AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  The difference it's not love or hate, it's the subject.

Aller en bas 
AuteurMessage
Aslinn Henessy
    ASLINN ♣ Loosing mind's child

avatar

ϟ messages : 109
ϟ pseudo : tsu/cam
ϟ crédit : tsugaa
ϟ célébrité : Sky Stracke

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
80/100  (80/100)

MessageSujet: The difference it's not love or hate, it's the subject.    Jeu 23 Sep - 15:29



HENESSY ASLINN

Aslinn veux dire rêve. Je suis une enfant du fantasme et de l'irréel. J'aime l'absurdité et le non-sens, en peinturlurer ma vie comme on en peinturlure tous nos rêves. Hennessy, Dieux de l'amour. Je suis une enfant du sentimentalisme exacerbé. On m'a toujours dit que j'aimer tous et trop fort. J’affectionne à tour de bras, sans distinction et sans raison. Dix sept années à vagabonder le crayons à la main pour croquer toutes les émotions du monde sur mes carnets. Ah oui, si vous m'entendez hurler, c'est que je n'ai pas réussi à parler.
"Les mots sont la voie du coeur...Mais où va le coeur lorsque les mots ne sont plus que silence vide, lorsqu'ils se cogent conre les lèvres et exercent leur vengeance amère contre le coeur qui les garde prisonniers ?"

As long as we were happy
♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣



Sur les toits de la ville, à hurler du silence sûre qu'on entend plus rien
Je rentre en refermant la porte avec une lenteur calculée, évitant de faire le moindre bruit. Mes convers à la main et marchant sur mon jean je frissonne alors que la fraîcheur du carrelage remonte dans mes chaussettes. Mes cheveux attachés en un chignon bordélique me retombe devant les yeux. Je remarque du coup qu'une mèche à trempée dans la gouache bleu électrique. La repoussant derrière mon oreille avec un sourire volatile, je traverse le salon plongé dans un silence d'église. Ma mère me surprend dans mon infiltration de fin de semaine, apparaissant à l'angle du couloir de cette appartement glacial. "Tu rentres encore couverte de peinture et d'encre, habillé comme une sdf Aslinn.""Je porte un jean et un sweat 'man, il n'y a là que l'habillement typique de dizaines de millier de jeunes au retour des cours.""Mais tu pourrais faire un effort pour ne pas être constellée de tâches." Son ton, distant, hautain me blesse autant qu'il me débecte. Comme toujours je ne sais pas si je doit la défier d'un regard haineux ou le baisser par honte de l'avoir une fois encore déçue. Je choisie la seconde option après avoir croisé l'intransigeance de ses traits. "Excuse moi... J'avais cours de pratique aujourd'hui, comme tout les vendredi, du coup je me tâche facilement." Je sais pertinemment que cette conversation a été mainte fois jouée et qu'elle ne nous mèneras qu'à de la discorde et des cris. J'ignore alors la phrase que je la devine me répondre, me glissant sur la gauche entre elle et le mur et avance jusqu'à ma chambre. Je grimace en remarquant que les nombreux témoins d'intimité que j'avais glissé ça et là dans la pièce ne sont plus en place. Signe qu'elle est venue fouiller ici. Inspire, expire As. Je me dirige jusqu'à ma porte-fenêtre, l'ouvre et récupère mes sacs que j'avais précédemment posé là. Inutile qu'elle critique aussi l'état générale de mes affaires après la semaine en internat. Une fois revenue auprès de mon grand lit je retire mon sweat, me retrouvant en jean et soutiens-gorge de dentelle vert anis. Aucune pudeur pour les possibles voisins de l'immeuble en face. Je me demande en m’asseyant sur le matelas, où (nomàtrouver) peux bien être aller pour avoir refuser de rentrer en même temps que moi. J'hausse finalement les épaules et tentant d'écarter mon inquiétude. Il vas sûrement me dire qu'elle passe la nuit avec une sf, une connerie du genre... Jalouse ? Passons... Je vide mon sac de fringue les balançant vaguement vers le panier de sale puis m'attaque à celui de cour. Tubes de peintures et pinceaux à foison, plusieurs trousse de stylos crayons et feutres puis tout au fond scrupuleusement placés mes carnets de croquis. Je me saisi de l'un deux une fois tout le reste remis à sa, vague, place et le feuillète. Le sourire qui m'avais quitté à cause de l'altercation avec ma mère reviens flotté, mélancolique, sur mes lèvres. Une migraine envahie lentement mais sûrement mon esprit et je sent l'envie grandissante de m’allonger pour le reste de la soirée et de la nuit. Mais une petite soirée est prévue dans un squat en ville et je compte bien m'y rendre. Aussi comme toute bonne combattante, je me saisi d'une tube de dafalgan codéiné et avale deux pilules. Glissant le carnet avec les autres dans un tiroir d'une commode je me relève et vais jusqu'à ma salle de bain. Mes gestes sont lent et vaporeux comme bien souvent, peu être à peine plus saccadés par la conscience de l'angoissante présence de ma génitrice. Je relâche mes long cheveux blond et pose négligemment la pince qui les maintenait en place sur le rebord d'une étagère. Quelques minutes plus tard, nue et frissonnante je me glisse avec le délice d'un nouveau née sous l'eau brûlante. Le clapotis contre la fond du bac de douche, la vapeur qui se forme comme un écran sur la porte de la cabine, tous ceci je l'observe comme le dernier film abstrait à la mode. J'aime trouver de l'art dans tout et n'importe quoi. Cette atmosphère pesante qui me fait fléchir les épaules et courber le dos se dissous paresseusement au milieu des effluves de gel douche et de shampoing. J'attend que les cachets fassent effet, grattouillant distraitement les mèches malheureuses qui ont finies leur journée dans les petit tas de pigments huilés de mon dernier tableaux. Enfin après plus d'une demi heure de flemmardise je resort de ma douche, propre et détendue. Enfin, aussi détendue qu'une angoissé chronique comme moi puisse l'être. Je m'enroule dans une serviette et fait de même avec ma longue crinière. Puis m'attaque en revenant dans ma chambre au choix de vêtements pour ce soir. Des gouttes tombe à intervalle régulier sur le parquet alors qu'immobile fasse à mon immense dressing j'hésite entre une robe noir Chanel très classique et une autre rouge sang Valentino. Finalement je craque pour le classique, décidant de l'habillé avec mes derniers escarpins rouges aux talons vertigineux. Du salon je perçois le son approximatif d'une émission de culture austère, le genre favori de ma chère maman. Penchant la tête en arrière sous une détresse étouffante, la serviette qui encerclée mes cheveux glisse au sol dans un ploc humide et me fait revenir à la réalité. Pourquoi ma mère me hait ? Là question n'est pas à se poser en cet instant et je le sais. Pourtant mon esprit continue de vagabonder parmi diverses interrogations. Me plongeant de plus en plus dans cette peine indicible. Celle de ceux qui n'obtiennent pas l'amour de leur unique parent. Moi qui l'aime si fort, je me surprend parfois à la haïr pour l’intolérance constante qu'elle pratique à mon égard. Mais déjà je me secoue violemment la tête, repoussant ces cafards au fin fond de mon esprit détraqué. Plus j'y pense, plus je tangue entre mes émotion. Allant parfois même jusqu'à perdre toute connexion avec la réalité des heures durant. Et là il ne s'agit pas des absences, des black-out d'inspiration artistique qui parfois me submerge. Mais bien d'effrayante heure d'introspection tournant plus en rond qu'un poisson dans son bocal. Je m'en sentirais devenir folle. Ou bien le suis-je un peu déjà ? Sûrement oui, t'en de gens pense de moi que je ne suis qu'une enfant dans le corps aliéné d'une artiste de génie débauchée. Une prostituée de l'amour, qui aime tan aimer qu'elle aime à s'en faire mal sans avoir peur de s'y brûler les doigts. Enfin, à quoi bon ressasser tout cela maintenant ? Je fini plutôt d'attacher mes chaussures, laissant ma tignasse sécher comme bon lui semble. Et après un coup de rouge à lèvre écarlate je quitte ce lieux de paradis et d'enfer. Mon purgatoire que je fuis. Fuis. Et j'en jouis.


Puisque je sais qu'un jour nous gagnerons à devenir fous.
C'est une promesse ?
"Crois tu que ça ressemble vraiment à quelque chose ? Mon enfance n'a été qu'un champ de bataille. Gagnées ou perdues cela n'a aucune importance. Tous ce que je peux bien en retenir c'est que depuis mon âge le plus jeune, depuis mon premier souvenir : je vois ma mère qui me regarde comme un alien débarquant tout droit de Mars. Voir d'une planète un peu plus éloignée, mais bon ça ce n'est pas non plus très important. Penses-tu. Quand dès que tu ouvres la bouche, celle qui t'a crée ne comprend pas un traite mot de ce que tu peux bien baragouiner ? J'ai toujours eue cette impression de parler une langue et elle une autre. Elle toujours si froide, travailleuse acharnée. N'aimant que la logique et la raison alors que tu connais mon amour inconditionel pour le non-sens et l'absurde. Ma vie avec elle ça a toujours été comme faire cohabiter un russe et un allemand en pleine seconde guerre mondial. Ils ne peuvent pas se comprendre, par la langue ou par la pensée. Du coup le moindre contact deviens un combat de sourd. Moi je peux t'assurer que sa traumatise. Sans rire, j'ai l'air comme ça d'être passé au dessus. Ou pas du tout. Pas du tout ? Ouai ça m'éttone pas en faite. Depuis toute gamine je me recroqueville dans les coins pour pleurer cette maman qui ne m'aime pas et ne m'aimeras jamais parce que pour elle je suis un monstre d'amour et pureté. Alors tu vois, l'amour j'y peux rien. J'aime tous, j'suis comme ça. Regarde un peu le nombre de mec avec qui je suis sortie. Ils m'on tous brisé le coeur. Mais ça m'empêchera jamais de retomber folle amoureuse du premier connard qui passe. Aujourd'hui s'il peux bien baiser c'est un critère non négligeable, mais bon même avant il suffisait que je trouve qu'il avait un sourire jolie pour m'agenouiller et vénérer chacun de ses pas. Pour la pureté j'aime à la faire mentir depuis que j'ai touchée du doigts l'univers merveilleux des excès adolescents. Mais on s'éloigne du sujet là je crois. Je te racontais ma vie. Enfin une partie. Tous ça pour dire que, que... J'crois bien que mon existence ce place dans la catégorie marginal. J'suis immensément riche déjà. Je claque des doigts un sac Dior tombe du ciel. Du coup j'suis en marge de la société. Mais c'est pas ça qui me rend si bizarre. Non ça c'est juste un putain d'avantage pour acheter plein plein de peintures sans jamais avoir à me soucier du prix final. Ce qui me rend vraiment, chtarbée, comme disent les autre, c'est que je suis une artiste. Intimement. Et ma vie l'a illustrée plein plein de fois. Bah ! tu vois : illustrée. C'est c'que je te disais. Moi je dessine partout, ma mère ça la rendais dingue avant. Je dessine sur les nappes de restaurant, sur ses dossier d'avocate à la con et même sur la tombe de mon père. Cette fois là d'ailleurs, j'était toute petite à l'époque, ma mère elle avait tapé un vrais scandale. Pourtant j'avais juste reproduit le bouquet de fleur sur le marbre à l'aide d'un marqueur. Histoire que plus jamais mon papa il est des fleurs fanées. Qu'un bouquet resplendissant soit toujours près de lui, pour lui montrer qu'il me manque et que je l'aime. Ma mère elle a jamais comprit, comme toutes les autres fois où d'après elle j'ai fait des trucs bizarres. Enfin même si aujourd'hui elle dit même plus bizarre. Elle dit "fous" "tarés" "digne de l'asile". Et puis... Euh... On parlait de quoi ? Ah ouai. Ouai... Non. J'me souviens pas... J'vais vomir, je reviens." Je me relève précipitamment du tapis où j'étais lamentable échouée et cours jusqu'au toilette les plus proches. Dans sa cage, immobile comme un humain interloqué, un cochon dinde fixe mon ancien emplacement. Je crois que, j'ai sniffée un peu trop de coke ce soir.

Whaou, you're so amazing
♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣


    avatar choisi Skye Stracke
    pseudo/prénom Devinez :P
    âge 17
    fréquence de connexion Tous les jours mes chouchous
    commentaire Vous me pardonnez d'avoir finalement refait un dc mais avec une inventée ? (a)


Dernière édition par Aslinn Henessy le Jeu 23 Sep - 18:28, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Wolden

avatar

ϟ messages : 235
ϟ pseudo : nevada
ϟ crédit : tsugaa
ϟ célébrité : sylvester ulv

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
98/100  (98/100)

MessageSujet: Re: The difference it's not love or hate, it's the subject.    Jeu 23 Sep - 15:38

WELCOME (a)
mon chéri d'amour transexuellé en fille XD

___________________________

    ♛ MATTHEW WOLDEN « Alors moi je t’ai cru. A chaque fois que j’essaye de passer à autre chose, tu es là. Alors réfléchis bien. Interroge ton cœur, je sais que tu en as un. Et dis-moi si les sentiments que tu as pour moi sont sincères ou si tout ça n’est qu’un jeu. S’ils sont sincères, on trouvera une solution.... 3 words, 8 letters and I’m yours. »« Ce n’est qu’un jeu. Je déteste perdre. Tu peux partir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aslinn Henessy
    ASLINN ♣ Loosing mind's child

avatar

ϟ messages : 109
ϟ pseudo : tsu/cam
ϟ crédit : tsugaa
ϟ célébrité : Sky Stracke

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: The difference it's not love or hate, it's the subject.    Jeu 23 Sep - 15:42



AHAH et oui je suis devenue une FILLE * Je suis une fille :O * * soooort *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darcy-Rose Johnson
Dixie Super bitch
avatar

ϟ messages : 480
ϟ pseudo : Lou
ϟ crédit : Union Jack.
ϟ célébrité : Sky Ferreira

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: The difference it's not love or hate, it's the subject.    Jeu 23 Sep - 17:49

Re welcooooooooooooome =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-of-sunshine.forum-actifs.net
Aslinn Henessy
    ASLINN ♣ Loosing mind's child

avatar

ϟ messages : 109
ϟ pseudo : tsu/cam
ϟ crédit : tsugaa
ϟ célébrité : Sky Stracke

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: The difference it's not love or hate, it's the subject.    Jeu 23 Sep - 17:53

Merciiii ma Dixie

J'ai terminée ma fiche au passage ;) ! - Je suis une admin respectueuse j'attend l'avis des autres j'm'auto-validerais pas U_U -

___________________________
------------------------

Aslinn Henessy ~
Il n'est d'autre chose à tuer dans
cette vie que l'ennemi intérieur,
le double au noyau dure.
Le dominer est un art.
A quel point sommes-nous artiste ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darcy-Rose Johnson
Dixie Super bitch
avatar

ϟ messages : 480
ϟ pseudo : Lou
ϟ crédit : Union Jack.
ϟ célébrité : Sky Ferreira

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: The difference it's not love or hate, it's the subject.    Jeu 23 Sep - 18:28

Ouaaah c'est bien je suis fière de toi x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-of-sunshine.forum-actifs.net
Nolan N. Dobson

avatar

ϟ messages : 46
ϟ pseudo : Soffy
ϟ crédit : Tsugaa
ϟ célébrité : Grayson Vaughan

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: The difference it's not love or hate, it's the subject.    Jeu 23 Sep - 18:54

Bienvenue Aslinn =D

Fan de ta fiche *-*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aslinn Henessy
    ASLINN ♣ Loosing mind's child

avatar

ϟ messages : 109
ϟ pseudo : tsu/cam
ϟ crédit : tsugaa
ϟ célébrité : Sky Stracke

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: The difference it's not love or hate, it's the subject.    Jeu 23 Sep - 18:58



Merci mon Nolan adoré entre hyper sensible il vas impérativement nous falloir un lien mégagéniallissime

___________________________
------------------------

Aslinn Henessy ~
Il n'est d'autre chose à tuer dans
cette vie que l'ennemi intérieur,
le double au noyau dure.
Le dominer est un art.
A quel point sommes-nous artiste ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nolan N. Dobson

avatar

ϟ messages : 46
ϟ pseudo : Soffy
ϟ crédit : Tsugaa
ϟ célébrité : Grayson Vaughan

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: The difference it's not love or hate, it's the subject.    Jeu 23 Sep - 19:02

Owii il va falloir nous trouver ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonah Jeremiah Jones
    J.J« Unusual »

avatar

ϟ messages : 729
ϟ pseudo : Kynu'
ϟ crédit : ANNE+NANA
ϟ célébrité : Ollie Barbieri

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: The difference it's not love or hate, it's the subject.    Jeu 23 Sep - 20:46

JJ is gentil, so JJ te valide ! :)

___________________________

    NOT THE SAME AS BEFORE ♣️ everything
    is changing with the time. Friends, life. But I still got
    friends in who I can count everyday. I need them.
    They're just my eveything...♣️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Cook
    Cook ♣ administrateur

avatar

ϟ messages : 1120
ϟ pseudo : cookie monster
ϟ crédit : coca cola
ϟ célébrité : jack o'connell

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: The difference it's not love or hate, it's the subject.    Jeu 23 Sep - 20:48

Je plussoie JJ :)

___________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aslinn Henessy
    ASLINN ♣ Loosing mind's child

avatar

ϟ messages : 109
ϟ pseudo : tsu/cam
ϟ crédit : tsugaa
ϟ célébrité : Sky Stracke

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: The difference it's not love or hate, it's the subject.    Jeu 23 Sep - 20:49



Han merci mes choupidoudous !

ça veux dire qu'Aslinn vous plait ?

___________________________
------------------------

Aslinn Henessy ~
Il n'est d'autre chose à tuer dans
cette vie que l'ennemi intérieur,
le double au noyau dure.
Le dominer est un art.
A quel point sommes-nous artiste ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Cook
    Cook ♣ administrateur

avatar

ϟ messages : 1120
ϟ pseudo : cookie monster
ϟ crédit : coca cola
ϟ célébrité : jack o'connell

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: The difference it's not love or hate, it's the subject.    Jeu 23 Sep - 21:01

Franchement oui, son côté artiste torturée peut être intéressant à jouer !
Et c'est toujours un plaisir de te lire ;)

___________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Stonem

avatar

ϟ messages : 102
ϟ pseudo : Effy, Eff'

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: The difference it's not love or hate, it's the subject.    Jeu 23 Sep - 21:16

J'aime :D C'est ok pour moi, même si j'ai démissioné, tu me dis que je suis toujours admin pour le moment, alors bon, je te valide :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aslinn Henessy
    ASLINN ♣ Loosing mind's child

avatar

ϟ messages : 109
ϟ pseudo : tsu/cam
ϟ crédit : tsugaa
ϟ célébrité : Sky Stracke

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: The difference it's not love or hate, it's the subject.    Jeu 23 Sep - 21:22



Merciiii à vous deux

___________________________
------------------------

Aslinn Henessy ~
Il n'est d'autre chose à tuer dans
cette vie que l'ennemi intérieur,
le double au noyau dure.
Le dominer est un art.
A quel point sommes-nous artiste ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katie Fitch

avatar

ϟ messages : 626
ϟ pseudo : love&carring
ϟ crédit : love&carring
ϟ célébrité : Megan Prescott

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: The difference it's not love or hate, it's the subject.    Ven 24 Sep - 21:38

J'allais te dire bienvenue, mais je viens de comprendre que t'étais eden, trop out la meuf >.<

___________________________
leave the horror here
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aslinn Henessy
    ASLINN ♣ Loosing mind's child

avatar

ϟ messages : 109
ϟ pseudo : tsu/cam
ϟ crédit : tsugaa
ϟ célébrité : Sky Stracke

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: The difference it's not love or hate, it's the subject.    Sam 25 Sep - 0:33




Xd mais non c'est normal je l'ai dit : faut devineeeez qui je suis :P

___________________________
------------------------

Aslinn Henessy ~
Il n'est d'autre chose à tuer dans
cette vie que l'ennemi intérieur,
le double au noyau dure.
Le dominer est un art.
A quel point sommes-nous artiste ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The difference it's not love or hate, it's the subject.    

Revenir en haut Aller en bas
 
The difference it's not love or hate, it's the subject.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Love me, hate Me [PV Aarhyel]
» I guess it's just love & hate at the same time - mackenzie & ses potes
» (M) Armie Hammer - Brother, I love to hate you
» I can love and hate you [PV Nel]
» Love me now or hate me forever!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ Chess mess :: ♣ concernant les personnages :: le laissez-passer pour le paradis :: let's get this party started-
Sauter vers: