AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 freds • i'm freddie. i met a girl i liked today. she's like beautiful. that's it.

Aller en bas 
AuteurMessage
Frederick McLair

avatar

ϟ messages : 16
ϟ pseudo : adèl.

MessageSujet: freds • i'm freddie. i met a girl i liked today. she's like beautiful. that's it.   Mar 14 Sep - 22:05



MCLAIR FREDERICK

Je me nomme Frederick McLair, toutefois tout le monde m'appelle Freddie depuis ce qui me semble être le jour de ma naissance, il y a dix-huit ans de cela. Je suis hétérosexuel ainsi qu'en couple. Mes études se font au lycée public Roundview. Mais dans ma vie, l'essentiel consiste en une seule femme, qui m'a fasciné dès la première minute où je l'ai vue : Effy Stonem.

As long as we were happy
♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️




Chapitre I : the three musketeers

Tout a commencé par-là, dans la classe de Frau Hilde, la maîtresse de notre classe de maternelle. Cook et JJ étaient à la même table que moi, et c'est depuis ce jour qu'on est ce qui ressemblent à des meilleurs amis. On est des inséparables, donnant fière allure à l'adage du « tous pour un, un pour tous ». Mes années se sont passées en compagnie de ces deux-là. Jamais on ne s'est quitté, ce qui peut paraître fou à l'issue de ces nombreuses années. Peu importe les épreuves, les disputes, les similitudes ou différences, on demeurait ensemble, indéniablement, inexorablement.

J'ignore si on a vraiment évolué depuis le stade du gosse de la maternelle. Je me rappelle bien de Cook qui essayait de balancer ses crayons dans le soutien-gorge de cette dite Frau Hilde. Déjà précoce, le gamin. En fait, il a toujours été comme le Cook d'aujourd'hui. Et... J'ai toujours voulu prendre la responsabilité de lui. J'agis continuellement de manière à lui éviter les ennuis, ce qui s'avère non sans difficultés. Je suis toujours là pour faire l'arbitre entre lui et ses ennemis, je suis toujours celui qui raisonne, celui qui essaie de calmer l'animosité lorsqu'il commence à gueuler. Mais, c'est mon meilleur pote, je suis là pour lui, et j'apprends de lui. Cook vit selon l'idée que chaque moment doit être savouré intensément, qu'il ne faut donner une putain de seconde à l'ennuie ou aux trucs merdiques. Je n'ai rien à redire vis-à-vis de cette idée, il n'a pas tort. Et plus les années passent, plus ça m'influence. Je veux aussi vivre à 100% ma vie, connaître toutes les expériences possibles etc. Certes, je ne serais jamais Cook, je ne ferais pas le tiers de ce qu'il est capable de faire, mais j'agis à ma manière, j'adapte l'idée.

Ensuite, JJ. Lui non plus, n'a pas changé. Il aime toujours les robots, l'espace, les maquettes, les trucs qui me faisaient tripper quand j'avais six ans mais que dès que j'ai eu mon premier skate, j'ai trouvé ça bien barbant. En fait, à bien y réfléchir, j'ai aimé vraiment que les robots, parce que je n'ai pas la patience pour les maquettes. Je suis adepte de sensations fortes, enfin, à ma dose, encore une fois. JJ, je tente de le protéger aussi. C'est mon meilleur ami, je refuse qu'il lui arrive quelque chose. Et c'est le rôle des amis d'être là pour épauler, aider, sauver l'autre. C'est ça, l'amitié. Et je laisserai jamais tomber JJ pendant une de ses crises ou autre. D'ailleurs, parlons de ses crises... JJ n'est pas exactement le type qu'on pourrait cataloguer de « normal », il est atteint du syndrome d'Asperger, en d'autres mots, il doit prendre une véritable pharmacie de médicaments, et bien qu'il a un QI plus développé que le mien réunit avec celui de Cook, il est nul en relations sociales. Vraiment nul.

Parfois, j'ai l'impression que JJ, Cook et moi formons le triangle de la petite famille. Cook est en quelque sorte le père, il est autoritaire, fort, brusque, et personne n'ose le contredire. Tout le monde lui obéit, le suit, en particulier JJ. Moi, j'aurais plus le rôle de la mère. J'essaie de calmer Cook quand il commence à aller trop loin et d'adoucir un peu les choses, les disputes et les trucs du genre. Quand il commence à merder, je suis là pour essayer de le remettre dans le bon chemin, ou quelque chose qui y ressemble. Et ça en va de même pour JJ, bien que pour sa part, il faut surtout le calmer dans ses crises et l'orienter vers un autre chemin que celui où Cook essaie de l'envoyer et qui serait désastreux pour sa santé psychique. Et bien sûr, JJ, c'est le gosse. Il agit souvent comme intermédiaire entre Cook et moi, il est neutre et nous aime l'un autant que l'autre. Il est notre pilier souvent, celui qui agit pour qu'on ne finisse pas en froid. Ma théorie vous paraîtra sûrement dingue, mais ma définition des trois mousquetaires à la manière de Cook, JJ & Freddie ressemblerait à celle de cette famille de dingues.

Chaptre II : McLair.

Les gens s'intéressent parfois à notre famille, allez savoir pourquoi. Comme si ça allait changer ma gueule que je sois le frère de Karen ou... Enfin, peu importe. Je suis le frère aîné de Karen, au risque de me répéter. Karen est complètement obnubilée par son désir de devenir célèbre. Elle rêve de projecteurs, de paparazzis, enfin, tout ces trucs qui font que votre existence devient rapidement publique. Elle aime énormément de choses, vous aurez qu'à lui demander pour qu'elle vous dresse une liste complètement loufoque – un peu à la Panda, mais en moins... Panda -. Depuis qu'elle est gamine, elle chante et danse, et ma mère l'a toujours encouragée dans cette voie. Elle l'aidait, la supportait, était sa fan numéro 1, en quelque sorte. C'était leur truc à eux deux. Et mis à part son plan de devenir une superstar, elle est aussi dans les trucs de beauté. Du genre, couper les cheveux.

Question intérêt, pour ma part, je cultive une véritable passion pour le skate. J'en pratique depuis que j'suis gamin, et je me réfugie dans ce monde-là quand ça commence à peser. Je m'y échappe également dès que l'occasion se présente.

Mon père s'appelle Leo, ma mère se nommait Mary. Elle est morte il y a quelques années. Elle était malade, et c'est à cause de mon père si elle s'est suicidée. Je l'ai vu se dégrader petit à petit, agoniser à cause de ce qu'il se passait dans sa tête. Mon père n'a pas su lui venir en aide, il ne l'aimait pas assez. Il n'était pas assez bien pour elle. Je l'abomine tellement pour ça. J'ai perdu ma mère par sa faute, parce qu'il était incapable de sauver sa femme. Sa femme, putain ! La mère de ses putain de gosses. Il l'a enfermée, et l'a laissée crever parce qu'il était inapte à faire quoi que ce soit. Il était trop con pour agir. Trop empoté pour la sauver. Alors qu'il le pouvait. N'importe qui aurait pu. N'importe qui ! Il l'a tuée. Mon père n'est qu'un putain d'assassin de merde. Et personne ne s'en rend compte. Tout le monde a l'air de voir ça comme si c'était normal, comme s'il avait bien fait. Comme s'il était normal qu'il faille tuer ma mère, la condamner tel un pauvre animal qui a besoin d'aide. Alors que fuck, ce ne l'est pas. Il a été égoïste, et tout le monde l'est en pensant qu'il a bien fait.

Depuis le décès de maman, j'ai... apprit à grandir vite. Entre JJ et Cook, je suis le plus mature et le plus responsable. C'est moi le clown qui rappelle à Cook qu'il faut aller en cours, par exemple. Ou c'est moi qui voit le danger dès qu'il s'approche de la catastrophe. C'est moi qui m'occupe de JJ. C'est moi la mère, enfin, je vais pas vous répéter une nouvelle fois ce que j'ai déjà dit. Simplement... J'ai prit conscience de ce qu'est la vie avant ces deux-là, et j'en ai acquis de la maturité. J'ai une expérience qu'eux non pas, j'ai eu des sentiments qu'eux n'ont pas connu. J'ai quelque chose en plus, qui fait que je suis ce que je suis aujourd'hui.

Chapitre III : Roundview.

La rentrée, je suis là, quelques dizaines de minutes avant le début des cours, en skateboard pour rejoindre JJ et Cook qui m'attendent en bas de la route. Cook m'envoie un message pour me déclarer solennellement qu'il va se fourrer mon dernier joint. Branleur. J'accélère le tempo, valse entre les bagnoles. J'adore ça, putain. Encore plus maintenant que je suis arrivé en un seul morceau à côté de JJ et Cook. Puis, y'a cette fille, dans la voiture qui vient de se prendre un vélo qui faisait Dieu sait quoi sur la route. Le conducteur s'est prit le poteau et commence à gueuler comme un veau, comme si ça allait réparer sa voiture. Mais je ne l'écoute pas, je suis complètement fasciné par la passagère de la voiture. JJ complimente ses yeux et ses cheveux. Mais putain, elle est bien plus que des cheveux et des yeux. Il divague sur ses atouts, et elle me sourit. J'arrête de respirer, complètement... Figé, ravagé par sa beauté, par elle, par... Putain... Y'a pas de mot. C'est juste... Vous voyez... Putain.

Rentrée. Elle s'avère être dans notre classe, la BB1 ou une connerie du genre. Je crois que je vais tout tenter pour l'approcher... Mais... Je vois bien que Cook la veut aussi, enfin, ce qui n'est pas extraordinaire, Cook veut se taper toutes les filles. En fait, s'il ne la voulait pas elle, il faudrait se poser des questions. Et aussi fou cela puisse paraître, JJ a le béguin pour elle aussi. Il dit qu'elle lui sourit et le regarde alors que c'est à moi qu'elle fait ça. Quel dégénéré quand il s'y met.

Au fil de la journée, ça s'envenime. Je profite que JJ et Cook soient occupés pour aller la voir. Lui parler, genre, avec le prétexte du casier. La conversation n'est pas la plus chaleureuse qui soit, mais rien ne change à mes sentiments. Enfin, si, je suis encore plus dépendant d'elle. Elle me sort son idée d'une liste, pour répondre à mon désir de mieux la connaître. Effectuer tous les trucs qui nous renvoie automatiquement de l'école. C'est suicidaire, putain. Cette fille est cinglée. Elle réclame des preuves si je parviens à faire tout ça, et ajoute, en partant, qu'elle ne baisera pas avec un tricheur. Putain de merde.

La journée crève petit à petit, et Cook a la liste. C'est un jeu d'enfant pour lui, de ne rien respecter. Il s'en tape, de sa vie. Il s'en tape tellement que ça me refroidit. Il a le casier d'un certain Sid où y'a du porno – de quoi bien exciter JJ qui fait une sorte de crise – et voilà que JJ le filme en train de fumer en possession de porno, boire de la vodka et foutre le feu au casier. Et voilà, quatre cases de cocher pour le Cook ! Il est un putain de cinglé.


Cook gueule dans la rue, JJ et moi on se regarde avec un air de désabusé. Il a dix-sept ans aujourd'hui et... C'est son jour, qui commence à cinq heures du mat. Il danse avec un vieux qui a l'air complètement choqué de son comportement, je le ramène vers notre chemin. Il gueule sur des riches et veut se battre, je le ramène encore vers nous. Quand je vous disais que je suis toujours là pour faire une sorte de loi, de le surveiller et le ramener. C'est à peu près ça. Jour et nuit. Toujours à faire en sorte qu'il aille bien, à calmer ses ardeurs pour lui éviter de gros problèmes. Être avec Cook et JJ, quand même, ça n'a pas de prix. J'ignore ce que je ferais entre eux. On est... Les trois mousquetaires, les meilleurs amis, les infaillibles. On va au bar de Keith, et la « fête » commence. Cook a invité la classe, et au rendez-vous se trouvent les jumelles rousses, Naomi, Pandora et... Effy. Putain. La journée s'annonce superbe. Cook sort et ma sœur m'appelle, comme si j'avais que ça à foutre de lui répondre. Mais je sais que si j'l'ai pas, elle va me faire chier pendant des semaines en pelotant mon père au caramel. Je sors parce que j'entends rien et elle réclame de la drogue. J'ai beau lui dire que j'en ai pas, elle a l'air buté à l'idée que j'en ai. Je lui répète que j'en ai pas et qu'elle doit trouver la sienne et raccroche. Mais voilà que Cook a son signe divin et qu'on est bon pour aller à cette fête. J'ai beau haïr cette idée, je peux pas refuser ça vraiment à Cook, c'est son anniversaire. Donc, nous y voilà.

La soirée devient un vrai cauchemar. On se retrouve dans une soirée de gangsters, et Cook trouve rien de mieux à faire que d'attirer l'attention sur lui et nous attirer les ennuis. En plus, il a disparut. White lui a fracassé le crâne avec une putain de bouteille de vodka et l'a traîné Dieu sait où. Fuck. Je le cherche partout, jusqu'à finir par le trouver avec le type le plus dangereux auquel j'ai jamais parlé. J'essaie de négocier avec lui et en complimentant sa fille, il se montre clément. Sauf que ses potes musclés ont pas de cervelles et laissent tomber Cook de l'étage. Putain de merde. La fille gueule parce que sa robe est aspergée de gâteau, la bagarre commence. Faut se tirer d'ici.

On a réussi à sauver notre peau, en courant comme des malades. Mais maintenant, j'en ai plus que marre. J'suis fatigué, fatigué de toujours devoir surveiller Cook. On a faillit se faire tuer par ses conneries merde ! Il peut pas être un peu responsable ?! Il ferait quoi, si un de nous serait mort ? MORT ? Disparu à tout jamais ? Ça m'énerve tellement. Tellement à l'idée qu'il prenne ça tellement à la légère alors que ça aurait pu devenir si grave. Il réalise pas ce que ça fait, de perdre quelqu'un. Comment c'est précieux. Comment tout peut basculer si facilement. Comment c'est fragile, et qu'il vaut mieux en profiter plutôt que d'attirer les emmerdes sur soi et manquer de s'faire égorger par les plus grands gangsters de Bristol. Il est vraiment incroyable, et tout ce qu'il cherche à faire, c'est tirer son coup. Il changera vraiment jamais. Il demande à Effy, j'observe la scène avec intensité. Elle se barre, et j'ai l'espoir qu'elle sera pour moi. Qu'Effy sera la mienne. Cook veut partir, mais j'en ai plus envie. J'suis vraiment fatigué de lui, et j'lui dit. J'veux plus le suivre. Je ne peux plus.

A six heure le lendemain matin il me réveille et j'ai pas franchement envie d'aller le rejoindre. En fait, j'veux surtout dormir. Mais je peux lui refuser plus longtemps et lui donne rendez-vous au cabanon. Il me demande ce qu'on fait aujourd'hui, et visiblement, il n'a pas comprit l'ampleur de ce que j'lui ai dit hier soir. Il s'excuse, c'est bien une première. Il me raconte une connerie qu'il a fait qui s'annonce assez grandiose vu son état, et ça me flippe tellement que j'veux même pas savoir ce qu'il a fait. J'veux même pas le savoir... Il me dit qu'il a fait ça parce que je n'étais pas là pour le surveiller. Ce qui est assez... J'sais pas. J'veux pas faire ça, parce qu'au bout d'un moment, ce sera comme s'il cherchera à s'attirer des problèmes. J'lui demande s'il veut mourir, et ça m'fait lever le ton. J'ai perdu ma mère, je refuse de perdre un de mes meilleurs amis.

L'année continue. On vend de la drogue pour aider ce type, Thomas, qui vient du Congo ou quelque chose du genre. Puis, il y a l'anniversaire de Pandora. JJ traîne de plus en plus avec Cook, et j'ai peur qu'il l'entraîne dans des choses qui pourraient le faire paniquer. Je sais que JJ ferait tout pour Cook, et bien que peut-être que ça servira à rien, je lui demande de ne pas faire ce que Cook lui demande. Il est pas obligé de le suivre partout, après tout, et se mettre en danger lui-même.

JJ m'appelle pour m'avertir qu'il est passé au 9. Un code rouge, quoi. De quoi flipper. Il me dit que Cook va chez Pandora à sa soirée entre filles ou un truc du genre. Je lui ordonne d'arrêter Cook, j'ai pas envie que ça finisse en bain de sang. J'arrive devant chez Panda aussi vite que je peux, un voisin m'interpelle pour me rappeler comment ce qu'il se passe dans la maison est choquant, de quoi me rassurer totalement... Je navigue entre les couples, appelle JJ, et finis par le trouver complètement paniqué dans un coin de la salle, à côté d'une bande de mecs qu'essaie d'emplafonner leur pote. Il peut même plus parler, il est juste, paralysé, en crise totale. Il finit par me dire que c'est rendu à un 12 facilement, et j'essaie de le calmer, l'apaiser en lui disant que tout va bien et qu'on s'en va. On est dehors et Effy sort de nulle part. J'sais même pas comment réagir. J'sais pertinemment que Cook a gagné la partie, mais je l'aime toujours de plus en plus. Mélangez ça au fait que je sois fâché que tout le monde ait abandonné JJ en pleine crise dans un coin du salon. Il fêtait et lui était juste terrorisé. On rentre. Elle se confie à propos de ses parents qui se séparent, de ses sentiments vis-à-vis de ça, et tout ce que je parviens à lui dire, c'est que j'en suis désolé et que c'est de la merde. Je dois... Penser à JJ. Mais je peux m'empêcher de la regarder du taxi jusqu'à ce qu'il soit impossible de la contempler.

Karen participe à ce truc débile, les Sexxbombz ou j'sais pas trop quoi. Le genre de truc où des filles à moitié à poils dansent et chantent de manière provocante juste pour faire bander le réalisateur. Ma sœur participe à ça, putain, et elle en est fière. Elle regarde sans arrêts ses prestations qu'elle a bien sûr enregistré, comme si c'était toute sa putain de vie. En plus, elle manipule mon père pour que tout ses désirs soient des ordres. J'ai l'impression d'être le seul à être sensé dans cette baraque. Quand j'pense qu'elle espère que maman la regarde de là-haut, c'est juste un putain de foutage de gueule. Et papa qui trouve que c'est normal. Fuck.

Effy est là, dans mon jardin, et réclame de voir le cabanon. J'ai l'impression de rêver. Qu'elle soit là, chez moi, et non chez Cook ou chez n'importe qui d'autre. Elle pourrait avoir n'importe qui, mais elle est là, chez moi, et elle veut être avec moi, dans mon cabanon. Je dois rêver. Elle m'propose qu'on se tape quelques joints. J'lui en file un, elle l'allume, et tout ce que je peux faire, c'est l'admirer. Elle est tellement... Sublime. Géniale. Parfaite. Elle est si belle que j'en reste figé, passionné, fasciné, émerveillé... Elle parle, je redescends doucement sur Terre. Elle me parle, je l'admire, j'essaie d'encrer ce moment en moi pour ne jamais oublier la moindre seconde, bien que je sais que cela n'arrivera jamais... Puis... Cook arrive, avec JJ. Il s'approprie vite l'endroit, enfin, c'est Cook quoi. Il est à côté d'Effy, à lui caresser les cheveux, ce simple contact dont je rêve depuis... Que je l'ai vue. Il l'invite à aller dehors, ce qui me fait bien rager de l'intérieur. J'le jalouse, j'en ai bien conscience, mais merde, c'est la seule fille dont... Enfin, vous savez, merde. Elle refuse et c'est mille fois mieux que tous les Noël que j'ai vécu jusqu'à aujourd'hui accumulés. J'en crois pas mes yeux comme mes oreilles. Elle a refusé. Elle a refusé Cook ! Et elle est dans mon cabanon ! Il la vire... Elle me regarde, cherchant du soutien ou quelque chose du genre, et tout ce que je trouve à faire, c'est baisser les yeux, comme JJ. On se plie à Cook, à son autorité, et... J'veux pas me brouiller avec lui pour une fille. On est... Je sais pas. C'est mon meilleur ami. Elle se barre, mais j'peux pas le supporter. J'me lève dans l'idée de tenter de la rattraper et Cook me redescend sur Terre. « JJ aurait plus de chances que toi ».

J'essaie de me calmer en m'défonçant après qu'ils soient partis. Mais apparemment, ce sera pas mon jour. Mon père m'ordonne de retourner chez moi dans les 14h pour un truc débile pour la compétition de Karen. C'est tellement imbécile. Karen utilise la mort de maman pour gagner une putain de compétition de catins, et mon père reste là, amorphe. J'comprends même pas comment ils peuvent vivre comme ça. J'sais même plus si j'suis triste ou en colère. J'aimerai juste que tout s'arrête, l'espace d'un instant. Que tout soit comme avant. Retour à la normale.

Mais elle, elle est là. Effy. Je ne pourrais jamais faire une croix dessus. Elle est celle qui m'aide, celle qui me donne de la force. Elle est tout. Celle qui me donne envie de tout faire. Qui donne un sens à tout ce bordel.

Putain de clip de j'sais pas trop quoi de merde. Ce thon avec sa caméra me demande ce que ça m'fait de voir Karen à moitié nue sur une scène. Pervers. J'sais même pas quoi répondre à ça. Faudrait que j'mente, sinon ça va finir en queue de rat. « Je ne peux pas vraiment trouver les mots... » Karen parle de maman, encore. Elle l'utilise, et j'peux pas croire que tout le monde trouve ça normal, putain. Y'a quelqu'un dans le monde qui a du bon sens ? Qui trouverait ça complètement taré voire malsain voire injuste ? Elle insinue le fait que maman soit morte l'a fait réfléchir. J'aimerai bien savoir à propos de quoi, tiens. Et voilà ce guignol qui me demande ce que ça fait de « perdre » ma mère. Comme si j'allais la retrouver derrière le canapé ! Abruti. Il m'demande comment j'me suis senti. Il est con ou il s'entraîne ? J'en peux plus, je craque. J'ai vraiment envie de le défoncer, et de tout envoyer chier cette putain de mascarade.

J'm'en vais chez Effy. Elle m'ouvre, elle est là, juste devant mes yeux, et tout d'un coup, tout disparaît. Toute cette merde, tout est bien, maintenant. A part peut-être le fait que ses parents s'engueulent. J'me lance. J'veux qu'on soit ensemble. On serait bien, ensemble. Et puis, elle est venue. Elle est venue dans mon jardin, elle m'a regardé à la rentrée, deux fois. Elle a refusé de baiser avec Cook, deux fois aussi. Elle m'a ouvert. On... Serait bien, tous les deux, ensemble. Mais... Elle n'a pas l'air de cet avis. Tout s'abat. La pire des catastrophes, voilée au fond de moi-même. La crainte, de la perdre, de perdre cet être pourtant si difficile à attraper. Indomptable. Je ne respire plus et demande pourquoi, j'ai l'air presque impassible, je le sais. J'ai l'habitude. Elle répond qu'elle va me briser le coeur. J'lui réplique que c'est peut-être moi qui vais lui briser le sien. Mais... De toute manière, elle ne sait même pas pourquoi elle souhaiterait être avec moi.

Illusions désenchantées. Vie de merde. Je n'ai même pas envie d'y réfléchir, je veux même pas sentir tout ce qu'il y a en moi. J'veux juste m'échapper au skate park, l'éviter, éviter tout ça, toute ma vie. Mais j'arrive à rien. Tout ce que j'ai en tête, c'est elle, c'est ma famille, c'est Cook, c'est JJ. C'est toute cette galère.

Lendemain. Mon père s'est surpassé. Il a transformé mon cabanon en sorte de truc de danse pour Karen. C'est même pas le mien, c'est aussi celui à JJ et Cook, depuis qu'on est des gosses. C'est notre repaire, notre forteresse de la solitude comme dirait si bien JJ. C'est notre coin, notre coin essentiel. Et il l'a envolé en fumée. Pour ma soeur. Aussi insensée que lui. Putain de bordel de merde. J'suis juste. Dégoûté. J'sais même pas quoi faire de plus. Complètement vidé. J'pars, j'peux pas rester dans cette maison plus longtemps, et j'atterris dans le bar de l'oncle à Cook, Keith. Effy arrive, avec ce mec, et ça fait qu'enfoncer la dague que j'ai dans le coeur encore plus profondément. J'peux même pas la quitter des yeux. J'suis juste, dépendant. Dépendant d'elle, même de la douleur qu'elle m'impose. Cook prime la valeur des frères, le fait qu'on passe avant les filles. L'espace d'un instant, je le crois, j'aime cette manière de penser, je me dis que ça irait mieux, que ça serait comme avant, que Cook a raison, qu'il a la clef. Du moins... Jusqu'à ce que JJ avoue que Cook s'est tapé ma soeur. J'peux même pas y croire. C'est ma soeur putain ! Il y a des milliers de filles et il a fallut qu'il baise MA soeur. C'est bon, je dégueule.

Ivre, shooté, j'rentre, pour avoir la magnifique vision de cette chère soeur dans ce qui était MON cabanon sauter comme une prostituée. Ni une ni deux, j'y vais, question d'avoir une avant-première du show qui s'annonce merdique. J'me demande ce qu'elle voudrait bien me prendre de plus, tiens. Mon cabanon, l'attention totale de mon père, mon meilleur ami. Ma chambre, tiens ? Comme salon de bronzage ? J'm'acharne sur elle. Je me retiens même plus pour lui dire ses quatre vérités, probablement doublées tellement j'en ai marre. Les emmerdeurs se relaient, mon père se pointe et me menace. J'ai à peine le temps d'être insolent qu'il me fout un coup de poing.

J'crois qu'après ça, j'ai jamais autant réfléchi. J'me suis dit que si tout était aussi merdique, c'était d'une certaine manière ma faute. A trop attendre, à trop vouloir. A moins être comme Cook. Je... Me suis dit que j'étais le seul à pouvoir améliorer tout ça. Qu'il n'était pas trop tard, et que... Je devais changer. Que je devais arrêter cette spirale infernale et retrouver quelque chose de mieux.

Je cherche Effy et apprend qu'elle est au lac par sa mère. J'y cours, comme si toute ma vie en dépendait. Comme si, si je perdais une seule minute, tout s'effondrerait. Comme s'il me restait que quelques secondes à vivre et qu'il fallait que je la vois, que je la retrouve, que je fasse ce que j'avais jamais osé faire. Je la vois enfin, là-bas, sur l'eau. J'enlève mon haut et plonge dans l'eau, y nage le plus vite possible jusqu'à elle, sans réfléchir, sans hésiter une seule seconde. Rendu proche d'elle, je l'embrasse. Comme jamais je ne l'avais fait auparavant. Comme si, je voulais tout lui dire. Tout lui promettre. Tout être pour elle. Je voulais lui prouver tout ce que j'éprouvais pour elle dans ce baiser, je voulais tout faire en ces quelques secondes. Tout. Absolument tout. Maintenant, elle sait.

Je me rends à la finale de Karen. En quelque sorte, j'ai réussi à comprendre que... Tout ça, pour elle, c'est important. Ce n'est pas qu'un caprice, c'est vraiment ce qu'elle veut faire, c'est vraiment sa passion pour laquelle elle se bat. Et mon rôle, dans tout ça, c'est de l'encourager ainsi que de l'épauler, puisqu'elle est ma petite soeur, malgré tout.

Mais Cook essaie de tout gâcher. Et j'en ai juste tellement marre. J'me retiens pour pas lui réarranger le portrait. Et puis merde, j'le frappe. J'lève les yeux sur un JJ traumatisé et éprouve de la culpabilité. Cook l'a mérité, mais la scène devant lui n'était pas nécessaire. Je m'excuse tandis que Cook s'impatiente et qu'il part avec lui. J'repars vers Effy. Mon retour aux sources. Mon étincelle. Si j'avais su que c'était pour la voir avec Cook...

Katie. Katie est... Jolie. Elle a du répondant, du caractère, de l'ambition. Et elle est... Jolie. Par contre, notre partie de jambes en l'air aurait probablement était plus... Agréable si JJ, Karen et Emily ne s'étaient pas incrustés, hein. JJ fout tout en l'air, et formule le désir de me parler. J'lui donne rendez-vous au cabanon métamorphosé. Bien qu'il aurait pu choisir un meilleur moment, c'est pas réellement sa faute et puis, je ne le laisserai jamais tomber.

JJ essaie de me raisonner concernant Effy et Cook. Il a l'air de vouloir que j'arrête d'être en froid avec Cook à cause d'Effy, que faut pas tout foirer pour une fille. Putain. J'hallucine. J'lui dit qu'il doit choisir, que ça va pas changer. Mais il réussit son coup, on se retrouve encore dans la même pièce, nous trois, alors que j'en ai souverainement pas envie. Cook me dit qu'Effy m'aime, comme si c'était... Normal. Il s'fout de ma gueule. De A à Z. Malgré tout, j'reste celui qui lui évite de s'faire péter la gueule.

Avec Katie, j'arrive à l'oublier. Mais je sais pertinemment que c'est une putain de feinte. Que jamais je ne pourrais faire une croix sur Effy, et qu'en quelque sorte, j'utilise Katie, bien que je l'apprécie. On s'amuse bien ensemble, c'est véridique. Mais... Je ne suis pas amoureux d'elle, sincèrement. Et dès que je vois Effy ou n'importe quoi qui me fait repenser à elle, je me rends compte comment je suis attaché à cette fille, comment j'en suis dépendant, amoureux. C'est d'ailleurs pour cela que ce soir, dans les bois, j'ai pas pu lui résister. Qu'alors qu'elle m'embrassait, mon cœur battait comme jamais il ne l'avait fait, et que jamais je ne l'avais autant aimé.

Mais j'ai ces regrets, concernant Katie. Le fait qu'elle soit disparue, le fait que je l'ai laissée seule dans les bois au beau milieu de la nuit. J'aurais dû aller avec elle, c'était mon rôle. J'aurais dû. J'ai foiré, je le sais. Et je m'en voudrais, pour cela, longtemps.

Et ce que je ne peux pas comprendre c'est que Effy a frappé Katie. Elle lui a ouvert le crâne. Elle lui a imposé neuf points de suture. Et je l'aime. J'aime cette fille, qui a faillit en tuer une autre. Je ne peux pas le comprendre. Ca me dépasse, ça me dégoûte, je ne sais plus quoi penser. Je suis perdu, de nouveau.

Sauf que, je ne suis pas forcément mieux. J'ai baisé Effy, alors que je sortais avec Katie. Je l'ai humiliée, et elle sait que j'aime Effy. Elle sait aussi qu'Effy est partie avec Cook, et de par ce fait, elle semble l'aimer plus que moi. Elle sait que si Eff m'aimait, elle serait avec moi, et non avec lui. Et elle sait aussi que... Il n'y a rien à faire pour que je l'aime plus que j'aime Effy. Car je ne peux aimer quelqu'un d'autre de plus qu'elle.

Après le départ de Cook et Effy, on est devenu comme... Deux mousquetaires JJ et moi. On a bossé ensemble quelques temps mais... Ca a foiré. Comme beaucoup de choses en ce moment, en fait. Il s'est barré, et est revenu que dans la soirée pour m'exposer son idée que personne ne pouvait quitter les « trois mousquetaires ». Du fait que, on ne pouvait pas se dissoudre comme ça, on avait pas le droit, en quelque sorte. Qu'il fallait régler cette affaire une bonne fois pour toute et rester ce qu'on était depuis le début. Sauf qu'à mon avis, il n'y avait rien à régler. Cook était avec Effy, tout était brisé selon moi. Jusqu'à ce qu'elle m'appelle et me dise qu'elle m'aime...

On est parti à leur recherche, JJ et moi. On a attendu toute la sainte journée, jusqu'à ce que Cook se pointe. Il a eu cette idée débile, de course. Celui qui gagnerait, l'aurait. J'ai couru, comme un malade. Pour elle. Pour gagner cette putain de course débile. Puis il m'a fait perdre. Ce con m'a poussé dedans et j'ai perdu la vieille qu'était sur mon dos. L'enfoiré. Faut toujours qu'il gagne. Enfin, c'est quand même JJ qui a gagné ce coup-là. Et non seulement il a vaincu, mais après, il a fait en sorte d'arranger le coup. Il lâche jamais, j'ignore où il trouve toute sa détermination. Il a été jusqu'au bout de son idée de réconcilier les trois mousquetaires, en nous prenant à part avec Effy et l'a forcée à choisir. Elle... M'a choisit. Elle m'a regardé. Encore. Longuement. De manière à ce que je ressente encore plus intensément tout ce que je nourrissais à son égard.

Puis, on s'est retrouvé sur ce bateau, avec Cook. Je désirais tant qu'il dise simplement qu'il allait bien. Qu'il s'arrangerait avec ça. Avec Effy qui m'aime. Qu'il l'accepterait. Qu'il serait heureux pour ça. Que je ne me sente pas comme un traître quand je serais avec Effy parce qu'il l'aime. On a finit par naviguer, comme si, enfin, tout s'arrangerait. Tout serait plus simple.

« So. What do we do now ? »


Whaou, you're so amazing
♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️


    ✖️ avatar choisi luke pasqualino
    ✖️ pseudo/prénom adèl
    ✖️ âge dix-neuf
    ✖️ fréquence de connexion 6/7
    ✖️ commentaire en fait, c'est plutôt une question. Étant donné que l'autre Freddie ne s'est pas reconnecté depuis le 29 août, je me demandais s'il était peut-être possible de tenter le coup ?


Dernière édition par Frederick McLair* le Mer 15 Sep - 4:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Cook
    Cook ♣ administrateur

avatar

ϟ messages : 1120
ϟ pseudo : cookie monster
ϟ crédit : coca cola
ϟ célébrité : jack o'connell

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: freds • i'm freddie. i met a girl i liked today. she's like beautiful. that's it.   Mar 14 Sep - 22:29

Hey bienvenue Freds
Il est tout à fait possible de tenter le coup puisque le rôle est totalement libre ! Je te souhaite bon courage pour ta fiche car Effy sera intransigeante pour ce rôle (non je te mets pas la pression xD)

Si tu as la moindre question, n'hésite pas à demander ;)

___________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden Lauhs
    ♣ I can live until my thirty five years. It's the death statistics

avatar

ϟ messages : 728
ϟ pseudo : tsu/cam
ϟ crédit : tsugaa
ϟ célébrité : Paul Boche

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
75/100  (75/100)

MessageSujet: Re: freds • i'm freddie. i met a girl i liked today. she's like beautiful. that's it.   Mar 14 Sep - 23:18



Bienvenue ! un new Fred D'abord le typique "bon courage pour ta fiche" (; Et je confirme les dires de Cookies, n'est pas trop peur mais notre Effy est d'une souplesse à faire pâlir un gymnaste olympique avec le rôle Fred * sort *

Moi j'suis douce comme un agneau n'est pas peur

___________________________

    Puisque ici les Dieux nous condamnent.
    Au nom de qui, au nom de quoi ?
    Moi, j'irai tué mon père.
    Non je ne suis pas un ange.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darcy-Rose Johnson
Dixie Super bitch
avatar

ϟ messages : 480
ϟ pseudo : Lou
ϟ crédit : Union Jack.
ϟ célébrité : Sky Ferreira

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: freds • i'm freddie. i met a girl i liked today. she's like beautiful. that's it.   Mer 15 Sep - 0:01

Welcome =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-of-sunshine.forum-actifs.net
Frederick McLair

avatar

ϟ messages : 16
ϟ pseudo : adèl.

MessageSujet: Re: freds • i'm freddie. i met a girl i liked today. she's like beautiful. that's it.   Mer 15 Sep - 4:53

Merci à vous trois !
C'est rassurant dit donc xD.
Enfin, je pense avoir terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Wolden

avatar

ϟ messages : 235
ϟ pseudo : nevada
ϟ crédit : tsugaa
ϟ célébrité : sylvester ulv

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
98/100  (98/100)

MessageSujet: Re: freds • i'm freddie. i met a girl i liked today. she's like beautiful. that's it.   Mer 15 Sep - 12:26

Fred fucking GOD ta fiche est trooop cool.
Avec sa Eff' devrait être heureuse XD
Brefouille bienvenu à toi (a)

___________________________

    ♛ MATTHEW WOLDEN « Alors moi je t’ai cru. A chaque fois que j’essaye de passer à autre chose, tu es là. Alors réfléchis bien. Interroge ton cœur, je sais que tu en as un. Et dis-moi si les sentiments que tu as pour moi sont sincères ou si tout ça n’est qu’un jeu. S’ils sont sincères, on trouvera une solution.... 3 words, 8 letters and I’m yours. »« Ce n’est qu’un jeu. Je déteste perdre. Tu peux partir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden Lauhs
    ♣ I can live until my thirty five years. It's the death statistics

avatar

ϟ messages : 728
ϟ pseudo : tsu/cam
ϟ crédit : tsugaa
ϟ célébrité : Paul Boche

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
75/100  (75/100)

MessageSujet: Re: freds • i'm freddie. i met a girl i liked today. she's like beautiful. that's it.   Mer 15 Sep - 12:32



Je trouve également que ta fiche est bien. Tu englobe le personnages, respecte son caractère et ne néglige pas de facettes de sa personalité ni de ses liens importants. Je suis loin d'être une fan- ou spécialiste - de Fred's donc mon avis ne vaudra pas celui de Eff, Cook ou JJ mais pour ma part c'est un Oui pour la validation


___________________________

    Puisque ici les Dieux nous condamnent.
    Au nom de qui, au nom de quoi ?
    Moi, j'irai tué mon père.
    Non je ne suis pas un ange.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonah Jeremiah Jones
    J.J« Unusual »

avatar

ϟ messages : 729
ϟ pseudo : Kynu'
ϟ crédit : ANNE+NANA
ϟ célébrité : Ollie Barbieri

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: freds • i'm freddie. i met a girl i liked today. she's like beautiful. that's it.   Mer 15 Sep - 14:33

Ouais, ça parle de moi dedans <3 XD

Bienvenue à toi ! Je suis contente qu'on ai un quelqu'un qui cerne vraiment le rôle de Freddie. Si ça ne tenait qu'à moi, tu serais validé mais bien sûr... mais bon, Effy devra juger... Entre temps, ça se comprend ! Et puis, Cook dira probablement son avis.

En tout cas, je suis impatiente de RP avec toi !

___________________________

    NOT THE SAME AS BEFORE ♣️ everything
    is changing with the time. Friends, life. But I still got
    friends in who I can count everyday. I need them.
    They're just my eveything...♣️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frederick McLair

avatar

ϟ messages : 16
ϟ pseudo : adèl.

MessageSujet: Re: freds • i'm freddie. i met a girl i liked today. she's like beautiful. that's it.   Mer 15 Sep - 19:06

Hé bien Merci beaucoup à vous. Et oui JJ, comment j'aurais pu ne pas parler de toi ! ^^

C'est vrai que Freddie est un personnage complexe aux multiples facettes. Vous faîtes ma journée en disant que ma vision de lui correspond à celle que vous avez *_*. En espérant que tout ça fera le bonheur d'Effy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa Cook
    lisa ♦ psychotic british

avatar

ϟ messages : 253
ϟ pseudo : ANNE+NANA

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: freds • i'm freddie. i met a girl i liked today. she's like beautiful. that's it.   Mer 15 Sep - 22:04

Enfin un Freds qui tient la route ;)
bienvenue l'ami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frederick McLair

avatar

ϟ messages : 16
ϟ pseudo : adèl.

MessageSujet: Re: freds • i'm freddie. i met a girl i liked today. she's like beautiful. that's it.   Mer 15 Sep - 22:15

Haha, merci beaucoup Lisa :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naomi Campbell

avatar

ϟ messages : 113
ϟ pseudo : Hystoo
ϟ crédit : WILDBITTERNESS
ϟ célébrité : Lily Loveless

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
40/100  (40/100)

MessageSujet: Re: freds • i'm freddie. i met a girl i liked today. she's like beautiful. that's it.   Ven 17 Sep - 20:43

Bienvenue Fred's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Stonem

avatar

ϟ messages : 102
ϟ pseudo : Effy, Eff'

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: freds • i'm freddie. i met a girl i liked today. she's like beautiful. that's it.   Sam 18 Sep - 0:16

Il était temps.
Tu me conviens Fred's, limite à un moment j'ai pensé la faire retourner illico presto avec Cook ma Effy, vu le niveau des anciens candidats à ce rôle ! Mais toi, tu as l'air de vraiment le connaître. Déjà tu n'as pas fait la fiche en vite fait mal fait, c'est un bon point, et elle est plus que complète, un autre.

En clair, ça me va. :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden Lauhs
    ♣ I can live until my thirty five years. It's the death statistics

avatar

ϟ messages : 728
ϟ pseudo : tsu/cam
ϟ crédit : tsugaa
ϟ célébrité : Paul Boche

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
75/100  (75/100)

MessageSujet: Re: freds • i'm freddie. i met a girl i liked today. she's like beautiful. that's it.   Sam 18 Sep - 0:19


Super Fred tu es donc officiellement Validé

Edit = Tu peux supprimer l'étoile de ton pseudo s'il te plait ? ^^


___________________________

    Puisque ici les Dieux nous condamnent.
    Au nom de qui, au nom de quoi ?
    Moi, j'irai tué mon père.
    Non je ne suis pas un ange.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frederick McLair

avatar

ϟ messages : 16
ϟ pseudo : adèl.

MessageSujet: Re: freds • i'm freddie. i met a girl i liked today. she's like beautiful. that's it.   Sam 18 Sep - 1:20

Super
Merci à vous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katie Fitch

avatar

ϟ messages : 626
ϟ pseudo : love&carring
ϟ crédit : love&carring
ϟ célébrité : Megan Prescott

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: freds • i'm freddie. i met a girl i liked today. she's like beautiful. that's it.   Ven 24 Sep - 21:57

Bienvenue

___________________________
leave the horror here
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: freds • i'm freddie. i met a girl i liked today. she's like beautiful. that's it.   

Revenir en haut Aller en bas
 
freds • i'm freddie. i met a girl i liked today. she's like beautiful. that's it.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comparez la faillite de Fannie Mae et freddie Mac aux coopératives haitiennes
» FREDDIE MERCURY
» Mickaël Wayne aka Freddie Stroma
» (M) FREDDIE HIGHMORE ▬ un enfant parmi tant d'autres
» MATCH #1 SERDAIGLE vs POUFSOUFFLE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ Chess mess :: ♣ concernant les personnages :: le laissez-passer pour le paradis :: let's get this party started-
Sauter vers: