AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Spleen; Eden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Darcy-Rose Johnson
Dixie Super bitch
avatar

ϟ messages : 480
ϟ pseudo : Lou
ϟ crédit : Union Jack.
ϟ célébrité : Sky Ferreira

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Spleen; Eden   Dim 26 Sep - 19:22

En ce moment, Dixie avait vraiment l'impression que tout partait à la dérive, qu'elle partait à la dérive. Elle avait l'impression que dès qu'elle ouvrait les yeux, elle était aspirée par une espèce de vortex qui n'avait rien de mieux à faire que de lui coller aux basques. Fuck !
Ca lui arrivait très souvent de ne pas se sentir bien, d'être mal dans sa peau et d'avoir l'impression détouffer alors elle ne s'en faisait pas plus que ça. Mais en général, le problème était vite résolu avec soirées, clopes, éventuellement drogues, et sexe. Elle avait été à une soirée la veille mais tout cela n'avait eu que pour conséquence de l'irriter plus encore. Elle s'était tapée un mal de crâne horrible sans parler de ce mec hyper collant qui n'avait fais que la draguer toute la soirée. Non, franchement ce n'était pas une bonne soirée hier. Et puis, elle n'avait pas revu Eden ou Matt depuis la Skins au Purgatory il y avait plus d'une semaine déjà et ça commençait sérieusement à la turlupiner sur les bords.
Alors elle avait demandé à Eden de venir. Elle donnait tellement l'impression d'être une loque qu'elle n'avait pas envie du tout de sortir. Surtout qu'elle était toujours en pyjama. La feignantise dans toute sa splendeur, vraiment ! Elle fit quand même l'effort d'aller prendre une douche parce que bon, elle n'en était pas moins quelqu'un d'hygiénique. De plus, ils avaient vraiment besoin de parler et elle préférait se mettre dans des dispostions optimales pour cela, autant que faire se peut.

Elle ne s'attarda pas plus que ça sous l'eau. Bien que son contact fut agréable et apaisant, elle n'était pas en avance non plus et Eden ne tarderait sans doute pas à débouler chez elle/ Elle était d'ailleurs heureuse qu'il n'y ait personne chez elle. Du moins elle entendait par là pas ses parents car il y avait toujours des employés dans la grande maison. Elle enfila tranquillement un peignoir et descendit doucement vers la cuisine. Elle mourrait de faim, c'était atroce. Elle n'avait pas mangé depuis la veille. Avec son mal de crâne et sa soirée apocalyptique, elle n'avait eu qu'une hâte en rentrant: se coucher. Et elle avait dormi comme une masse pendant douze heures d'affiliés. Ca lui avait fait du bien mais elle se sentait toujours en partie vaseuse. M'enfin rien de nouveau pour elle, elle n'était pas du matin. Ni de l'après-mide.

ELle venait à peine de poser sa main sur la poignée du réfrigérateur lorsqu'elle entendit sonner. Lorsqu'elle jeta un oeil à l'interphone, elle fut heureuse de constater que c'était bien Eden. Il n'avait pas l'air d'aller mal alors un noeud se défit dans son ventre. Tant mieux. Elle ouvrit le portail en appuyant sur le bouton puis ouvrit la porte d'entrée et attendit qu'il ne traverser l'allée pour la rejoindre sous le porche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-of-sunshine.forum-actifs.net
Eden Lauhs
    ♣ I can live until my thirty five years. It's the death statistics

avatar

ϟ messages : 728
ϟ pseudo : tsu/cam
ϟ crédit : tsugaa
ϟ célébrité : Paul Boche

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
75/100  (75/100)

MessageSujet: Re: Spleen; Eden   Dim 26 Sep - 20:00


    Ce matin et depuis environ une semaine, je tanguait sans arrête entre différentes humeur comme un bébé apprenant à marcher. La joie, l'angoisse se plaçant en tête de liste je vous rassure. Je ne en plus grandement à cou d'argent et l’échéance de paiement pour mon traitement arrive à grand pas. Allonger sur mon lit pas même défait je me passe la main dans les cheveux avec nervosité. Beaucoup de chose on changées trop vite et je me sent particulièrement déstabilisé. Je ne veux même pas les citer en fin de compte. Parce que je ne veux pas y penser. Je ne veux pas me prendre la tête sur tout ça. J'ai pris la décision de laisser faire le temps. Que je verrais bien ou tous cela m’emmènera. Ceci commence donc par un contrôle maximum du flux de mes pensées. Nameho c'est pas un truc aussi aléatoires qui vas me dictait mes humeurs. Je dit stop ! Mon portable vibre. Je me relève en position assise, plongeant la main dans le tas de fringues au bout de mon lit et en ressort finalement le petite boite noir et bruyante. " Hosto " s'affiche tel un sourire provocateur sur l'écran. Je décroche à la dernière sonnerie, ayant hésité énormément à la faire. La discutions qui s'en suis inutile dans parler plus en détail que ceci : j'en ressort la boule au ventre. Une énième fois je me passe la main dans les cheveux, sourcil froncés et lèvres mordillés. Je reste ainsi immobile, me questionnant sur franchement ce que je vais bien pouvoir devenir. Puis me coupant dans cela, mon portable vibre à nouveaux. Je m'en sais et regarde, apathique qui m'appel ou me textote. Tiens Dix, elle me propose devenir la voir ce qui alors me parait une excellente idée. Je pense que tous les deux on a plein, vraiment plein de chose à se raconter. Je confirme en vitesse avant de sortir enfin de ma tanière et de piquer la salle de bain juste sous le nez de Naom's. Elle râle en tambourinant à la porte et moi je rigole. Décidément sa présence me relaxera toujours. Une petit demi heure plus tard, la blondinette assis dans le couloir en serviette, un bouquin sur les genoux me jette un regard faussement énervé avant de vite prendre possession de la pièce convoitée. Moi je termine de me préparer en enfile un jean et une chemise et quelques minutes plus tard je suis dans la rue mon mp3 sur les oreilles une clope dans entre les doigts. Je marche d'un pas vif et léger jusqu'à mon ancien quartier. J'évite de jeter le moindre regard vers ma rue et me contente de filer jusqu'à l'immense maison de ma meilleur amie. Arrivé là-bas, je jette mon second mégot et sonne. Elle ouvre le portail et je m'empresse de remonter l'allée jusqu'au porche ou ma jolie brunette m'attend. Je viens directement la prendre dans mes bras et lui soufflant à l'oreille, amusé, qu'elle aurait quand même pus s'habiller . Bien sûre je n'en est rien à faire. C'est juste histoire de la taquiner. Je me recule après une ou deux minutes de câlin et le dévisage. Je fronce les sourcils. Elle à l'aire fatiguée et franchement pas fraîche. " Tu es malade Dix ? Tu as une tête de zombie franchement ma puce c'est inquiétant." Je la pousse a rentrer à l'intérieur, pour qu'on soit bien au chaud. " On vas aller te faire un thé, du bouillon de poule avec un peu de jambon et te coucher dans ton lit. " Je lui souris avec un air de maman inquiète, mais bien décider à faire respecter ce que je viens de dire.

___________________________

    Puisque ici les Dieux nous condamnent.
    Au nom de qui, au nom de quoi ?
    Moi, j'irai tué mon père.
    Non je ne suis pas un ange.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darcy-Rose Johnson
Dixie Super bitch
avatar

ϟ messages : 480
ϟ pseudo : Lou
ϟ crédit : Union Jack.
ϟ célébrité : Sky Ferreira

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Spleen; Eden   Dim 26 Sep - 20:19

Dixie regarda calmement Eden remonter l'allée et plus il approchait, plus elle voyait dans son attitude qu'il n'était nullement fâché contre elle. Mieux encore, arrivée jusqu'à elle, il s'empressa de la prendre dans ses bras. Quel soulagement ! Il avait même l'air heureux, ce qui piqua vivement sa curiosité. Qu'est-ce qui pouvait bien mettre le jeune homme dans une si bonne humeur ?
Il lui lança qu'elle aurait pu s'habiller mais elle l'ignora royalement et leva les yeux au ciel. Ses parents avaient tout bonnement horreur qu'elle fasse ça, ce qui l'avait poussé à le faire encore plus souvent que nécessaire.
Elle s'effaça pour laisser entrer Eden lorsque ce dernier, la devançant dans la maison, lui dit:

« Tu es malade Dix ? Tu as une tête de zombie franchement ma puce c'est inquiétant. »

Elle hausse les épaules avec désinvolture. Elle avait une tête qui faisait peur à ce poitn-là ? Arrivée dans la cuisine, elle jeta un coup d'oeil à son reflet dans une casserole accrochée au mur. Les yeux cernées de noir, gonflée par des poches. Manque de sommeil. Ses cheveux mi-blonds mi-châtains ternes, attachés en chignon lache sur le sommeil de sa tête. Qu'est-ce qu'elle en avait à foutre ? Personne ne la verrait sinon Eden. Mais son teint était pâle, blaffard. Ce n'était pas beau à voir.

« On vas aller te faire un thé, du bouillon de poule avec un peu de jambon et te coucher dans ton lit. »

Dixie se laissa tomber sur un tambouret, au plan de travail en soupirant. Eden était une vraie mère poule. Quitte à choisir, elle aurait largement préféré l'avoir lui que ses parents biologiques pour l'élever mais bon, c'est bien connu qu'on ne choisit pas sa famille, hein ? Dixie encore moins que les autres. Elle replaça une mèche échappée de son chignon derrière son oreille et répondit enfin:

« J'ai l'impression d'être à côté de mes pompes, c'est tout. Ca doit pas être plus qu'un simple rhume, t'inquiètes pas. Ou j'ai un peu trop forcé sur la marchandise ces deniers temps, voilà tout. »

Elle fixa un moment son regard dans le vide. C'était vrai que son mal-être n'était pas nouveau. Elle l'avait toujours plus ou moins ressenti, le soignant à l'aide de drogues diverses. Mais là, c'était devenu... physique. Et elle avait assez peur de forcer sa dose et de pas s'en sortir. Elle était mal mais pas au point de se foutre en l'air. Pas encore du moins. Elle avait des tas de choses à faire en ce bas monde mais pas pour elle. Elle devait veiller sur Eden, sur Cook aussi. Elle lâcha un nouveau soupir puis reporta son regard sur Eden. Appuyant sa joue contre la paume de sa main, elle sourit et dit:

« Fais-moi donc profiter de tes talents de cuisinier, va. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-of-sunshine.forum-actifs.net
Eden Lauhs
    ♣ I can live until my thirty five years. It's the death statistics

avatar

ϟ messages : 728
ϟ pseudo : tsu/cam
ϟ crédit : tsugaa
ϟ célébrité : Paul Boche

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
75/100  (75/100)

MessageSujet: Re: Spleen; Eden   Mer 29 Sep - 23:12


« J'ai l'impression d'être à côté de mes pompes, c'est tout. Ca doit pas être plus qu'un simple rhume, t'inquiètes pas. Ou j'ai un peu trop forcé sur la marchandise ces deniers temps, voilà tout. » Je m'agite dans la cuisine. Fouille dans les tiroirs et dans les placard. J'en ressort tout un tas de d'ingrédients, cube de soupe, herbe d'assaisonement et même un peu de poulet. « Raison de plus pour faire une journée, ou deux de désintox expresse. » Je me tourne une seconde vers elle et lui souris. Puis je m'attèle à prépare ce fameux bouillon. j'ai passé toute mon enfance, quand encore j'avais de bon rapports avec mes parents. Si l'on peux appeler bon rapports ceux se résumant à de l'asservissement et du bourrage de crâne. Enfin bref, ne parlons pas des choses qui fâche. J'ouvre un tiroir en ressort un long couteau. J'observe la reflets sur la lame, le mien dans une grimace écoeuré puis celui de dixie dans un sourire attendrie. Une planche de découpe sur le plan de travaille, j'émince la viande avant de mettre une casserole d'eau sur le feu. J'hésite, met un première cube de bouillon, puis un second. Je m'occupe pendant ce temps de couper en cube quelque petite légumes, fredonnant un air joyeux à la mode. J'aime beaucoup être avec dixi comme ça, calmement, en faisant un peu de cuisine pour remettre ma petit puce en forme. J'ajoute poulet, carotte, poireaux et petit ognons à l'eau chaude. je me dandine tout en faisant cela, lançant de temps à autre un sourire, un clin d'oeil à Dix'. Surtout lorsqu'elle évoqua mes talents de cuisiné. Je touille touille touille, ajoute encore des herbes un peu ce crème. Je baisse la feu et me retourne vers ma p'tite brunette. « Ça va être prêt poussinette. Vraiment vraiment tu m'inquiète, tu as vomis ? Mal de crâne ? Tu peut être chopé la crève ! J'vais aller te chercher un thermomètre. » Tout en parlant je m'étais à nouveau retourné. Je verse le tout dans un bol, sort un plateau y place le récipient. Puis le truc entre les main je lui offre un immense smile. Une seconde mes mains tremblent, faisant vibrer la porcelaine du bol contre le bois du plateau. Je me reprend l'air de rien et d'un geste de la tête l'invite à se diriger vers l'étage.

___________________________

    Puisque ici les Dieux nous condamnent.
    Au nom de qui, au nom de quoi ?
    Moi, j'irai tué mon père.
    Non je ne suis pas un ange.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darcy-Rose Johnson
Dixie Super bitch
avatar

ϟ messages : 480
ϟ pseudo : Lou
ϟ crédit : Union Jack.
ϟ célébrité : Sky Ferreira

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Spleen; Eden   Jeu 30 Sep - 20:00

Dixie posa sa tête dans ses bras en soupirant. Ce que ça pouvait être de bon d'être une assistée parfois ! Non pas qu'elle ne l'était jamais, il y avait des domestiques dans la maison, prêt à combler ses moindres désirs (ou presque) mais ce qu'il lui manquait c'était d'être dorlotée par quelqu'un qui tenait réellement à elle. Comme Eden était en train de le faire en somme, comme ses parents ne l'avaient jamais fais. C'est sans doute quand on manque vraiment de quelque chose qu'on se rend vraiment compte de sa valeur, ce n'est pas plus compliqué que ça. Les choses sont simples, c'est nous qui nous amusons à les compliquer sans arrêt. Nous ne serions pas des humains sinon comme l'Homme est si compliqué.
Dixie était pour ainsi dire seule et jusqu'à ce qu'elle rencontre Eden, elle était sa famille à elle toute seule mais désormais il était mieux qu'un frère, mieux qu'un père, mieux qu'une mère. Elle ne savait pas comment qualifier ça mais ça existait puisqu'il était là à lui mijoter un bon petit plat en chantonnant tranquillement. Et dire qu'elle lui avait fais du mal... Un frisson de dégoût vis-à-vis d'elle-même lui traversa la colonne et une bile amère lui serra la gorge mais rien de bien méchant, pour l'instant.

En sentant que rien n'allait bien pour elle en ce moment, elle avait aussitôt pensé à Eden, oubliant le conflit qui les avait opposé quelques jours plus tôt. Enfin conflit, ses conneries à elle plutôt. Elle avait encore failli tout foutre en l'air, pour changer. Mais Eden lui avait pardonner... Du moins, il était venu sans poser de questions ni rien. Il était même de bonne humeur, prenait soin d'elle et de son caractère de merde. Elle sentit la nausée gagner encore un peu de terrain. Mais elle n'avait aucune envie de vomir, pas maintenant.
Elle regarda Eden mettre les dernières touches à son plat avant de lancer:

« Ça va être prêt poussinette. Vraiment vraiment tu m'inquiète, tu as vomis ? Mal de crâne ? Tu peut être chopé la crève ! J'vais aller te chercher un thermomètre. »

Dixie sourit malgré elle. Son ange gardien, voilà ce que devait être Eden parce que franchement, ça ne pouvait pas être possible autrement hein ? Elle lui offrit un pauvre sourire. Elle avait l'air si mal en point que ça ? Sans doute. Un bref instant, elle vit trembler les mains d'Eden. Elle fronça songeusement les sourcils mais déjà celui-ci filait donc elle ne dit rien. Elle se leva péniblement de son tabouret et suivit Eden jusqu'en haut. Mais qui avait bien pu avoir l'idée de faire un escalier aussi long et pénible, hein ? Si elle l'avait sous la main, elle lui dirait cruement sa façon de penser ! Et plutôt deux fois qu'une ! Arrivée à destination, elle se laissa tomber sur son lit avec un soupir de fatigue. Elle resta ainsi plusieurs secondes d'affiler, la tête dans la couette puis elle roula lentement sur elle-même pour face à nouveau face à ce cher Eden.

]« C'est l'amant le plus régulier que j'ai eu de toute ma vie. Ah, mon lit !»

Elle rit brièvement avant de grimacer: fichu crâne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-of-sunshine.forum-actifs.net
Eden Lauhs
    ♣ I can live until my thirty five years. It's the death statistics

avatar

ϟ messages : 728
ϟ pseudo : tsu/cam
ϟ crédit : tsugaa
ϟ célébrité : Paul Boche

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
75/100  (75/100)

MessageSujet: Re: Spleen; Eden   Sam 2 Oct - 15:56


Je l'entend me suivre dans l'escalier. Montant les marche une part une avec attention pour ne pas renversé le plateau. Pas que je sois tout spécialement maladroit mais bon une maladresse est si vite arrivée. Ça m'embêterais quand même pas mal que mon super bol de soupe finisse répandue sur le tapis. Sans compter que nettoyer le tapis à poil long de l'escalier des Johnson se serait pire que galère. Connaissant bien le chemin je me dirige jusqu'à sa chambre et l'ouvre avec le coude. Heureusement que la poignet est à abaissement ! Ouhla cette chambre n'a pas été rangé depuis longtemps. Je souris en remarquant le lit tout défet, les vêtement abandonnés en bataille dans un coin. On se ressemble avec Dixie, pas pour rien que l'on s'entend si bien. J'avance un peu dans le pièce et pose mon plateau sur le bureau. Au même moment Dix' entre est vas se jeter dans son lit. Je me retourne vers elle et m'appuie contre son bureau en l'observant. Elle disparait sous la couette pendant plusieurs seconde et presque j'en serais jaloux. Un lit douillet des coussins, une grosse couette : le rêve de n'importe qui. Mais à peine suis-je entrain d'hésiter à la rejoindre que sa bouille réapparaît eu milieux du lit. « C'est l'amant le plus régulier que j'ai eu de toute ma vie. Ah, mon lit !» Je secoue la tête en rigolant, elle n'a pas fait attention mais son peignoir c'est ouvert dans l'aventure under-couette, me révélant presque l'intégralité de sa poitrine nue. J'avance en la dévisageant avec amusement et lui resserre les pans du peignoir. « Oh tu sais même en m'exposant tes jolies seins je ne virerais pas hétéro puce, lui dis-je avec un amusement de plus en plus important. Je lui ébouriffe les cheveux avant de m'assoir sur le bord du matelas. « Bon tu mange un peu puis on se fait une sieste tout les deux ? Ton lit me fait terriblement envie et j'avoue être moi aussi fatigué. » Ceci dit je me relève et fait lui chercher bol et cuillère avant de revenir à hauteur du lit et lui tend le tout.

C'est nul et court désolé ><' j'me rattrape la prochaine fois

___________________________

    Puisque ici les Dieux nous condamnent.
    Au nom de qui, au nom de quoi ?
    Moi, j'irai tué mon père.
    Non je ne suis pas un ange.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darcy-Rose Johnson
Dixie Super bitch
avatar

ϟ messages : 480
ϟ pseudo : Lou
ϟ crédit : Union Jack.
ϟ célébrité : Sky Ferreira

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Spleen; Eden   Lun 18 Oct - 19:10

C'est en soupirant que Dixie se blottit un moment dans l'étreinte rassurante et réconfortante de son lit. S'il avait bien un endroit dans ce stupide manoir où elle se sentait vraiment chez elle et en sécurité, c'était bien ici. Depuis toute petite, sa chambre constituait son château fort, son jardin secret, son seul et unique moyen d'échapper à ses soi-disants parents. Aujourd'hui encore, lorsqu'elle ne se sentait pas bien comme maintenant, elle aimait à se blottir confortablement dans son lit. Mais cela n'aurait pas été très sympas pour ce pauvre Eden si elle s'était cantonnée à cela, le délaissant complètement. Aussi finit-elle par se relever doucement.
Elle entendit Eden rire de sa remarque debile. En même temps, ce n'était pas complètement faux. Dixie était quelqu'un qui se lassait vite, surtout en amour. Enfin, l'amour, il fallait le dire vite hein ! Elle pouvait garder ses amis pour l'éternité mais alors ses amants, c'était tout le contraire. Excepté Matthew mais elle préférait éviter d'aborder ce fâcheux sujet maintenant.

« Oh tu sais même en m'exposant tes jolies seins je ne virerais pas hétéro puce. »

A son tour, Dixie ne put s'empêcher de glousser de rire. Il n'y avait vraiment qu'Eden qui soit capable de la faire rire quand elle en avait le moins envie dis donc. Elle le regarda resserrer gentiment les pans de son peignoir et lui ouvrit un sourire sincère. Elle était vraiment heureuse qu'il soit là, elle n'aurait pu appeler personne d'autre. Il lui faisait même presque oublier sa nausée. Presque hein, parce qu'elle n'était pas si facile que ça à dissiper la bougre. Eden en profita pour lui ébouriffer les cheveux. Dixie piaffa en se dégageant de son étreinte. Il savait pertinemment qu'elle avait horreur qu'on touche à ses cheveux, même s'ils n'étaient pas coiffés !

« Bon tu mange un peu puis on se fait une sieste tout les deux ? Ton lit me fait terriblement envie et j'avoue être moi aussi fatigué. »
« Tu sais bien que tu es toujours le bienvenue dans mon lit, 'den. Mais avant j'aimerais savoir ce qui te rends si heureux. Tu me cacherais pas quelque chose par hasard ? »

Dixie détournait l'attention d'elle autant parce qu'elle n'aimait pas vraiment ça que parce qu'elle avait vraiment envie de savoir ce qu'il s'était passé dans la vie de son petit Eden. Elle l'avait rarement vu aussi heureux. Ce n'était pas non plus une joie expansive mais elle le voyait dans son visage un peu plus détendu, ses sourires et son attitude. Elle ne le connaissait que trop bien pour pouvoir ignorer ces signes évidents de son bonheur et elle avait bien l'intention de découvrir ce qui en était la cause.
En attendant la réponse de son ami, elle posa ses mains sur le bol de soupe bien chaude. En fermant les yeux, elle laissa la chaleur remonter le long de ses bras et l'envahir peu à peu par vagues successives. Ah, un peu de chaleur dans ce corps torturé ! Elle se saisit de la cuillère et s'apprêta à la plonger dans le bol lorsqu'elle fut secouée d'une violente naussée. Sans plus de manière, elle lâcha le bol et se précipita dans la salle de bain. Juste à temps pour dégueuler tripes et boyaux dans la cuvette de WC. La crise ne dira pas bien longtemps mais elle laissa Dixie tout bonnement lessivée, allongée sur le carrelage froid de la salle de bain. Bon Dieu mais qu'est-ce que c'était encore que ce truc ? Son mal-être ne s'était jamais manifesté de manière aussi physique alors qu'est-ce qui lui prenait tout à coup, hein ?

Désolée pour le retard ><
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-of-sunshine.forum-actifs.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Spleen; Eden   

Revenir en haut Aller en bas
 
Spleen; Eden
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une journée éprouvante [PV Eden]
» Mickaël Eden
» Dimitri Payet (by Eden-Hazard)
» Inscription d'Eden Marshall
» Chambre d'Eden, Vesna et Chih-Nii

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ Chess mess :: ♣ i knew you were going to bristol :: have we come to far to get home ?-
Sauter vers: