire que j’avais du mal à comprendre et à suivre aussi. Je ne savais pas vraiment ce qu’elle cherchait dans la célébrité et surtout ce que ça pourrait lui apporter de bon. J’aurais aimé que Karen soit là. J’aurais au moins eu quelqu’un avec qui me chamailler, un bon adversaire. Ca aurait pu être drôle. Je n’aimais pas être seul chez moi. La solitude, ce n’était pas vraiment mon intêret. Peut être parce que qu’on est seul, on ne peut faire rien d’autre que penser. Et un peu trop que nécessaire, à mon avis. J’avais envoyé un texto à Effy. Texto auquel elle n’avait pas répondu, évidemment, et auquel elle ne répondrait probablement pas. Répondre aux textos, ce n’était trop son truc. Ca lui arrivait de le faire mais rarement. Elle finirait peut être par arriver et frapper à ma porte comme ça. Oui, comme ça. Enfin, j’espérais qu’elle le fasse du moins.

    Je pensais donc à Cook. Et JJ aussi. Je pense que si Effy n’était pas arrivée dans nos vies, je serais certainement avec eux là maintenant, à trainer et faire chier autant de passants que possible. Mais c’était évidemment beaucoup plus compliqué que cela. Il avait juste fallu qu’on tombe tous les trois amoureux d’elle. Pourtant, on se l’était promis : les frères avant les filles. Evidemment, ce n’était pas n’importe quelle fille. C’était Effy. Elle était spéciale. Parfois, je n’étais pas à l’aise avec le fait d’être officiellement avec elle. J’avais toujours cette petite once de culpabilité face à JJ et encore plus face à Cook. J’avais l’impression que plus je me rapprochais d’elle, plus je m’éloignais de lui. C’était étrange. On avait passé l’été ensemble, à surmonter nos différends, tout oublier et recommencer et ça avait été génial, à vrai dire. Comme si rien ne s’était passé. Et puis Effy est revenue et tout a disparu, comme si nous ne venions pas de passer notre été à faire les 400 coups. Je ne savais pas si un jour, on retrouverait notre complicité d’antan. Je l’espérais. Très fort même. Ces mecs étaient mes meilleurs amis et je mentirais si je disais qu’ils ne me manquaient pas énormément. Je quittais mon lit et m’avançais vers la fenêtre, lançant un regard à notre cabane, lieu où nous avions passé le plus de temps durant notre enfance. Elle était dans mon jardin et pourtant la dernière fois où j’y avais mis les pieds remontait à si loin. C’était notre endroit, à tous les trois, et y aller tout seul me mettait assez mal à l’aise si on peut dire. Mais j’avais envie d’y aller. Cette cabane était bourrée de cartons, de souvenirs du temps d’avant. Enfilant un t-shirt qui trainait par terre, je descendis les escaliers et rejoignais la cabane.

    Inutile de vous décrire ma surprise lorsque je pousse la porte en fer et découvre JJ et Cook, ce dernier assis sur un des canapés, prêt à allumer son joint. Je les regarde, l’un après l’autre, puis entre et vais m’asseoir par terre, près de Cook. Je n’étais gêné. En y réfléchissant, pourquoi est ce que j’aurais du l’être ? C’était ridicule. Comme je l’ai si bien dit, ses mecs sont mes meilleurs amis. On a beau pu se détester ou se disputer pendant quelque tant, maintenant tout ça était réglé alors je ne comprenais pas pourquoi on mettait autant de temps à reprendre notre amitié où on s’était arrêté. JJ et Cook semblaient être en pleine conversation. Mon regard filant entre les deux, je haussais les épaules, histoire de détendre l’atmosphère. « Qu’est ce qui se passe ? J’ai raté quelque chose ? » dis je en prenant le joint que Cook me tendait.

Revenir en haut Aller en bas
James Cook
    Cook ♣ administrateur

avatar

ϟ messages : 1120
ϟ pseudo : cookie monster
ϟ crédit : coca cola
ϟ célébrité : jack o'connell

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: the 3 musketeer are come back ? (Freds & JJ)   Mar 4 Mai - 20:52


    Rien ne sera plus jamais comme avant désormais. Les trois meilleurs amis auront beau essayer de tout reconstruire pour prendre un nouveau départ, la colère, les disputes, la haine, les pleurs, la déception, la tourmente, l'amertume, les regrets, la rancoeur, les en empêcheront. Cook s'était enfin décidé à sortir de son mutisme lorsqu'il comprit que la présence de JJ était bien réelle. Sans se poser davantage de question, il vint s'affaler sur le canapé situé à l'autre bout de la pièce pour se préparer un bon petit pétard. Enfin quelque chose qui lui ressemblait ! Hors de question qu'il se montre aussi fébrile une minute de plus face à son meilleur ami. Le sourire de James reprit alors le dessus. Ce sourire connu de tous, mais auquel, on pouvait sentir une légère différence  dès précédents. Laquelle ? La subtilité était telle que personne ne pourrait réellement répondre à cette question. Cook était quelqu'un de complexe, il était donc extrêmement difficile de décrypter ses moindres faits et gestes, ce n'est pas ses amis qui vous diront le contraire. Mais c'est ce qui faisait de lui quelqu'un d'hyper attachant nan ? x). James n'avait absolument rien à reprocher à ce cher JJ. En revanche, lui, en avait certainement un bon nombre dans la poche. Cook avait fait pas mal d'erreur, il les reconnait plus ou moins, mais ce qu'il savait par dessus tout, c'est la confiance perdue du jeune homme, à savoir JJ. « Et bah, je voulais juste avoir des nouvelles. Enfin, non, pas tout à fait, je voulais avoir des nouvelles pour que je puisse… essayer de trouver quelque chose à faire pour… Non. » Devant l'hésitation prononcé de JJ, Cook leva soudainement les yeux sur lui dans un haussement de sourcils. Qu'est-ce qu'il tentait de lui dire ? James apporta son joint à la bouche pour humidifier le papier à rouler et termina son préparatif, le regard toujours posé sur JJ qui reprit immédiatement. « En gros, j’trouve que tout à changé et qu’on doit faire quelque chose pour que la vie redevienne comme avant quoi. Une sortie avec Freddie et toi, ou je sais pas… J’en sais rien en vérité. » Cook partageait sincèrement cette envie; que tout redevienne comme au bon vieux temps. Mais malgré ça, il restait lucide face à tout ça. C'est pour cette raison qu'il répondit rapidement dans un haussement d'épaule. « Tu sais bien que plus rien ne redeviendra comme avant JJ. » Le ton de sa voix était dès plus sérieuse et son regard pénétrant, laissant installer un blanc entre les deux amis. Autant, il se montrait sérieux dans ses mots autant son comportement semblait relativiser. Cook donnait toujours une image confiante et assurante de sa personne, et il avait bien raison de se comporter ainsi.

    A ce moment là, la porte en fer grinça à nouveau, attirant automatiquement l'attention de James qui fut incessamment sur ses gardes. Depuis qu'il était en cavale, le jeune homme ne pouvait s'empêcher d'être sans arrêt aux aguets, de peur de voir débarquer la police. Heureusement pour lui, c'était Freddie. Cook finit alors par coincer son joint entre ses lèvres, cherchant dans les poches de son pantalon un briquet, pour l'allumer aussitôt. Ce n'est qu'une fois la fumée profondément inspirée dans ses poumons, que Cook réagit enfin à l'arrivée de celui qu'il considérait comme l'un de ses meilleurs amis. « Yeah hey Freds ! Les 3 mousquetaires réunis comme au bon vieux temps ! C'est pas ce que tu voulais JJ !? » Dit-il en lançant un regard sous-entendeur à JJ, suivit d'un sourire où on pouvait sentir ce brun de folie qui l'habitait toujours d'ordinaire. Pourtant une légère ironie flottait dans ses paroles. Assez provocateur mais jamais méchant, Cook tira une latte, laissant à nouveau la fumée pénétrer dans ses poumons. Freddie vint à lui sans dire un mot, et apparemment aucunement gêné de leur présence pour s'asseoir à même le sol. Cook et Freds ne s'étaient pas revu depuis le soir où James avait ramener Effy chez les McLair. Après que celle-ci eut perdue connaissance au bord de la route, encore une longue histoire... Ce soir là, Cook avait surpris son ami prêt à quitter la ville. Était-il vraiment sérieux à ce moment là ? Cook espérait que non, et remit rapidement Freds à sa place. Il n'avait pas le droit de parti comme ça. Pas au moment où Effy avait le plus besoin de lui. Et même si James ne l'avait pas précisé, lui aussi avait besoin de lui, tout comme JJ. Apparemment la raison avait repris le dessus puisqu'il était parmi eux. « Qu’est ce qui se passe ? J’ai raté quelque chose ? » Recrachant lentement la fumée, Cook tendit son joint à Freds qui s'en empara naturellement puis reniflant assez bruyamment, il s'affala davantage sur le canapé et répondit fidèle à lui même. « C'est une putain de bonne question, mec ! » Dit-il en prenant à nouveau le joint dans ses mains, tirant une latte pour finir par le tendre à nouveau à Freds. « Je vois que t'es toujours parmi nous... Ça fait plaisir. » Dit-il en faisant référence à leur dernière conversation en rapport à l'éventuel départ de Freddie. Les traits de son visage s'était adoucis, laissant présager que Cook était ravi de la décision de son ami malgré leurs différents. Puis James ne put s'empêcher de demander; « Comment va Effy ? » Il n'avait pas eu de ses nouvelles depuis qu'elle avait perdu connaissance après l'avoir sauvé. Automatiquement, le ton de sa voix était redevenu un peu plus sérieux et ses traits se rendurcirent légèrement.

___________________________

Spoiler:
 


Dernière édition par James Cook le Mar 20 Jan - 23:46, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonah Jeremiah Jones
    J.J« Unusual »

avatar

ϟ messages : 729
ϟ pseudo : Kynu'
ϟ crédit : ANNE+NANA
ϟ célébrité : Ollie Barbieri

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: the 3 musketeer are come back ? (Freds & JJ)   Ven 7 Mai - 19:32

    Je n’arrivais pas vraiment à savoir si Cook avait suivit ce que je lui avais dit, ou si alors il n’avait rien comprit du tout. Il faut dire que j’ai parlé assez vite et que j’ai quelque peu bégayé, par hésitation, à cause du stress peut-être. Non, pas peut-être, sûr même. Cook restait assez calme pour le moment, peut-être n’avait-il rien à répondre ? Je le regardais, tout en changeant de vue, et le regarder à nouveau. Je ne savais que dire, quoi faire. Cook finit tout de même par rompre le silence en faisant s’effondrer ma phrase, enfin mes phrases, précédemment prononcées. « Tu sais bien que plus rien ne redeviendra comme avant JJ. » qu’il m’a dit sur un ton sérieux. Je m’en doutais bien que cela ne sera plus comme avant, mais enfin, j’espérais qu’on pouvait… je sais pas, essayer de faire comme avant. Compliquer à expliquer, on pourrait refaire des sorties, se revoir quasiment tout les jours comme avant, essayer de… non, en vérité, il avait raison. Rien ne pouvait ramener le passé, et je ne suis pas un super héros, adieu super-pouvoirs pour remonter le temps. Idiot. J’aurais dû me douter qu’il allait répondre ça, c’était si prévisible. Peut-être que j’espère trop. Oui, c’est ça, je crois trop en des conneries, je devrais essayer de penser à ce qu’il va se passer, pas de penser au temps passé. Les bons moments, les meilleurs moments sont passés. D’autres sont à venir, bien que différents, ils seront probablement aussi bien que les précédents… Voilà que je parle encore d’avant. Vraiment, il faut que j’apprenne à me focaliser sur le futur. Je fis alors un sourire à Cook, essayant de remonter le moral un peu, je viens de me rendre compte que j’avais quelque peu plombé l’ambiance. Comme souvent d’ailleurs. Les gens font avec après tout, enfin j’espère. Il faut que j’arrête de trop espérer aussi, ça peut être pas mal. Même si l’espoir fait vivre, comme les gens le disent si bien.

    Alors que j’allais essayer de dire quelque chose pour changer les idées, la lourde porte en fer fit un grincement assez insupportable dans mes oreilles avant de s’ouvrir et laisser voir… ce bon vieux Freds. Freddie, le troisième mousquetaire, celui qui manquait, et il était maintenant là. Je lui fis un sourire, heureux de le voir. Il faut dire que cela fait un moment que je ne l’avais pas vu, lui non plus, vu que je ne sortais plus trop de chez moi en ce moment. Cook me dit alors quelque chose qui me fit rire. Il avait raison, c’est ce que j’espérais, revoir les trois mousquetaires, nous trois, réunis, souriants. Mais enfin, ce n’était plus comme avant, cela est bien vrai. Alors que j’allais dire quelque chose pour changer les idées, Freddie prit la parole. Avec sa voix de « mec détendu », si je puis dire, qu’il est, il nous demanda s’il avait loupé quelque chose. Cela me fit légèrement sourire une fois de plus, allez savoir pourquoi. Comme souvent, je n’avais rien à dire dans ce genre de situation, et de plus, Freddie semblait plus se concentrer sur Cook. La tension n’était pas à son comble, non, mais enfin, elle allait monter peu à peu je suppose. Mais pourtant, ils se regardaient et pour le moment, rien ne se faisait sentir, c’est comme si rien en s’était passé, même si ils devaient rêver de se jeter l’un sur l’autre pour des explications. Cook fit alors une sorte d’allusion, que je ne compris pas entièrement, mais je suppose que je n’avais pas à m’en préoccuper. Ou peut-être que si, on verra, j’aurai des explications plus tard j’espère. Je mourrais d’envie de dire quelque chose en ce moment, mais j’avoue que je n’avais rien à dire, totalement rien. Inutile. Les autres, enfin en l’occurrence, mes deux amis, avaient probablement des tonnes de choses à raconter, eux qui ont une vie si trépidante, pleine d’action, comparé à moi qui, autant le dire, avait une vie plate sans aucun problème. Enfin, sans problèmes, on peut dire ça comme ça. Parce que bon, vu toutes les pilules que je me dois d’avaler chaque matin, et puis mes rendez-vous réguliers chez le psychologue pour voir l’évolution de mon « état », on peut dire qu’en vérité, ma vie est mouvementée, mais je doute qu’un résumé de mon état psychologique les intéresse fortement. Eux, avaient des choses à dire et raconter. Pas moi.

    Alors que tout allait pour le mieux depuis 3 minutes et 46 secondes, James posa une question qui mit quelque peu la « discussion », bien que peu présente, en froid. Du moins, c’est l’effet que cette question me produisit : « Comment va Effy ? ». Le sourire que j’avais sur mon visage s’effaçait peu à peu. J’avais bien peur que Freddie réagisse mal. J'aurai aimé que Cook ne pose pas cette question. Mais bon, je ne peux rien y faire, c'était assez évident.

___________________________

    NOT THE SAME AS BEFORE ♣️ everything
    is changing with the time. Friends, life. But I still got
    friends in who I can count everyday. I need them.
    They're just my eveything...♣️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: the 3 musketeer are come back ? (Freds & JJ)   Sam 8 Mai - 15:43

    J’avais comme une sensation de retour à la case départ, dans la cabane, avec Cook et JJ, là où tout avait commencé pour nous trois. Mon regard jonglait entre mes deux amis. Ca faisait une éternité qu’on ne s’était pas retrouvé ici tous les trois et pourtant, j’avais l’impression d’une scène de déjà vu. Se poser dans ma cabane à fumer des joints et regarder JJ nous présenter ses différents tours de magie, on avait déjà fait tout ça, beaucoup de fois même, mais il y a bien longtemps certes. JJ me fit un sourire auquel je répondis par un clin d’œil. Je n’avais jamais réellement été en froid avec lui. En y repensant, on a toujours été égoïste par rapport à lui. Je veux dire, Cook et moi. Personnellement, j’ai toujours considéré Jay comme mon petit frère, passant mon temps à lui ébouriffer les cheveux comme à un gamin et à ne pas vraiment écouter ce qu’il avait à dire. Pourtant, il ne s’est jamais plaint. Je pense que le pire est quand je lui ai demandé de choisir entre Cook et moi. Ce n’était pas juste de le forcer à faire un choix, surtout entre nous deux. Quand j’y panse, j’aurais du m’excuser pour ça. Ouais, j’aurais certainement du le faire… Donc, je n’étais même pas en froid avec lui mais j’avais quand même réussi à m’éloigner de lui dernièrement. Il faut dire qu’en ce moment, j’avais eu d’autres préoccupations entre Effy, l’école, mes rapports avec mon père. « Yeah hey Freds ! Les 3 mousquetaires réunis comme au bon vieux temps ! C'est pas ce que tu voulais JJ !? » La voix si familière de Cook me sortit de mes pensées. Je n’étais donc pas le seul à avoir remarquer que nous étions réunis comme auparavant. Cook l’avait remarqué, et si j’avais bien compris, c’était ce que voulait JJ. Est-ce que ça devrait m’étonner ? Pas le moins du monde. Il avait fait tout son possible pour nous réconcilier Cook et moi. Cette amitié représentait tout pour lui. Il n’était pas du tout prêt à la laisser partir en poussière. Et il avait raison, en plus. Je n'étais pas non plus prêt à abandonner toutes ces années d'amitié.

    Je pris le joint que me tendait Cook et tirais une grosse latte, en écoutant ce qu’il racontait même si je ne comprenais pas vraiment tout ce qu’il disait ou essayait de dire. Je m’appuyais contre le canapé, tirais une autre taffe et lui rendis le joint en recrachant lentement la fumée. « Je vois que t'es toujours parmi nous, mec. Ça fait plaisir. » ajouta t-il lorsque son regard croisa le mien. Ouais… JJ ne semblait pas vraiment avoir compris de quoi Cook était en train de parler, je hochais donc la tête de gauche à droite pour qu’il comprenne que ce n’était rien. C’était surtout une longue histoire. La dernière fois que j’avais vu Cook, c’était en plein milieu de la nuit. Il me ramenait Effy chez moi après qu’elle ait fait une nouvelle crise de folie, si on peut dire. Je ne savais même pas ce qu’elle faisait avec lui à ce moment là, ou encore comment il l’avait trouvé. Il l’avait juste ramené chez moi et m’avait trouvé sur le point de partir. J’avais fait mon sac sur un coup de tête et avait décidé de partir. Maintenant que j’avais eu mon bac, je ne ressentais pas la nécessité de rester à Bristol. Je n’avais aucune idée de l’endroit où je serais allé, mais je ne serais probablement pas resté ici. C’était un geste lâche, je le reconnais. Et si Cook n’était pas arrivé à ce moment là, je serais probablement parti. Mais il avait réussi à me raisonner. Comme toujours, il avait utilisé les bons mots, ceux qui auraient un bon impact sur moi. « Il y avait encore trop de monde qui avait besoin de moi ici. Enfin, tu vois ce que je veux dire. » Je savais bien qu’Effy n’était pas la seule personne à avoir besoin de moi. Cook avait besoin de moi, JJ aussi. Et à vrai dire, moi aussi, j’avais autant besoin d’eux qu’eux de moi.

    « Comment va Effy ? » Bonne question, n’est ce pas ? Je repris le joint et le gardais longuement entre mes lèvres. Je ne redoutais pas cette question. Au contraire, j’y étais préparé et je savais que Cook me la poserait lorsqu’on se verrait. Avec Effy, on était passé par plusieurs phases, notamment par celle de l’amour fou qui devient la pire merde du monde. Je peux vous dire que ça n’avait rien de drôle. Non, c’était carrément horrible. Et je n’ai pas pu faire grand-chose pour y remédier, j’ai juste subi. Maintenant, je suis plus motivé que jamais pour aider Eff’ à s’en sortir. Tout irait bien, désormais. Il n’y avait pas de raison que ça aille mal. « Elle va bien, je veux dire beaucoup mieux. Elle sait que je suis là, qu’elle est pas toute seule, ça aide beaucoup. D’ailleurs, merci de me l’avoir ramener l’autre soir. » Je lui rendis son joint avec un regard de remerciement. Qui sait ce qui se serait passé si Cook n’avait pas trouvé Effy ce soir là ? Ou même si je serais encore en ville ? Je recrachais la fumée et tourna la tête vers JJ. Le pauvre, il devait être perdu dans tout ça. Le petit sourire qu'il affichait depuis que j'avais franchi la porte avait disparu sur son visage. « Alors JJ, comment ça va ? » lui dis je en lui lançant un sourire pour qu'il se détende un peu.
Revenir en haut Aller en bas
James Cook
    Cook ♣ administrateur

avatar

ϟ messages : 1120
ϟ pseudo : cookie monster
ϟ crédit : coca cola
ϟ célébrité : jack o'connell

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: the 3 musketeer are come back ? (Freds & JJ)   Dim 9 Mai - 23:33

    « Tu sais bien que plus rien ne redeviendra comme avant JJ. »
    JJ ne disait rien. Il semblait déçu face à une telle réponse. Cook s'était montré assez cru, c'est vrai, mais il avait toujours été franche envers son ami. Bien sûr qu'ils pouvaient essayer, mais inutile de se voiler la face. JJ restait muet, seul son sourire vint adoucir quelque peu l'atmosphère, mais Cook eut à peine le temps de l'apercevoir que la porte derrière lui venait à s'ouvrir. L'apparition de Freddie semblait dès plus familière, et tout d'un coup, les trois meilleurs amis se comportaient comme s'ils n'avaient jamais quitté cet endroit. La conversation s'installa naturellement entre Cook et Freddie, contrairement à JJ qui ne prononçait toujours pas un mot, les expressions de son visage le faisant à sa place. Mais ce n'était pas comme si c'était inhabituel, JJ réagissait souvent ainsi. En même temps, il devait se poser une multitude de questions face au comportement de ses deux compagnons. En effet, ces deux-là se comportaient comme s'ils ne s'étaient jamais battu pour la fille qu'ils aimaient. Mais ce que JJ ignorait certainement, c'est qu'il s'était passé beaucoup de chose après le jugement de James au tribunal et son petit tour en prison, seulement lui n'était pas là pour les voir. Que faisait-il d'ailleurs pendant tout ce temps ? Si Freds ne l'avait pas amené par inadvertance chez lui, Cook aurait absolument plus aucune nouvelle de celui-ci... Mais il ne lui en voulait absolument pas, il menait sa vie tout comme Cook tentait de mener la sienne. Et il savait pertinemment qu'il pouvait compter sur lui en cas de besoin, tout comme il l'avait fait lorsqu'il l'avait hébergé chez lui, même s'il aurait préféré éviter ce genre de chose. Bref, tout ça pour dire que ce cher JJ avait manqué pas mal d'étape de la réconciliation entre lui et Freddie.

    Le joint circulait entre les deux jeunes hommes installés tranquillement autour de la table basse. Cook ne s'était pas gêné pour occuper le canapé à lui tout seul, profitant du moment présent puisqu'il savait pertinemment qu'à tout moment, il pouvait retourner dans sa cage. Enfin, il ne se préoccupait pas de ça... Repensant à la dernière conversation qu'il avait eu avec Freds, il lui avoua sincèrement qu'il était content de le voir ici, heureux qu'il ait changé d'avis sur son départ précipité. Cook ne lui aurait certainement jamais pardonné, si celui-ci auvait quitté la ville, sans dire un mot. Car d'après ce que James avait compris, il comptait ne rien dire à personne. On pourrait appeler ça : prendre la fuite. Heureusement, il n'avait pas fait une telle bêtise. Il finit par lui répondre avec une petite touche d'humour, « Il y avait encore trop de monde qui avait besoin de moi ici. Enfin, tu vois ce que je veux dire. » Son regard rivé sur lui, Cook acquiesça d'un léger signe de tête affirmatif suivit d'un faible sourire au coin des lèvres, comprenant parfaitement où il voulait en venir en disant cela. D'ailleurs, son sourire faisait passer une certaine émotion indescriptible qui renforçait davantage l'idée de réconciliation entre eux-deux. Puis Cook ne put s'empêcher de demander des nouvelles d'Effy. Il était conscient que cela puisse jeter un froid entre eux, mais justement, il essayait de surmonter ce malaise. malgré le ton de sa voix qui était redevenu un peu plus sérieux et ses traits qui se rendurcirent automatiquement. Après tout, Elizabeth le considérait comme un ami, il était donc normal qu'il prenne de ses nouvelles surtout après être venu à son secours. « Elle va bien, je veux dire beaucoup mieux. Elle sait que je suis là, qu’elle est pas toute seule, ça aide beaucoup. D’ailleurs, merci de me l’avoir ramener l’autre soir. » Elle sait que je suis là, qu’elle est pas toute seule, ses paroles raisonnèrent dans sa tête. Pourquoi ces simples mots étaient si dur à entendre ? Et pourquoi ressentait-il comme un pincement au cœur ? Il n'y avait rien de si terrible à entendre que Eff' avait besoin de son meilleur ami pour s'en sortir et de personne d'autre... apparemment si.... Pour Cook s'était un coup dur où encore une fois, il s'était surestimé. Interceptant à nouveau le joint que Freds lui tendit, James hocha la tête en signe d'un « de rien », montrant par l'intermédiaire de son comportement, qu'il n'avait pas à le remercier, avant de porter le filtre à ses lèvres et de tirer une longue taffe, comme s'il espérait pouvoir effacer Effy de son esprit plus rapidement, ainsi. Les sourcils légèrement plissé, Cook recrachait lentement la fumée lorsque la voix de Freddie portant comme un écho dans toute la pièce. Certainement l'effet du joint qui commençait à faire effet petit à petit. Celui-ci demandait à JJ qui suivait la scène discrètement, son petit sourire avait disparu. « Alors JJ, comment ça va ? » Cook posa alors son regard sur son ami en question, et attendit qu'il réponde tout simplement. James était tout de même curieux de savoir ce qui s'était passé dans la vie de notre JJ magique pour qu'on le voit aussi peu souvent, ces derniers temps.

___________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonah Jeremiah Jones
    J.J« Unusual »

avatar

ϟ messages : 729
ϟ pseudo : Kynu'
ϟ crédit : ANNE+NANA
ϟ célébrité : Ollie Barbieri

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: the 3 musketeer are come back ? (Freds & JJ)   Jeu 13 Mai - 21:03

    À mon plus grand étonnement, Freddie resta calme pour répondre à la question de Cook, précédemment posée. Il devait s’y attendre, ou alors il ne savait pas vraiment quoi y répondre. Enfin, j’attendais avec impatience, et celui-ci répondit par quelque chose que je ne compris pas, une fois de plus. J’avais l’impression d’être mit de côté, comme si ils se parlaient dans un langage codé, comme si je ne faisais plus partie de l’équipe. Peut-être était-ce le cas. Non, n’importe quoi petit JJ, tu te fais des idées, après tant d’années, tu ne peux pas être mit de côté. Idiot, je suis un idiot pour penser des choses pareilles. Enfin passons. Je m’attendais à ce que la discussion se déroule entre eux deux, comme souvent d’ailleurs. Je me serais chargé d’apporter une petite touche de bonne humeur avec de la magie, ou encore dire une phrase sur une théorie qu’ils trouveraient inutile mais qui est importante pour moi vu les jours de réflexion que celle-ci m’aurait prit. Mais là, Freddie m’avait demandé de mes nouvelles, si j’allais bien en l’occurrence. Que dire ? Oui, tout va bien. Non, ça allait faire louche, ce n’est pas mon genre de sortir des phrases aussi courte et sans explications, sauf quand je suis stressé. Ah oui tiens, je pourrais mettre ça sur le coup du stress. Nan, toujours réaliste. Une idée. Je dois trouver une idée. Improvisons .« Bah, tout va bien, parfait…génial ouais… »
    D’un réalisme affligeant... Je me doutais bien que de toute façon, vu la façon dont j’ai sorti cette phrase, ils ne pouvaient que douter de moi. J’ai jamais été très fort là dedans, et à cause de mes Sitro Teasic Ulvaceous Neoprenes (les S.T.U.N, si ça peut vous aider), la vérité sortait d’elle-même sans que je puisse vraiment la contrôler. J’espérais cependant, parce que je crois qu’en fait, je ne sais qu’espérer, que celle-ci ne sortirait pas comme ça, car franchement, je pense que je vais pourrir sérieusement l’ambiance. Entre temps, peut-être que plombe souvent l’ambiance, non ? Je pense trop… Oui, beaucoup trop. En fait, là, en réfléchissant, je pense qu’il y a environ 87.89 % de chance pour que je dise la vérité d’ici les 20 secondes suivantes, le reste de la probabilité étant partagée entre l’arrivée de quelqu’un qui allait me faire taire ou alors un coup de téléphone soudain changeant toute la conversation. Personnellement, j’espère vraiment qu’un de ces deux éléments va faire son apparition.

    Après attente de 19 secondes qui n’étaient pas très « occupées » par les discussions, rien n’était apparu et ce qui était prévu fit son apparition, c’est-à-dire que la vérité éclata, comme quelque chose d’incontrôlable et surtout d’idiot. « En fait, non, je m’inquiète, j’y arrive pas, j’vais pas bien, j’fais crise sur crise et puis… enfin… ». Rien d’autre n’arrivait à sortir. Je me sentais libéré de l’avoir dit, mais gêné à la fois. J’allais encore leur dire que je voulais que tout redevienne comme avant, on va encore m’expliquer que cela est impossible, que le passé est le passé et que je devais vivre au présent. Mais entre temps, je n’ai rien à leur dire d’autre. J’ai bien essayé de faire avec, mais je n’y arrive pas. Comme si tout me forçait à arranger les choses, à leur faire oublier ce qui nous a « séparé », nous trois, même si… même si on est proche l’un de l’autre.
    « Je m’enferme et j’ai plus envie de sortir, je m’inquiète, je … je… je sais plus quoi faire du temps. ». Que dire ? Plus rien. Leur réaction ne m’effrayait pas plus que ça, même si je n’arrivais pas à la prédire. En fait… c’est comme si… Comme si ce qu’ils allaient me dire n’allait rien me faire. C’est idiot, totalement idiot. Mais j’avais ça, au fond de moi. Je baissai alors les yeux, et croisa mes mains, en signe d’attente. J’aimerai que leur silence soit brisé et qu’ils disent enfin quelque chose.

___________________________

    NOT THE SAME AS BEFORE ♣️ everything
    is changing with the time. Friends, life. But I still got
    friends in who I can count everyday. I need them.
    They're just my eveything...♣️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: the 3 musketeer are come back ? (Freds & JJ)   Mar 18 Mai - 21:19

    J'attrapais une petite balle en mousse qui trainait près de moi et me mettais à la tripoter puis regardais JJ. Il avait l'air tendu, très tendu. C'était tout JJ, ça. Il était celui de nous qui passait son temps à se faire du soucis, à réfléchir et chercher des solutions pour rendre les choses meilleures, parfaites même. Je pense qu'il n'a pas compris, ou ne comprend pas que rien ne peut être parfait. Mais je l'adorais pour ça, pour toute la patience et la conviction qu'il avait eu pendant mon froid avec Cook. Jamais il n'avait cessé de croire en nous et je pense que c'est ça qui a tout fait. Il était important pour lui que la bonne entente règne entre nous tous. On a tous besoin d'un ami comme ça. « Bah, tout va bien, parfait…génial ouais… » Je continuais de le regarder alors qu'il me fit ce sourire qui se voulait rassurant, je dirais. Mon regard se tourna ensuite vers Cook qui haussa les épaules. JJ mentait. Du moins, je ne croyais pas à ce qu'il disait. Ca sonnait trop simple, trop banal, alors que la plupart du temps quand mon ami parlait, il m'arrivait de ne comprendre qu'un mot sur tous ceux qu'il avait utilisé. Et puis, JJ ne ment jamais. A cause de ces médicaments qu'il prenait, ces médicaments qui faisaient dire la vérité et toute la vérité. Il était sans doute en train d'analyser si Cook et moi avions gobé son mensonge. Jay paraissait beaucoup plus tendu. J'insistais du regard, le poussant à nous dire la vérité, légèrement vexé qu'il puisse nous cacher quelque chose. C'est vrai qu'en temps ordinaire, JJ est plus là pour nous que nous pour lui. Avec nos vies hyper compliquées - je rappelle que Cook est aujourd'hu un fugitif et que ma copine a essayé de se suicider - , Jay avait plus été là pour nous soutenir et tout ça. Nous restions là, à le fixer, et attendre qu'il crève enfin l'abcès. « En fait, non, je m’inquiète, j’y arrive pas, j’vais pas bien, j’fais crise sur crise et puis… enfin… ». Voila qui paraissait déjà plus vrai et qui ressemblait beaucoup plus au JJ que je connaissais. Je cherchais dans ma tête la cause de son mal être sans vraiment trouver à quoi il correspondait. Je pense que, pour une fois, c'est lui qui parlera. Et nous qui serons là pour l'écouter.

    « JJ, qu'est ce qui se passe ? » lui demandais je, commençant à m'inquiéter. Il semblait déjà beaucoup plus détendu et libéré, si je peux dire. Peut être qu'il faisait encore une crise. JJ est quelqu'un qui panique vite et il suffit qu'il réfléchisse à trop de choses en même temps pour se mettre dans des états pas possibles. Peut être se faisait il encore du souci à propos de Cook, lui et moi. Il était celui qui avait le plus témoigné son envie de se bouger, d'aider les choses à redevenir ce qu'elles étaient. Mais est ce que c'était réellement possible ? Personnellement, j'en doutais. Je veux dire, nous avions traversé trop de choses, nous avions grandi, évolué. Nous n'étions plus les mêmes qu'auparavant. C'est vrai qu'on pourrait tout de même essayer de faire comme si rien ne s'était passé, comme si nous n'avions jamais quitté notre cabane. Mais, je ne pense pas que notre amitié serait autant sincère qu'avant. Nous n'avions plus les mêmes sentiments. Les choses changent, n'est ce pas ? « Je m’enferme et j’ai plus envie de sortir, je m’inquiète, je … je… je sais plus quoi faire du temps. » Je regardais instinctivement Cook, histoire qu'il dise quelque chose. Il était fort pour ça, détendre l'atmosphère, et parfois même sortir une connerie qui pourrait remonter le moral. Mais il ne dit rien. Je ne savais même pas ce qu'il s'était passé récemment dans la vie de JJ pour qu'il se sente aussi mal. Il était gêné, il se contentait de croiser les mains et de jouer avec ses doigts comme le petit garçon nerveux qu'il était. Je me levais et passais mon bras autour de ses épaules. Il semblait vraiment stressée et je n'aimais pas voir JJ dans cet état. « Calme toi, Jay. Je... C'est bon, on est là, tu sais. Raconte nous tout. » Je me tournais vers Cook, qui semblait lui aussi prêt à réagir.
Revenir en haut Aller en bas
James Cook
    Cook ♣ administrateur

avatar

ϟ messages : 1120
ϟ pseudo : cookie monster
ϟ crédit : coca cola
ϟ célébrité : jack o'connell

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: the 3 musketeer are come back ? (Freds & JJ)   Lun 24 Mai - 13:37

    Cook posa alors son regard sur son ami, et attendit qu'il réponde tout simplement à la question de Freddie. James était tout de même curieux de savoir ce qui s'était passé dans la vie de celui-ci. Depuis cette fameuse soirée où James avait violemment tapé JJ au visage dans un accès de rage, leur relation s'était quelque peu abîmé. Ce qui était tout à fait logique si on reconsidérait la situation. Comment avait-il pu frapper l'un de ses meilleurs amis avec une telle férocité ? En réalité, Cook était si dépassé par ce qu'il venait de voir à ce moment là, qu'il avait perdu tout contrôle de ses actes. Son impulsivité avait encore frappé et lui valait d'amères regrets encore aujourd'hui. C'était la cause de tous ses problèmes à ce jour. Pourtant, JJ avait accepté ses excuses. Il les avait accepté, mais lui avait-il pardonné cet acte impardonnable ? Cook n'en était pas certain, d'où l'éloignement des deux amis ces derniers temps. En effet, James était incapable de donner des nouvelles de son ami si quelqu'un venait à lui demander. Mais il comprenait parfaitement sa réaction, il aurait probablement fais de même. Prendre du recul, était certainement la meilleure chose à faire pour repartir de zéro. Et puis, Cook était revenu vers JJ... les jours passent mais l'amitié ne s'efface pas, la preuve lorsque James s'était installé quelques jours au domicile Jones. Il avait tiré un trait sur cette histoire, il ne voulait pas vivre dans le passé et surtout oublié qu'il avait fait du mal à un être qui lui était cher. « Bah, tout va bien, parfait…génial ouais… » Pourquoi ce qu'il venait de dire sonnait parfaitement faux ? JJ avait toujours été un piètre menteur, parfois au plus grand désarroi de notre Cookie monster, mais ces médicaments ne l'aidaient pas beaucoup dans ces cas-là. Enfin, c'était peut-être mieux ainsi. Crever l'abcès était peut-être un bon moyen pour mettre les choses à plat. Lorsque Freddie se tourna vers Cook incrédule face aux paroles de JJ, celui-ci ne proféra qu'un simple haussement d'épaule, qui signifiait qu'il trouvait aussi que ces mots ne ressemblaient pas au JJ qu'ils connaissaient, mais qu'il n'avait rien à dire sur ce.

    « En fait, non, je m’inquiète, j’y arrive pas, j’vais pas bien, j’fais crise sur crise et puis… enfin… » Le bref silence qui venait de s'installer entre les trois amis, s'interrompu à nouveau. Cook gardait son regard rivé sur JJ, qui semblait perdu, et mal à l'aise à la fois. On aurait dit qu'il était prêt à exploser, il semblait vouloir lâcher tout ce qu'il avait sur le cœur. C'était le bon moment, puisqu'il avait toute l'attention de ces deux compagnons, quelque peu intrigués par son comportement. Freds réagit assez rapidement; « JJ, qu'est ce qui se passe ? » contrairement à Cook, qui gardait le silence, les yeux toujours rivés sur le jeune homme debout, face à lui. Une légère inquiétude, complètement invisible de l'extérieur, planait sur James. Est-ce qu'il avait réussit à le faire paniquer en lui avouant tout à l'heure que plus rien ne serait comme avant ? Les questions s'enchaînaient, mais il restait toujours silencieux, simplement interloqué par l'annonce de JJ, attendant patiemment la suite. « Je m’enferme et j’ai plus envie de sortir, je m’inquiète, je… je… je sais plus quoi faire du temps. » La voix de JJ semblait lancer un appel au secours. Les sourcils de James s'étaient froncés, et son regard se tourna instinctivement vers Freddie qui avait fait de même. Il s'attendait peut-être à ce que Cook dise quelque chose, n'importe quoi qui pourrait détendre l'atmosphère. Mais rien... le jeune homme ne trouvait rien à redire à cela. Un blanc s'était interposé entre les trois amis, heureusement Freds réussit à dire quelque chose, assez futile certes mais pratique dans le sens où il rompit le début de silence qui commençait à se préparer. « Calme toi, Jay. Je... C'est bon, on est là, tu sais. Raconte nous tout. » Freds avait toujours été bon pour apaiser JJ, lorsque celui-ci faisait ses crises. Cook prit à son tout là parole, d'une voix posée et investi à la fois.

    « Pourquoi tu t'inquiètes, mec ?... On a toujours été là. Même si certaines choses ont changés, on est encore là. Alors c'est quoi le problème ? » Demanda-t-il en espérant que JJ se lâche complètement, et leur balance tout ce qu'il avait sur le cœur. Celui-ci avait tendance à encaisser sans manifester le moindre ressentiment, alors il était normal qu'à un moment donné ça lâche. Cook avait fait exprès de se montrer assez cru dans sa dernière question.

___________________________

Spoiler:
 


Dernière édition par James Cook le Lun 7 Juin - 21:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonah Jeremiah Jones
    J.J« Unusual »

avatar

ϟ messages : 729
ϟ pseudo : Kynu'
ϟ crédit : ANNE+NANA
ϟ célébrité : Ollie Barbieri

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: the 3 musketeer are come back ? (Freds & JJ)   Jeu 27 Mai - 11:02

    Je me sentais mal, comme si je redoutais leur réaction, comme si j’avais l’impression que cela ne les intéressait plus que ça. J’avais entendu, vaguement, que Freds m’avait parlé lors de la coupure entre ma deuxième et ma troisième révélation sur mon comportement, mais à vrai dire, je serai incapable de redire ce qu’il avait dit. J’étais également préoccupé par ce que j’allais leur répondre, si j’allais oser leur mentir ou si j’allais faire, une fois de plus, éclater la vérité à mon insu. De toute façon, le mensonge et moi, ça fait deux, ce n’est pas un de mes points fort. Freddie semblait s’intéresser à mon cas, et demanda de lui dire ce qu’il m’arrivait. En fait, je crois que même moi, je ne savais pas vraiment ce que j’avais. J’avais cette curieuse chose qu’on appelle le doute en moi. Je voulais à la fois que tout redevienne comme avant même si cela est impossible, et je voulais également qu’on essaye de faire quelque chose de nouveau dans notre futur, ressortir tout les trois ensembles, même si cela serait différent. Dans le fond, ce que je voulais revenait exactement à la même chose, même si pour moi, c’était comme différent. Idiot. Je posais alors mes mains sur mes genoux et regarda Cook et Freddie, tout en hésitant. J’avais l’habitude de me montrer comme quelqu’un qui va plutôt bien malgré les conflits, qui essaye d’être joyeux pour faire plaisir à sa famille et ses amis, mais au bout d’un moment, s’en est assez et tout ne peut qu’exploser. Il m’est arrivé plusieurs fois de me dire que peut-être, sans mes médicaments, et je pense plus particulièrement au Risperidone, qui me fait être quelqu’un de bien, alors que peut-être je suis le contraire et que je pourrais m’éclater aussi bien que tout les autres adolescents de mon âge. Mais, entre temps, je me dis que si je l’arrête, ma mère aurait fait tout ce qui était possible pour rien, que je ne serais plus l’enfant parfait qu’elle souhaite avoir, et que je ne serais qu’un fléau pour elle. Ma mère est la personne qui prend le plus soin de moi, je ne peux pas la décevoir. Alors je continue, sagement, à prendre le Risperidone, le moraglutomol, et tout le reste. Entre temps, tout le monde connait le petit J.J sage, qui essaye de tout faire pour ses amis. Je n’ai pas envie de les décevoir eux non plus. Je soufflais alors et fermais les yeux. Cook me demanda alors pourquoi je m’inquiétais. Il me parla d’un ton assez sec, que j’avais l’habitude d’entendre quand il me demandait de faire quelque chose. Je ne disais rien, je réfléchissais. Je rouvris alors les yeux, regardais mes deux amis rapidement, et commençais à essayer de parler, avec bien du mal. « Je… c’est comme si je… enfin j’aimerai qu’on essaye de passer du temps tout les trois vous voyez, qu’on recommence à faire … enfin à s’amuser tout les trois quoi. Même si c’est pas possible, j’aimerai au moins qu’on essaye de s’amuser. ». J’avais réussi à me calmer, ce qui était un bon début. Je tremblotais encore un peu, mais ce n’était qu’un tremblement minime. « On ne pourrait pas juste essayer d’être… les trois mousquetaires du passé ? ». Ma phrase avait une intonation ridicule, comme un petit enfant essayant de réclamer quelque chose à ses parents. Je me sentais idiot, comme souvent, et j’ai l’impression que leur réponse va être * C’est impossible J’ ! * ou encore * Rien n’est plus comme avant *… Alors je me demande pourquoi je m’inquiète tant que ça pour le passé. Une amie à moi ( car oui, j’ai des amies ! ) m’avait dit de ne pas me préoccupé de mon passé tant que ça, mais j’y arrive pas, c’est naturel pour moi, je m’inquiète pour tout. Le médecin aussi, m’avait conseillé de ne pas être inquiet.

    Je sentis ma bouche devenir sèche, le stress prenait possession de moi encore plus qu’auparavant. J’avais soif, j’avais peur, j’avais envie que quelqu’un parle, de n’importe quoi. Je regardais alors Freddie d’un air perturbé, d’un air… comme triste. Puis je regardais Cook, de la même façon, quelques secondes après. Je ne savais que faire, que dire de plus pour qu’ils comprennent ma détresse.

___________________________

    NOT THE SAME AS BEFORE ♣️ everything
    is changing with the time. Friends, life. But I still got
    friends in who I can count everyday. I need them.
    They're just my eveything...♣️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: the 3 musketeer are come back ? (Freds & JJ)   Mar 8 Juin - 20:11

    Je me demandais bien ce qui pouvait se tramer dans la tête de ce pauvre JJ pour qu'il réagisse ainsi. Quand j'y pense, je n'ai pas souvent que ça été là pour lui. Je veux dire, il a plus été là pour moi à m'écouter me plaindre des malheureux inconvénients qui pouvaient perturber ma vie que moi pour lui. JJ a aussi toujours été le plus positif de nous tous, celui qui nous encourageait à chaque fois à ne pas nous prendre la tête pour des riens. J'avais l'habitude de le voir comme ça, vous savez, encore dans un monde "imaginaire" où tout est parfait et beau et où il serait toujours intouchable tant qu'il aurait droit à ses petites pilules magiques qui le ferait toujours allé mieux que nous autres. C'était idiot, je le sais. J'étais donc toujours surpris lorsqu'il s'énervait ou alors, comme là, qu'il nous montrait que lui aussi allait mal. Aucun médicament et aucune pilule ne pouvait nous protéger de tout, il faut croire. La voix de Cook me sortit de mes pensées. « Pourquoi tu t'inquiètes, mec ?... On a toujours été là. Même si certaines choses ont changés, on est encore là. Alors c'est quoi le problème ? » C'était sûr que les choses avaient changés. En fait, c'était ça le problème. Seulement, Cook et moi avions par faire avec. J'avais fini par comprendre que tant que je serais avec Effy, rien entre nous deux ne redeviendrait comme avant. Peut être que ça nous éloignait, ou encore limitait notre amitié. JJ ne pouvait pas comprendre ça. Il n'y avait pas pire spectacle pour lui que de nous voir nous déchirer ou alors parler de futilités alors que nous sommes tous les trois supposés être les meilleurs amis du monde. JJ ferma le yeux puis les rouvrit, chose qu'il faisait souvent pour se détendre lorsqu'il subissait une crise. « Je… c’est comme si je… enfin j’aimerai qu’on essaye de passer du temps tout les trois vous voyez, qu’on recommence à faire … enfin à s’amuser tout les trois quoi. Même si c’est pas possible, j’aimerai au moins qu’on essaye de s’amuser. » Je le rergardais se calmer peu à peu, même si ses mains tremblaient encore légèrement. Au moins, il avait dit ce qu'il avait à dire. Il voulait que tout redevienne comme avant. Je voulais aussi que tout redevienne comme avant. J'espérais que Cook aussi. Mais est ce que c'était vraiment possible ? En l'espace de presque deux ans, nous avions vécu plus de choses que durant une bonne dizaine d'années d'amitié. On avait évolué, mûri. Nos sentiments et nos pensées avaient changé. Je regardais cette photo de nous trois déguisés en trois mousquetaires accrochée sur un des murs de la cabane et me demandais si nous étions toujours ces trois adolescents innocents et dont la seule préoccupation était de faire les cons ensemble. J'en doutais fort, à vrai dire. « On ne pourrait pas juste essayer d’être… les trois mousquetaires du passé ? » Le ton qu'il employait me mis mal à l'aise. Il avait employé le même ton qu'aurait utilisé un enfant qui chercherait une réponse ou une solution là où on ne peut rien trouver. C'est vrai qu'on pouvait essayer. Après tout, on avait rien à y perdre. Mais je pense que le fait que notre tentative de retour en arrière quelques années plus tôt puisse échouer me reposer. Je n'avais pas envie d'être déçu. L'amitié qui nous liait Cook, JJ et moi comptait beaucoup pour moi. JJ me regardait. Il semblait triste, tellement affecté par la situation. Pour une fois, moi non plus je ne voulais pas le décevoir. On était pas toujours obligé d'être pessimiste. J'étais prêt à faire un effort pour nous, pour lui particulièrement. « Je suis pas vraiment sûr que ce soit possible Jay. Mais je le veux autant que toi et je veux bien essayer. »

    Soit ça passe, soit ça casse, non ? Si faire quelques efforts en plus pouvait nous aider à redevenir les trois mousquetaires d'antan et bien pourquoi ne pas les faire ? Je regardais Cook, me demandant comment il réagirait. En fait, j'en avais vraiment aucune idée. Ses réactions étaient toujours spontanées et tout reposait sur ce qu'il dirait.
Revenir en haut Aller en bas
James Cook
    Cook ♣ administrateur

avatar

ϟ messages : 1120
ϟ pseudo : cookie monster
ϟ crédit : coca cola
ϟ célébrité : jack o'connell

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: the 3 musketeer are come back ? (Freds & JJ)   Jeu 10 Juin - 1:09

    « Je… c’est comme si je… enfin j’aimerai qu’on essaye de passer du temps tout les trois vous voyez, qu’on recommence à faire … enfin à s’amuser tout les trois quoi. Même si c’est pas possible, j’aimerai au moins qu’on essaye de s’amuser. » Contre tout attente, JJ réussit à se calmer tout seul malgré quelques tremblements persistants. Cook s'attendait à ce que son ami s'emporte d'un coup, mais il fut agréable surpris -ou pas- de constater le contraire. James gardait son regard rivé sur JJ, sans dire un mot. Apparemment, l'idée que les trois mousquetaires redeviennent unis comme auparavant lui tenait vraiment à cœur, puisqu'il avait de nouveau tenté sa chance en présence de Freddie, cette fois. Cook lui avait déjà donné son opinion sur le sujet; à croire que ça ne lui avait pas suffit. Mais c'était compréhensible... « On ne pourrait pas juste essayer d’être… les trois mousquetaires du passé ? » Instinctivement, Cook baissa son regard sur le joint qu'il tenait à nouveau dans les mains. Son expression ne laissait prévoir rien de très positif, mais il préféra se contenir sur le sujet pour le moment, recrachant lentement la fumée de sa dernière taffe avant de l'écraser dans le cendrier situé sur la table basse, face à lui. Le silence s'installa à nouveau entre les trois amis, à croire que c'était systématique. Puis Freddie brisa le silence en premier. Qu'est-ce qu'il en pensait de tout ça ? Cook avait hâte d'entendre son point de vu même s'il ne lui adressait aucun regard, gardant toujours ses yeux rivés sur le joint à présent écrasé. « Je suis pas vraiment sûr que ce soit possible Jay. Mais je le veux autant que toi et je veux bien essayer. » Cook sentit à présent le regard de ses deux compagnons rivé sur lui. Relevant le regard dans un haussement de sourcil innocent vers eux, James finit par laissé échapper un petit rictus qui sonnait relativement faux avant de prendre enfin la parole, sur un ton qui se montrait à priori décontracté.

    « Arrêtez les gars ! C'est quoi cette putain envie de vouloir essayer. Essayer quoi ? » Cook devint soudainement plus sérieux à sa dernière question, qui n'en était pas vraiment une, directement. Il était extrêmement sérieux pour une fois, mais il n'y avait rien d'agressif dans le ton de sa voix, même si au premier abord on pourrait le penser -James avait toujours été comme ça. Il essayait simplement de les faire raisonner. Tant que Cook sera toujours amoureux d'Effy, se sera vraiment difficile d'envisager une relation semblable au passé. Il en avait pris conscience, peut-être pour cette raison qu'il se montrait aussi réticent face à la situation. « De faire comme si de rien n'était, comme si jamais rien ne c'était passé ? Ça marchera pas. » Cook marqua une courte pause pour regarder droit dans les yeux Freddie, en particulier.

    « Je suis désolé mec, mais je peux pas. Je serais toujours là pour toi, mais ça ne sera plus jamais comme avant. Et ça veut pas dire qu'entre nous se sera la merde. » Cook finit par tourner son regard sur JJ, puis termina par ces quelques mots ; « Ça prend, un putain de temps ces choses là et je peux pas faire comme si tout était revenu comme avant en claquant des doigts les mecs. »

___________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonah Jeremiah Jones
    J.J« Unusual »

avatar

ϟ messages : 729
ϟ pseudo : Kynu'
ϟ crédit : ANNE+NANA
ϟ célébrité : Ollie Barbieri

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: the 3 musketeer are come back ? (Freds & JJ)   Ven 18 Juin - 10:25

    J’attendais ma réponse, tout en essayant de me calmer. Je croisais les mains, les décroisais, lançais de petits regards à mes deux amis, puis recommençais à jouer avec mes doigts. Mon regard voulait se porter sur cette photo de nous trois, toujours présente dans la cabane, mais je faisais mon possible pour ne pas y penser. Cette époque était finie, non ? Du moins, je crois que c’est la réponse que je dois me donner pour comprendre les choses. Je vis Freddie me regarder attentivement et prendre la parole : « Je suis pas vraiment sûr que ce soit possible Jay. Mais je le veux autant que toi et je veux bien essayer. ». Cela me fit plaisir de l’entendre dire ça, finalement, lui aussi voulait que ça redevienne pareil. J’en pouvais plus de penser au passé tout les jours, et essayer de me persuader que tout cela était fini. Juste essayer, c’est tout ce que je demande. C’est peut-être compliqué, mais qui sait, peut-être qu’en essayant, notre amitié sera comme avant ? Peu probable. Je me mis alors à regarder Cook. Sa réponse était la plus importante, probablement. Comme si c’étais lui, le maître du jeu. Lui qui allait trancher entre le pour et le contre. Il leva un sourcil. C’est un mauvais signe, je pense. J’avais peur de ce qu’il allait dire. « Arrêtez les gars ! C'est quoi cette putain envie de vouloir essayer. Essayer quoi ? ». Je baissai alors la tête, et regardai mes pieds au sol. Je ne bougeais plus mes mains, celles-ci restaient croisées, calmement. « De faire comme si de rien n'était, comme si jamais rien ne c'était passé ? Ça marchera pas. ». Je n’osais même pas le regarder. Il avait raison, après tout. Cela ne pouvait plus marcher. Tout allait de travers. Je me mis alors à regarder James, avec un regard innocent et triste à la fois, un regard qui montrait mes émotions. Il me dit tout simplement qu’il ne peut pas, et ce mit à parler du temps que cela pourrait prendre. C’est vrai que, ce genre de choses ne s’oublie comme ça, d’un claquement de doigts, ou encore d’un simple « désolé ». Il fallait du temps. Il fallait attendre, encore et encore. Mais, je n’en peux plus, d’attendre.

    Je ne savais que dire, quoi faire, pour leur faire comprendre ma détresse. Je voulais essayer de trouver quelque chose pour me sentir mieux. L’idée de « tout recommencer » n’avait pas marchée. Je ne voulais pas retourner chez moi et m’enfermer dans ma chambre à nouveau, à gratter trois misérables notes sur mon ukulélé désaccordé, ou encore construire des maquettes du missile Night Flight, que je détruis, puis reconstruis ensuite. Je me sentais comme un gamin qui était punit, interdit de mettre les pieds dehors. Comme… privé de dessert. Je voulais me lever, crier, et tout faire partir en l’air. Puis partir, faire claquer la porte et courir, loin, très loin. Mais je suis incapable de faire ça. Je ne suis qu’un pauvre idiot incapable, qui ne peut pas se sortir de sa merde tout seul, comme tout le monde le fait. Impossible de résoudre ses emmerdes, impossible de faire les choses comme il le faut. Un idiot, un raté.
    Mes émotions montaient de plus en plus, mais je ne voulais pas pleurer, comme un gamin. Je me retenais et frottais mes yeux de temps en temps, tout en essayent de sourire à mes deux amis pour leur faire voir que « tout va bien » même si c’est faux. Il fallait que je change de sujet de conversation, au plus vite, avant que les émotions prennent vraiment trop le dessus. Mais, sans vraiment que je m'en rende compte, je me levai, balbutiai un petit «J'en.... J'en...» puis me rassis, sans rien dire. Finalement, la tristesse et la colère étaient parvenus à moi plus vite que prévu. Pour changer le sujet de conversation, qui reviendrait bientôt dans la discussion je pense, je me mis à regarder Cook et Freds avec un petit sourire, sourire habituel, et tapai dans mes mains. «Vous avez rien à dire, vous sinon ?». J'essuyai alors la petite larme qui coulait le long de ma joue avec la manche de ma veste puis rebaissai la tête.

___________________________

    NOT THE SAME AS BEFORE ♣️ everything
    is changing with the time. Friends, life. But I still got
    friends in who I can count everyday. I need them.
    They're just my eveything...♣️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: the 3 musketeer are come back ? (Freds & JJ)   Dim 27 Juin - 17:09

    « Arrêtez les gars ! C'est quoi cette putain envie de vouloir essayer. Essayer quoi ? » J'avais été un peu réticent à la réponse de Cook. Je savais que c'était celui pour qui ce serait le plus dur d'oublier, pardonner et tourner la page. Il suffisait seulement qu'il m'aperçoive avec Effy pour que sa colère se ravive. Même si j'en avais conscience, je ne pouvais rien y faire. J'essayais donc de faire comme si ce n'était pas le cas, comme s'il avait enfin réussi à me dire « C'est bon, Fred's. Y a pas de problème pour Effy et toi. », chose qu'il ne ferait probablement jamais, pas parce qu'il n'en avait pas envie mais parce qu'il n'y arrivait pas. J'ai été idiot de croire qu'avec le temps, ça finirait par passer. « De faire comme si de rien n'était, comme si jamais rien ne c'était passé ? Ça marchera pas. » Je secouais la tête. Cook aurait pu faire un effort et pas seulkement balancer ces mots pour nous dire ce qu'il pensait. Il avait bien le droit de ne pas être d'accord mais il savait très bien que c'était un sujet qui tenait à corps à JJ. Je le vis baisser la tête et lui lança un regard encourageant. Cook avait toujours été comme ça, plus réaliste que nous et surtout sans gêne pour nous dire ce qu'il pensait vraiment même si ça pourrait nous blesser. En fait, j'adorais ça chez lui. Mais ça me fit de la peine de voir l'une des seules requêtes que JJ avait pu faire encore une fois aller à la poubelle. Cook me regardait et je me sentais tout droit visé par ce qu'il disait. Je baissais à mon tour la tête.

    « Ça prend, un putain de temps ces choses là et je peux pas faire comme si tout était revenu comme avant en claquant des doigts les mecs. » C'est vrai qu'il avait raison, après tout. Il était certainement temps de tourner une page sur notre passé et sur nos belles années et d'en commencer une nouvelle. 'Fin, il fallait peut être penser à autre chose et changer de sujet. Ca faisait genre un putain de bail qu'on s'tétait pas retrouvé là tous les trois donc valait mieux pas se prendre la tête. JJ se leva alors, bégaya quelque chose puis se rassis. Ensuite il sourit et tapa dans ses mains. Puis d'une voix qui se voulait rassurante il dit : «Vous avez rien à dire, vous sinon ?» D'un geste rapide, il passa sa manche sous son oeil. Il devait se sentir encore une fois impuissant face à Cook. C'était sans doute chiant pour lui que ce soit toujours Cook qui décide de tout. Mais, ça avait toujours été comme ça. Et puis, il avait raison, il ne pouvait pas oublier en claquant des doigts. Lorsqu'il aurait enfin tourné la page, on pourrait peut être essayer de redevenir les trois mousquetaires d'antan. En attendant, nous étions toujours amis. Des meilleurs amis même, et je doute que ça changerait un jour. « Jay, c'est pas grave, tu sais. On est encore amis et on a pas besoin d'être encore les trois mousquetaires pour l'être. » dis je en essayant de lui remonter le moral. Il hocha la tête, même s'il semblait toujours aussi triste. Il fallait qu'on change de sujet. Il fallait plus qu'on pense à ça, ça finirait par nous bouffer. Je me tournais alors vers Cook. « Et toi ? C'est pas trop dur la vie de fugitif ? » Ca faisait plusieurs mois que James Cook était recherché par la police de Bristol. Je trouvais ça irresponsable, c'est vrai. Il avait qu'à se rendre, faire sa peine et reprendre sa vie de débauche. Mais c'était inconcevable pour Cook de devoir rester enfermé. J'avais beau essayer de le raisonner, ça restait Cook et comme tout le monde le sait, il n'en fait qu'à sa tête.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: the 3 musketeer are come back ? (Freds & JJ)   

Revenir en haut Aller en bas
 
the 3 musketeer are come back ? (Freds & JJ)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Made in Flash Back
» I can't wait to kiss the ground, wherever we touch back down. [PV Willy]
» Davy Back Fight !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ Chess mess :: ♣ see you in hell :: corbeille. :: archive rp-
Sauter vers: