AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « J'ai baisé ta femme. Tu as baisé ta femme. On est quitte. » ♣ en gros ouai... [TERMINE]

Aller en bas 
AuteurMessage
Matthew Wolden

avatar

ϟ messages : 235
ϟ pseudo : nevada
ϟ crédit : tsugaa
ϟ célébrité : sylvester ulv

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
98/100  (98/100)

MessageSujet: « J'ai baisé ta femme. Tu as baisé ta femme. On est quitte. » ♣ en gros ouai... [TERMINE]   Dim 5 Sep - 2:56


COKER EYES.


La vie est une galère dans laquelle rien de sert de se battre on finit toujours pas perdre. On gagne des duels, on gagne des batailles mais la guerre c'est pas nous qui décidons qui la remporte. Pas la peine de choisir le camps des gagnants, pas la peine de fuir. La vie c'est la vie. Matt' venait de comprendre le comportement de Dixie. Enfin nan il comprenait pas pourquoi lorsqu'il y avait Eden Dixie se glaçait avec lui. Pourquoi en publique elle ne voulait qu'il n'y ai rien. Mais lui il venait d'un coup de réaliser qu'il n'avait pas intérêt à faire quoi que ce soit de plus. La raison? Ce regard, ce visage, ces cheveux. Eden. Là juste près d'eux, face à eux. Matty se força à ne rien laisser paraître. Se qui s'était passé le soir dernier ne signifiait rien. Ce n'était qu'un baiser. Matthew n'avait cessé de se répéter ça encore et encore. Son attention fut détourné par les présentation avec JJ; petit bonhomme étrange. Petit? Non il devait avoir le même âge qu'eux, peut-être un an de moins que Matty. Il était...différent. Mais si Dix' l'appréciait pourquoi serrait-il ignoble? Il salua ensuite Noxalis et Apollo. hum délicieux souvenirs. Cette fille était une garce, il la haïssait. Pourtant c'était lui qu'il haïssait c'était son reflet dans les yeux d'Apollo car ils étaient identique en bien des points. Juste avant de tourner de nouveau le regard evrs la blonde Matt' eut le temps d'apercevoir la réaction d'Eden. Ce sourire qui devint si faux. Quoi? Qu'avait-il fait? « D'puis l'autre jour où tu m'as embrassé Wolden rien, et toi ? » La phrase claqua. Matthew resta bloqué sur Apollo, qui elle tourna les yeux vers Eden. Les autres faisant l'allée-retour entre lui et Matty. Pourquoi lui balancer cela à la figure? Que voulait-il au juste? Il avait eut se qu'il voulait. Un baiser. Matthew serra la mâchoire. Depuis quand un môme se permettait de le descendre ainsi. Même si c'était Eden, il n'avait pas le droit. encore plus parce que c'était lui, parce que c'était lui qui l'avait embrassé, parce que c'était lui qui l'avait chambouler, qu'il l'avait affecté... Le regard noir, froid et mauvais de matty ne fit que passer. Rien de bon en prévision; mais Nox et apollo n'en virent rien. Jjj ne le connaissait pas assez pour comprendre ce bref éclat. « Désolé que ta vie soit si plate pour que juste un baiser de ma part soit ta seule aventure en quelques jours. Moi j'ai baisé Apollo, et aussi ta voisine. Sinon ça va, vous avez soif? » Vous avez dit connard de première? Non juste sans état d'âme, le pire salaud de cette pièce peut-être. Et ce n'était pas un blondinet qui allait le descendre ainsi. A ce jeu Matt' était bien plus fort. Si Eden se pensait provocant il allait être servit. Bien qu'au fond Matt' regrettait déjà ses paroles. Il tourna son regard vers la salle puis revint vers Eden. Satisfait, moqueur, sans émotions. Il sourit à Apollo et Nox, idem à Dixie qui semblait essayer de comprendre et JJ qui semblait vouloir disparaitre. Il n'y avait sans doute que Matty qui était fière et pas du tout surprit ni dérangé. Et peut-être Apolo, bien qu'elle affichait un air légèrement surprit de ses dires...


___________________________

    ♛ MATTHEW WOLDEN « Alors moi je t’ai cru. A chaque fois que j’essaye de passer à autre chose, tu es là. Alors réfléchis bien. Interroge ton cœur, je sais que tu en as un. Et dis-moi si les sentiments que tu as pour moi sont sincères ou si tout ça n’est qu’un jeu. S’ils sont sincères, on trouvera une solution.... 3 words, 8 letters and I’m yours. »« Ce n’est qu’un jeu. Je déteste perdre. Tu peux partir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden Lauhs
    ♣ I can live until my thirty five years. It's the death statistics

avatar

ϟ messages : 728
ϟ pseudo : tsu/cam
ϟ crédit : tsugaa
ϟ célébrité : Paul Boche

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
75/100  (75/100)

MessageSujet: Re: « J'ai baisé ta femme. Tu as baisé ta femme. On est quitte. » ♣ en gros ouai... [TERMINE]   Dim 5 Sep - 3:26




La mémoire de ses yeux qui me colle à la peau.




    Je regrette mes paroles à l'instant très exacte où la dernière syllabe se faufile entre mes lèvres. On dirait que des papillons venimeux on surgis avec force de ma gorge pour atteindre la lumière de l'extérieur. Leurs ailes empoisonnées m'ont brûler la bouche. Je n'aurais jamais, jamais oh non jamais dut dire ça. C'était véritablement tendre le bâton pour se faire battre. Tous les regard convergent vers moi. l'étonnement de Dixie d'abord, de JJ, je ne tente même pas un regard vers Noxalis. Apollo doit juste se délecter de ma mise à mort. Que j'ai moi même enclenché de surcroît. L'impression d'une corde de pendue me tombant autours du cou qui me prend soudain à la gorge. Je jète un regard vers Dixie, qui nous regarde de façon successive avec Matt. Bon oui d'accord j't'en est pas encore parlé, j'en est parlé avec Logan juste. Mais disons que j'étais tellement perturbé. Je savais pas vraiment si j'avais envie d'en parler avec beaucoup de monde. C'était donner beaucoup d'importance à un truc que je m'efforce de banaliser au maximum. « Désolé que ta vie soit si plate pour que juste un baiser de ma part soit ta seule aventure en quelques jours. Moi j'ai baisé Apollo, et aussi ta voisine. Sinon ça va, vous avez soif? » Ça fait mal. très sincèrement j'ai soudainement l'impression que je viens de me prendre un bus. Je vacille en dévisageant mon assassin. Un bruit sourd, continue et insupportable envahi mes oreilles. Tous c'est brouillé dans un amas confus de couleurs, sauf Matt. Matt lui est aussi clair et lumineux qu'un ciel de pleine été. Et j'ai l'impression de regarder le soleil sans lunettes noir. Sa me brule la rétine. D'instinct ma main s'accroche à la manche de JJ. Je sers le tissu très fort entre mes doigts. La désinvolture sadique de Matt m'entaille les pensées. Puis je relâche tous. J'avance d'un pas, nous isolant un peu plus des trois autres. Je ne veux pas impliquer de force JJ, Nox, ou même Apollo là dedans. Moi face à Dixie et Matt. Je ne sais pas ce que je vais dire, mais ça risque d'être violent. Je sent quelque chose bouillir en moi. Mon regard j'ignore s'il relance toute la rage que je ressens à cette instant, où s'il celle-ci n'arrive malgré tout pas à dissimuler ma peine. Mais ce dont je suis sûre, c'est que lorsque je parle ma voix est parfaitement pondérée, contrôlée. Je m'étonne moi-même. « Han han je voit, c'est vrais que tu es un spécialiste pour baiser les filles, Matty. Pourquoi tu te taperais pas ma meilleur amie aussi ? Dommage que même en lui volant des baisers, même en lui caressant le dos, tu n'arrive à rien. Au moins Dixie n'est pas assez cone pour se faire prendre par une belle ordure telle que toi. » Un sourire en coin s'étire sur mon visage, mauvais, rabaissant. Il me fait mal, je ressens le besoin impérieux de le blesser aussi. Je ne me reconnais pas, le sang bat mes temps. Cette soirée est entrains de virer au cauchemars.



___________________________

    Puisque ici les Dieux nous condamnent.
    Au nom de qui, au nom de quoi ?
    Moi, j'irai tué mon père.
    Non je ne suis pas un ange.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darcy-Rose Johnson
Dixie Super bitch
avatar

ϟ messages : 480
ϟ pseudo : Lou
ϟ crédit : Union Jack.
ϟ célébrité : Sky Ferreira

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: « J'ai baisé ta femme. Tu as baisé ta femme. On est quitte. » ♣ en gros ouai... [TERMINE]   Dim 5 Sep - 20:48

Dixie regrettait amèrement d'être venue à cette soirée maintenant. Bon dieu mais pourquoi avait-il fallu qu'elle mette les pieds au Purgatory ce soir ? Elle aurait du se douter qu'elle tomberait sur Matthew et sur Eden. Si elle n'avait aucun problème à voir son ami ici, elle ne tenait absolument pas à le voir en présence de Matthew. C'était le scenario catastrophe par excellence. Sans compter la présence de Noxalis et Appolo. Ils n'auraient pas pu aller jouer ailleurs ces deux-là ? JJ devait vraiment les prendre pour une bande de tarés tous autant qu'ils étaient.

La phrase d'Eden battait dans son crâne comme le sang dans ses veines. Qu'est-ce qui lui prenait de provoquer Matthew comme ça ? Il devait bien se douter que tout cela ne lui apporterait rien de bon du tout ! Elle connaissait assez le jeune homme pour savoir qu'il n'aimait pas du tout qu'on le mette au pied du mur, vraiment pas. Et elle ne se trompa pas le moins du monde. La réplique de Matty claqua comme un fouet.

« Désolé que ta vie soit si plate pour que juste un baiser de ma part soit ta seule aventure en quelques jours. Moi j'ai baisé Apollo, et aussi ta voisine. Sinon ça va, vous avez soif? »

A cet instant, Dixie eut une violente envie de gifler Matt et de s'en prendre à lui car s'il y avait bien une chose qu'elle ne supportait pas en ce monde, c'était qu'on fasse du mal à Eden. Or elle savait que personne ne pouvait lui faire autant de mal que la personne qu'il aimait le plus au monde, c'est à dire Matthew. Alors elle trépignait de lui faire ravaler ses méchantes paroles. Mais si elle s'en mêlait maintenant, Matthew n'hésiterait pas à dévoiler le pot aux roses et ça, elle ne le permettrait pas. Pas maintenant. Jamais en fait.
Mais voilà que les choses prenaient un tournant désastreux, une chute libre à vrai dire car Eden, profondément blessé par la remarque de Matthew avait décidé de frapper un grand coup en lançant:

« Han han je voit, c'est vrais que tu es un spécialiste pour baiser les filles, Matty. Pourquoi tu te taperais pas ma meilleur amie aussi ? Dommage que même en lui volant des baisers, même en lui caressant le dos, tu n'arrive à rien. Au moins Dixie n'est pas assez cone pour se faire prendre par une belle ordure telle que toi. »

Sa tirade eut l'effet dans coup de poing dans le ventre de Dixie. Un goût amer lui emplissait la bouche et sa cage thoracique s'était bloquée, l'empêchant en partir de respirer. Eden venait de lui faire une belle déclaration de confiance malheureusement cette confiance, elle avait marché dessus plus d'une fois et elle se sentait minable à présent car elle savait que c'était inévitable, que tout explosait maintenant. Son masque se fissurait. Elle se mordit les lèvres à s'en faire mal et tourna la tête vers Matthew. Au regard qu'ils échangèrent, bien que bref, elle savait qu'il n'allait pas tenir sa langue. Elle savait qu'il allait tout foutre en l'air une bonne fois pour toute. Elle détourna brusquement les yeux. Elle ne pouvait pas laisser Matthew faire ça. Elle devait le faire elle-même. Sans lever les yeux, elle dit d'une voix éteinte:

« Ecoute Eden, il y a quelque chose qu'il faut que je t'avoue. Je... j'ai déconné je sais, j'aurais pas du ! Et je te jure que je m'en veux mais ... »

Elle leva les yeux vers lui et ce qu'elle vit lui briser le coeur. Elle sentit les larmes lui monter aux yeux. Elle ne pouvait pas en dire d'avatange.

« Désolée ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-of-sunshine.forum-actifs.net
Matthew Wolden

avatar

ϟ messages : 235
ϟ pseudo : nevada
ϟ crédit : tsugaa
ϟ célébrité : sylvester ulv

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
98/100  (98/100)

MessageSujet: Re: « J'ai baisé ta femme. Tu as baisé ta femme. On est quitte. » ♣ en gros ouai... [TERMINE]   Lun 6 Sep - 15:52


Si il y avait bien une chose que Matthew supportait pas c'est qu'on lui tienne tête. Ha non il ne le supportait en aucune manière. Jamais on ne le cherchait. Pourquoi? Car il est vrai que n'ayant aucune morale Matty pouvait vous piétiner plus bas que terre. Un salaud? On ne vous l'avait déjà pas dit? Matty était le pire dans son espèce. Et il avait l'habitude d'étendre son empire partout. Il se fouttait des gens, quit à ne pas avoir d'ami autant que ceux-ci le redoutent. Et bien évidement beaucoup ne l'aimait pas et redoutait ses coups de gueule. A juste titre. Eden venait de lui balancer en pleine figure le souvenir de l'autre soir. Si Matthew s'en fouttait que les gens sachent qu'il embrassait des mecs, il n'avait pas supporter qu'il lui réponde sur ce ton. Oui Apollo les avait déjà surprit et puis Matt' avait embrasser déjà bon nombre de mecs pour des jeux. Mais là Eden allait trop loin. Bien trop loin. Matthew répondit avec violence. Pour une raison inconnu , il avait juste envie de le voir blémir. De le voir avec de la peine, de le voir aller mal. Et Matty fut désarçonner par ce sentiment car même si il l'éprouvait parfois ce n'était pas aussi fort. Pourtant Eden lui avait rien fait. Hormis lui balancer cela... « Han han je voit, c'est vrais que tu es un spécialiste pour baiser les filles, Matty. Pourquoi tu te taperais pas ma meilleur amie aussi ? Dommage que même en lui volant des baisers, même en lui caressant le dos, tu n'arrive à rien. Au moins Dixie n'est pas assez cone pour se faire prendre par une belle ordure telle que toi. »

Matthew le regarda, avant de balancer cela il l'avait vu aller mal. Et il était bien combler par le visage blanc qui avait trahit le blond. Matt' jubilait de son effet. Et il ne prit pas conscience des paroles du jeune homme. Pas de suite. Il sentit le regard de dixie sur lui. Il comprit peu à peu les paroles qui arrivaient à son cerveau. Ses yeux se glaçant. touché. Une petite voix au fodn de lui glissa ce simple mot. Matt' serra les poing. « Ecoute Eden, il y a quelque chose qu'il faut que je t'avoue. Je... j'ai déconné je sais, j'aurais pas du ! Et je te jure que je m'en veux mais ... Désolé » Sa Dixie; sa douce Dixie qu'il aille se faire foutre il la connaissait pas tant que cela si il pensait qu'elle réisterait et surtout si il la disait Conne. Car oui elle avait couché avec lui, plus d'une fois. Mais ce n'était pas ça qui faisait d'elle une conne. Sans vraiment réagir son poing partit tous seul s'abattre dans le visage d'Eden. Matthew ne calcula pas son geste. Ce fut lorsque le visage, le si beau visage du blond rencontra sa main qu'il en prit conscience. Il le vit perdre l'équilibre. Matthew le regarda avec stupeur. « Ho c'est bon fait pas ton petit malin elle m'a tous dit sur se que tu ressents....alors ne m'en envoit pas plein la gueule...elle est...tous sauf conne...barres toi de mon chemin Lauhs... » Pourquoi venait-il de dire cela? Qu'il ressentait quoi? Matthew venait totalement d'improviser. Pourquoi avoir couvert Dixie? Pourquoi devait-elle être couverte d'ailleurs? Ils avaient rien fait de mal? Pourtant sans savoir pourquoi il venait de se dire qu'en se vantant du sexe entre lui et elle, ça blesserait Eden. Et ça il l'avait pas voulut. Pourtant il ignorait il était même persuadé qu'Eden éprouvait rien. Tat pis au moins même si c'était faux, Dixie se ferrait engueulé par Eden car elle disait des choses fausse. Mais au moins Eden ne serrait pas au courant qu'ils avaient couché ensemble. Matthew se passa une main sur le visage, prenant conscience de son geste. Ses paroles incertaines. S'en voulant de lui avoir démolit le visage. Il recula d'un pas....

___________________________

    ♛ MATTHEW WOLDEN « Alors moi je t’ai cru. A chaque fois que j’essaye de passer à autre chose, tu es là. Alors réfléchis bien. Interroge ton cœur, je sais que tu en as un. Et dis-moi si les sentiments que tu as pour moi sont sincères ou si tout ça n’est qu’un jeu. S’ils sont sincères, on trouvera une solution.... 3 words, 8 letters and I’m yours. »« Ce n’est qu’un jeu. Je déteste perdre. Tu peux partir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden Lauhs
    ♣ I can live until my thirty five years. It's the death statistics

avatar

ϟ messages : 728
ϟ pseudo : tsu/cam
ϟ crédit : tsugaa
ϟ célébrité : Paul Boche

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
75/100  (75/100)

MessageSujet: Re: « J'ai baisé ta femme. Tu as baisé ta femme. On est quitte. » ♣ en gros ouai... [TERMINE]   Lun 6 Sep - 17:38


    Avez-vous déjà ressentie ce si banal et si unique à la fois, sentiment de trahison ? Vous êtes vous déjà demandez comment vous aviez pus être si crédule, si naïf ? Est-il sur Terre quelqu'un qui n'a jamais eue l'impression que ceux en qui il croyait n'avait fait que lui mentir. Les relations sont faites du déséquilibre entre l'image qui souhaite donnée et l'image reçue. Si vous connaissez tout de quelqu'un, il y a une forme de routine et d'in-intéressement qui s'installe. Voilà pourquoi nombre de couple se sépare. Voilà aussi pourquoi les liens humains sont si complexes. On ne pense jamais donner l'image que l'on donne. Moi je pense que les gens ont bien plus à offrir que ce qu'eux-même en pense. Seulement dans la part d'ombre, de déséquilibre, on risque forcément un moment ou un autre de tomber. De se scratcher. Et en général la chute est douloureuse. J'ai une confiance aveugle en mes amis. Dès lors que les gens sont devenue réellement mes proches, je leur confierai ma vie les yeux fermés. Dixie est une jeune fille que je connais depuis très jeune, et je sais combien son contexte est compliqué. Elle a l'une des familles les plus horribles que je connaisse. Ne parlons que du mariage arrangé avec Nox comme exemple. Et cela nous a rapprochés. Depuis tout petit nous sommes amis, elle est ma protectrice, la fille que j'admire pour son courage. Aujourd'hui elle m'a trahi. Pas avec l'intention de me blessait, pas avec l'intention de me mentir ou de me manipuler. Pourtant le résultat est là. « Ecoute Eden, il y a quelque chose qu'il faut que je t'avoue. Je... j'ai déconné je sais, j'aurais pas du ! Et je te jure que je m'en veux mais ... Désolé » Au moment où elle prononce ces mots, mon esprit part en lambeaux. J'utilise des grands mots je sais. J'ai toujours été un peu comme ça, les gros mots et les grandes phrases. Mais seulement dans ma tête, comme ça personne ne me reproche d'être grandiloquent et je peux feindre un sourire rayonnant.
    Je recule d'un pas dans l'intention de partir, de m'éloigner. Je ne veux pas leur répondre, je ne veux pas les regarder. J'ai leurs corps enlacés qui crame la pupille, qui m'englue le cerveau. Mon épiderme imagine les caresses qu'il lui a faites, les baiser dont elle pouvait courir sa peau. Ça me fait frissonner. Ma sueur s'est changée en acide, s'infiltrant au milieu de ma chaire de poule. De poule mouillée. Je veux m'enfuir plus vite qu'un enfant quand le tonnerre gronde. Mais alors c'est Matt qui n'en m'en laisse pas une seconde. Je n'avais pas tourné les yeux pour voir sa réaction. Sûrement un sourire de gros con. Dixie les larmes aux yeux fixe le bout de ses escarpins. J'ai envie de lui dire qu'elle est belle, que ma douleur ne vaut rien. Que de toute façon j'suis déjà mort. Qu'elle doit me regarder sans honte. Deux corps amoureux contre cela on ne peux pas lutter. Lève le nez et sourit à cette salle de débauchés insensibles et camés. Je t'en veux si fort c'est vrai aussi mais... Un poing s'abat sur mon visage. Matthew viens de me frapper avec une hargne sincère, brûlante. Avant le coup, c'est son regard de suffisance haine qui me foudroie. Je suis part terre, renversé en arrière. Et je sens soudain un liquide chaud, légèrement visqueux qui me coule le long de l'oeil. Je crois que l'arcade explosé. Je panique alors. Mon sang est un poison mortelle pour quiconque, aucune goutte ne doit se retrouver en contact avec autre chose que moi. Je braque un regard terrifié sur la main de Matt. Il y a du rouge, juste à peine, quelques gouttes qui se sont déposées. Mais cela suffit à exemplifier ma peur, à la décupler au centuple. Incapable pourtant de bouger je me contente de regarder son poing avec horreur. Je veux crier, mais Matt me coupe la parole. « Ho c'est bon fait pas ton petit malin elle m'a tous dit sur ce que tu ressens....alors ne m'en envoit pas plein la gueule... Elle est...tous sauf conne...barres toi de mon chemin Lauhs... » Elle lui a dit ? Ma gorge se retrouve prise dans un étaux. J'agite frénétiquement la main pour désigner celle de Matt, que quelqu'un réagisse putain qu'il aille se laver les mains ! J'ai les yeux pleins de larmes mais je m'en fous? Pitié simplement qu'il aille retirer mon sang souillé de sa peau.

___________________________

    Puisque ici les Dieux nous condamnent.
    Au nom de qui, au nom de quoi ?
    Moi, j'irai tué mon père.
    Non je ne suis pas un ange.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darcy-Rose Johnson
Dixie Super bitch
avatar

ϟ messages : 480
ϟ pseudo : Lou
ϟ crédit : Union Jack.
ϟ célébrité : Sky Ferreira

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: « J'ai baisé ta femme. Tu as baisé ta femme. On est quitte. » ♣ en gros ouai... [TERMINE]   Lun 6 Sep - 18:29

Dixie avait l'impression qu'une poigne de fer enserrait sa gorge et ses entrailles. Elle s'en voulait de tout le mal qu'elle avait pu faire à Eden. Tout ce qu'elle avait toujours voulu depuis qu'ils s'étaient rencontrés, enfants, c'était de prendre soin de lui. Vous savez, comme elle l'aurait fait avec un petit frère. Sauf qu'elle n'en avait jamais eu et Eden avait toujours l'air tellement fragile qu'elle s'était irrémédiablement attachée à lui. Elle s'était jurée de lui éviter de souffrir plus que nécessaire, elle lui avait promis de ne jamais coucher avec Matt. Décidément, les Johnsons n'étaient vraiment pas doués pour les promesses. Elle ne valait vraiment pas mieux que ses parents sur ce coup-là. Merde, elle avait envie de pleurer mais elle ne tenait pas à pleurer au milieu de cette cacophonie monstrueuse. Pas devant tous ces gens.

Eden ne disait rien, le visage reflettant les meurtrissures de son coeur. Il était plus pâle qu'elle ne l'avait jamais vu auparavant. Ses yeux n'en ressortaient que d'avantage sur son visage, beignés de douleur. Oh ciel, qu'avait-elle encore fais ? Elle ne put retenir un sanglot mais celui-ci fut noyé par le bruit de l'impact. Car elle n'avait même pas eu le temps de cligner des yeux que le poing de Matthew s'abbatait sur le visage d'Eden, le propulsant à terre. Elle étouffa un hoquet de surprise. Elle fixa un regard médusé sur Matt. Mais qu'est-ce qu'il lui prenait tout à coup ? Pourquoi avait-il réagi comme ça ? Lui aussi semblait un peu déboussolé par sa propre réaction.

« Ho c'est bon fait pas ton petit malin elle m'a tous dit sur se que tu ressents....alors ne m'en envoit pas plein la gueule...elle est...tous sauf conne...barres toi de mon chemin Lauhs... »

Sa réponse la laissa sur le cul, c'est peu de le dire. Pourquoi mentait-il tout à coup ? Pourquoi cette étrange réaction ? Cela ne lui ressemblait pas ! Mais que pouvait-il bien se passé dans la tête de Matthew ? Est-ce qu'il avait fais ça pour elle ? Ca lui semblait tout simplement surréaliste.
Puis elle porta le regard sur Eden. Il était aussi médusé qu'elle. Mais c'est autre chose qu'elle identifia également sur le visage de son ami. De la peur. Pourquoi donc ? Son regard remonta jusqu'à son arcade ouverte. Il saignait... Puis son esprit fit un bon jusqu'au jour où Eden lui avait appris qu'il était séropositif. Son sang se glaça... Doucement elle tourna la tête vers le poing de Matthew. Du sang... le sang d'Eden !
Cette découverte eut sur une l'effet d'une poussée d'adrénaline. Elle se pencha rapidement vers Eden et, passant sa main sous son aisselle, elle le remit sur pied. Sans le lâcher, elle aggripa le bras de Matthew. Pour toute explication, elle lança simplement:

« Suivez-moi vite ! On a pas de temps à perdre ! »

Et elle les entraina jusqu'aux toilettes, s'assurant que ni l'un ni l'autre ne touchait personne. Il fallait faire vite ! Nettoyer tout ce sang avant que... avant que... Elle avait l'estomac tout retourné rien que d'y penser.
Elle poussa vivement la parte des toilettes pour dames. Tant pis pour les petites natures qui s'y trouvent. Nombre d'entre elles protestèrent vivement face aux deux présences masculines mais Dixie leur rétorqua vivement de foutre le camp avant qu'elle ne les fasse sortir de force. Lorsqu'ils furent enfin seuls, elle lâcha Matthew et lui dit:

« Lavez-toi vite les mains ! Et bien ! Eden est... contagieux. »

Sur ces paroles, elle se tourna ensuite vers son ami appuyé contre les lavabos. Elle observa la plaie en se mordant les lèvres. Elle n'était pas vraiment la reine des infirmières mais elle ne se débrouillait pas trop mal pour autant alors... Elle s'empara de papier qu'elle humidifia et commença doucement à tamponner la plaie d'Eden, veillant cependant à ne pas se mettre du sang sur les doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-of-sunshine.forum-actifs.net
Matthew Wolden

avatar

ϟ messages : 235
ϟ pseudo : nevada
ϟ crédit : tsugaa
ϟ célébrité : sylvester ulv

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
98/100  (98/100)

MessageSujet: Re: « J'ai baisé ta femme. Tu as baisé ta femme. On est quitte. » ♣ en gros ouai... [TERMINE]   Lun 6 Sep - 18:58


Que lui avait-il prit? Pourquoi l'avoir cogner? Pourquoi avoir fait ça? Matthew avait certe déjà cogner des gens. Mais pas pour ça, ou sinon pas avec autant de colère. Il regarda Eden chanceler et tomber à terre sous la force de l'impact. Le jeune roux le regardait sans rien dire. ou du moins rien de plus. Il avait couvert Dixie; pas non plus envie d'y aller plus fort. Néanmoins il vit que lorsqu'il asseina cette phrase Eden blémit encore plus. Pourquoi? Qu'avait-il dit? Qu'est-ce qui se passait? Mais Eden eut son attention détournée. Matty le vit descendre ses yeux sur ses bras. quoi? Il a peur qu'il le frappe de nouveau. Ho c'est bon il est pas non plus tant monstrueux. Néanmoins Matt' n'avait qu'une envie , sortir d'ici, s'éloigner de tous ça. Fuir cette confrontation si débile. Pourtant il vit Dixie se pencher vers Eden. Tant mieux au moins elle allait s'occuper de lui. Matt' fit un pas sur le coté pour prendre le large.

Il sentit alors quelque chose l'empoigner par le bras. Quoi encore? Il veut juste retourner chez lui. qu'on le laisse tranquil. Qu'il retourne à sa vie d'avant où Eden restait bien loin de lui et c'était mieux ainsi. « Suivez-moi vite ! On a pas de temps à perdre ! »
Quoi? ils ont un airbus à prendre? Matthew ne put même pas faire un geste que les doigt de Dixie se refermaient avec force sur lui. Il fut entrainé aux toilettes. Ils entrèrent dans celles des dames sous les protestations de certaines. Matthew ne dit rien et s'avança vers les lavabo. « Lavez-toi vite les mains ! Et bien ! Eden est... contagieux. » Hein? Mathhew laissa son regard tomber sur ses mains. Du sang? Mais d'où? Il fit bien vite la connexion. Il regarda Eden et s'approcha des lavabos. Depuis quand il lui obéissait d'abord? Bon ok c'est bon ta gueule. Il fallait d'abord voir si lui aussi s'était ouvert la main. Il les passa sous l'eau et prit du savon en levant les yeux aux ciel. « Ho c'est bon no stress... je suis au courant de ça; Apollo m'a tenu au courant. C'est bon j'ai rien je suis pas ouvert donc aucun risque donc stopper la psychose horrifiante... » dit-il avec une voix froide, genre il s'ennuyait. Il leva les yeux au ciel. Il kjouait très bien. tous pour montrer que se qui se passait il en avait rien faire. Mais au fonbd, il n'avait qu'une envie, virer les gens, vrier tous le monde, s'assurer qu'Eden avait rien et frapper un mur pour sa connerie. Il s'en voulait de l'avoir cogner. tout était aller tellement vite. Il regarda Dixie de dos soigner Eden. Matt' baissa les yeux se mordant la lèvre. Il passa une main dans ses cheveux en avalnt sa salive. Il détourna le regard du visage d'Eden qui lui faisait face. Il fourra sa main dans sa poche, s'approcha de nouveau des lavabos. Une ligne, deux lignes, trois lignes, quatre, cinq. Il prit un billet le roulant. Une, l'autre narine, deux, on passe de nouveau à la première, trois, encore l'autre narine, quatre, la gauche, cinq. Matty ferma les yeux l'afflut si direct et si raide lui brûlant les yeux. Il serra la machoires, ayant l'impression de plus sentir ses dents. Dur, très dur s'était rapide. Mais au moins il ne pensait plus à sa consicence qui s'en voulait tellement, d'éprouver tous ça....

___________________________

    ♛ MATTHEW WOLDEN « Alors moi je t’ai cru. A chaque fois que j’essaye de passer à autre chose, tu es là. Alors réfléchis bien. Interroge ton cœur, je sais que tu en as un. Et dis-moi si les sentiments que tu as pour moi sont sincères ou si tout ça n’est qu’un jeu. S’ils sont sincères, on trouvera une solution.... 3 words, 8 letters and I’m yours. »« Ce n’est qu’un jeu. Je déteste perdre. Tu peux partir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden Lauhs
    ♣ I can live until my thirty five years. It's the death statistics

avatar

ϟ messages : 728
ϟ pseudo : tsu/cam
ϟ crédit : tsugaa
ϟ célébrité : Paul Boche

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
75/100  (75/100)

MessageSujet: Re: « J'ai baisé ta femme. Tu as baisé ta femme. On est quitte. » ♣ en gros ouai... [TERMINE]   Mar 7 Sep - 19:27


    En quelques secondes la situation avait encore empirée, et croyez moi je ne penser pas cela possible. Faut-il croire que la vie adore me faire mentir puisqu'après m'avoir asséné une pique des plus douce Matt s'empressa de me balancer, cette fois-ci son poing, dans la gueule. Lorsque je réalise que mon arcade sourcilière est explosée, je m'empresse d'indiqué la main de Matt à Dixie, follement inquiet qu'il se contamine. Mais elle semble comprendre d'elle même et prend les devants nous entrainant tous les deux à travers la foule jusqu'au toilette de l'église. Je la suis sans rien dire, une de mes mains plaquée contre mon visage pour retenir au maximum le sang qui coule. C'est un véritable scénario catastrophe qui est entrain de se passé, mais au moins la poigne de fer de Dixie a pour effet de me calmer. Nous entrons dans les latrines, féminines il semble puisque mon ouïe capte divers protestation assez hauts perchées. Ignorant leur plaintes, je m'adosse aux lavabos et ferme les yeux. Je peux sentir la pulsation qui agite ma peau. La chaleur du sang qui dégouline entre mes doigts, je suis bon pour des points de suture c'est sûre. Je m'apprête à la préciser à Dixie, lui dire que je vais y aller seul et qu'elle reste avec Matt, mais elle me coupe la parole. « Lavez-toi vite les mains ! Et bien ! Eden est... contagieux. » L'initiative me rassure, encore plus lorsqu'a côté de moi j'entend Matt ouvrir le robinet. Mon esprit enfin plus au calme je jette un furtif regard, constatant que Dieu merci il n'est pas écorché. Dieu ? Non mais dès fois je vais pas bien moi franchement, enfin bref. Dixie profite de ma distraction pour s'approcher, un morceau de papier toilette humidifie entre les doigts. J'écarte ma main, j'ai confiance en sa précaution. Elle commence doucement à nettoyer la plaie, sa pique légèrement mais la douleur est tout a fait supportable. « Ho c'est bon no stress... je suis au courant de ça; Apollo m'a tenu au courant. C'est bon j'ai rien je suis pas ouvert donc aucun risque donc stopper la psychose horrifiante... » Je tourne le regard vers Matt qui viens de prononcer ces mots. Je soupire. Il détourne son regard du mien et je le vois alors se préparer des lignes de coke. D'accord, besoin de décompresser. Il s'en enfile cinq à la suite. C'est un peu trop d'après moi mais enfin après ce qui viens de se passer, c'est pas moi qui oserais lui faire une réflexion. Par contre je précise, d'une voix neutre et distante : « Ce n'est pas une question de psychose, c'est en étant imprudent que j'ai été contaminé, ce n'est pas à prendre à la légère Matthew. » Cela doit faire au moins cinq ans que je ne l'ai pas appelé par son prénom en entier. J'utilise toujours Matt ou Matty, Wolden quand je veux me montrer distant, mais Matthew jamais. C'est une marque de colère chez moi. Et je suis en colère. Je suis blessé par son geste, par ses paroles de tout à l'heure. Je suis énervé contre Dixie aussi, savoir qu'elle a parlé de mes sentiments à Matt est bien pire encore que d'avoir fréquemment couché avec lui. Oh si, par-ce que si Matt pense avoir couvert Dixie il se fourre le doigts dans l'oeil. Je la connais trop bien pour deviner ce que signifie son bafouillage honteux de tout à leur dans la grand salle. Mais paradoxalement, je sens bien que ça ne vas pas fort pour aucun des deux non plus, alors je n'ai pas envie de les laisser... J'suis un peu maso je sais.

___________________________

    Puisque ici les Dieux nous condamnent.
    Au nom de qui, au nom de quoi ?
    Moi, j'irai tué mon père.
    Non je ne suis pas un ange.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darcy-Rose Johnson
Dixie Super bitch
avatar

ϟ messages : 480
ϟ pseudo : Lou
ϟ crédit : Union Jack.
ϟ célébrité : Sky Ferreira

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: « J'ai baisé ta femme. Tu as baisé ta femme. On est quitte. » ♣ en gros ouai... [TERMINE]   Mar 7 Sep - 19:49

Bien qu'occupée à nettoyer avec application la plaie d'Eden, Dixie ne pouvait empêcher son esprit de battre la campagne, tout bonnnement. Maintenant que tout c'était calmé, elle repensait aux paroles que Matt avait prononcé juste après avoir étalé Eden par terre. Pourquoi avait-il menti brusquement ? Pourquoi ne pas avoir balancé toute la vérité plutôt que de se taire ainsi. Ca ne lui ressemblait vraiment pas. Tout ça ne lui ressemblait pas. C'est d'ailleurs sa voix qui la tira de sa réflexion, accompagnée par le son de l'eau qui coule du robinet.

« Ho c'est bon no stress... je suis au courant de ça; Apollo m'a tenu au courant. C'est bon j'ai rien je suis pas ouvert donc aucun risque donc stopper la psychose horrifiante... »

Dixie força malgré elle sur ses doigts. Elle ne le remarqua que lorsqu'elle entendit la plainte étouffée de son ami. Elle lui souffla qu'elle était désolée, pour la troisième fois de la soirée. Apollo, hein ? Cette petite garce ne pouvait donc rien faire d'autre que foutre la merde dans la vie des autres. Aah, si DIxie l'avait sous la main... Mais pour l'instant c'était Eden qu'elle avait sous la main. Elle jeta le mouchoir à la poubelle et jeta un coup d'oeil à la plaie propre tandis que le jeune homme retorquait:

« Ce n'est pas une question de psychose, c'est en étant imprudent que j'ai été contaminé, ce n'est pas à prendre à la légère Matthew. »

Dixie sentait percer la colère dans sa voix. Eden était toujours dans tous ses états. Du moins, il était à un nouvel accès de fureur au moindre mot de trop et tout ça à cause d'elle. Car elle se doutait que son ami n'était pas si idiot que ça, qu'il avait compris que tous les deux lui mentaient mais elle préférait continuer à croire qu'il les avait cru et que tout serait comme avant. Mais rien ne serait jamais comme avant, elle n'était pas dupe à ce point mais ça faisait du bien d'essayer.

« Du calme, Eden. Il ne craint plus rien maintenant donc cette discussion est inutile. »

Elle avait l'impression que ses mots sonnaient faux dans sa bouche, qu'une autre les avait dis pour elle, et dans un ton absurde, comme une mauvaise actrice de théâtre. Pourtant c'était toujours sa voix, toujours aussi blasée, aucune fausse note ni rien. C'était le point de la culpabilité qui la rendait schizo ou bien ? Elle n'aurait pas su le dire.
Elle jeta un nouveau coup d'oeil à l'arcade d'Eden. Elle avait pris une sale teinte bleuâtre. Dixie plissa le nez. Ce n'était pas beau à voir mais ça ne saignait plus au moins. Elle lui tendit un autre mouchoir et le lui pressa sur la tempe avant d'ajouter:

« Appuies, peut-être que ça t'évitera d'avoir un oeuf de pigeon qui te sort du crane. Le plus efficace c'est l'eau chaude m'enfin on fait avec les moyens du bord, hein ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-of-sunshine.forum-actifs.net
Matthew Wolden

avatar

ϟ messages : 235
ϟ pseudo : nevada
ϟ crédit : tsugaa
ϟ célébrité : sylvester ulv

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
98/100  (98/100)

MessageSujet: Re: « J'ai baisé ta femme. Tu as baisé ta femme. On est quitte. » ♣ en gros ouai... [TERMINE]   Mer 8 Sep - 12:34


Mais qu'était-ce donc cette soirée de merde? Où était passé l'esprit festif? L'envie de juste s'éclater, l'envie de rien attendre du tout? Ca avait bien commencé. Une journée tranquille; juste au calme, sans engueulade pour une fois avec Tarà. Non c'était faux car avec Tarà il n'y avait quasiment jamais d'engueulade. Ils avaient bien été amusé à chercher comment s'habillé pour la soirée. Bref ils avaient passé une bonne journée. C'étaient rendu ensemble à l'église. D'ailleurs ça avait été leur dujet d'amusement, ils se rendaient ensemble à l'église. Et Matty avait imaginé s'y rendre pour l'épouser.Ils s'étaient inventé une vie de couple. Bref la soirée avait débuté, la cérémonie des claquages de bises sur chaques joues, environs trente minute à compté de l'entrée dans l'église. Puis ils s'étaient séparé. Matt' avait laissé sa présumé petite-amie à sa soirée. Il avait vut Dixie, c'était peut-êtyre là que ça avait basculé... Non il aurait été encore temps d'avoir une bonne soirée. tout avait commencé quand Eden avait crut bien de le provoquer. A partir de là rien à faire tout s'était enroulé et voila où ils en étaient. « Ce n'est pas une question de psychose, c'est en étant imprudent que j'ai été contaminé, ce n'est pas à prendre à la légère Matthew. » Matthew respirait ses lignes decoke lorsque le blond reprit la parole. Ho non pitié pas le coté rebarbatif.

Matty avait d'un coté envie de savoir comment il s'était fait contaminé mais dans un autre sens il s'en fouttait. Parce qu'Eden à lui seul représentait un truc étrange. LE coté que Matt' n'arrivait pas à définir et le côté casse-coui**es, le côté trop sage, trop gentil, trop "je caches mon jeu", trop différent. « Ho c'est bon quoi.... » soupia-t-il en s'essuyant le nez après avoir ingurgité tous cela. Il regarda le plafond et tangua légèrement sur ses pieds. Ambiance tant attendu, idée embrouillée, joie pré-admirée.« Du calme, Eden. Il ne craint plus rien maintenant donc cette discussion est inutile. Appuies, peut-être que ça t'évitera d'avoir un oeuf de pigeon qui te sort du crane. Le plus efficace c'est l'eau chaude m'enfin on fait avec les moyens du bord, hein ? » De trop. C'était le sentiment qu'avait Matty'. Il repensait aussi au fait qu'Eden l'avait appeler Matthew. Ca sonnait étrange. Il se questionna sur le pourquoi. Il comprit vite que c'était car le blond ne l'avait pas appelé ainsi depuis...depuis quasiment toujours. Le jeune homme entendit son téléphoen sonner, il ne le prit pas. Il détestait son téléphone, il détestait l'idée qu'on puisse le joindre n'importe où. « Bon et bien il y a un parfum de "je suis en trop" qui flotte ici...alors je vais vous laisser en paix et je vais retourner m'éclater. Non pardon commencer à m'éclater sans avoir encore une fois je ne sais quel merde qui me tombe dessus... tu devrais à l'hosto... le sang à coagulé pour le moment mais au moindre mouvement tous va repéter...tu as besoin de points, j'ai pas l'habitude de frapper doucement.» expliqua Matty comme si de rien était. A croire qu'il pouvait parfois pas être un ausis gros connard. Il poussa une porte et rentra dans les toilettes sans refermer la porte , il s'en fouttait royalement. Il ouvrit son jeans pour pisser. Il pensa qu'il avait une voiture et pourrait maner Eden. Non il était en trop , il l'avait comprit.

___________________________

    ♛ MATTHEW WOLDEN « Alors moi je t’ai cru. A chaque fois que j’essaye de passer à autre chose, tu es là. Alors réfléchis bien. Interroge ton cœur, je sais que tu en as un. Et dis-moi si les sentiments que tu as pour moi sont sincères ou si tout ça n’est qu’un jeu. S’ils sont sincères, on trouvera une solution.... 3 words, 8 letters and I’m yours. »« Ce n’est qu’un jeu. Je déteste perdre. Tu peux partir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden Lauhs
    ♣ I can live until my thirty five years. It's the death statistics

avatar

ϟ messages : 728
ϟ pseudo : tsu/cam
ϟ crédit : tsugaa
ϟ célébrité : Paul Boche

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
75/100  (75/100)

MessageSujet: Re: « J'ai baisé ta femme. Tu as baisé ta femme. On est quitte. » ♣ en gros ouai... [TERMINE]   Mer 8 Sep - 13:44


    Aussi paradoxale que cela puisse paraitre pour certain, ma colère retomba d'un seul coup. A quoi bon macérer dans la rancoeur ? L'animosité qu'une seconde plus tôt je tenait fermement à maintenir contre Matt et Dixie sembla vaine. Dixie avait couché avec Matt... Et alors la belle affaire ? Ici tout le monde couche avec tout le monde, Bristol ressemble un peu à une boite échangiste géante. Certes elle lui a parlé de mes sentiment, m'enfin peut être était-ce pour qu'il arrête de la provoquer... Ou peut être simplement dans l'intimité du lit, pour donner un coup de pouce, si inutile soit-il a leur relation. Après tout qu'en sais-je moi de ce qui se passe vraiment entre eux. Une histoire de baise tellement banal, une histoire de plus qu'ils nie, ou qui débute tranquillement. Mon regard passe de Matt à Dixie, ma main appuyant toujours pour maintenir le sang coagulé. Je concentre mon attentio sur Dix alors qu'elle me parle. « Du calme, Eden. Il ne craint plus rien maintenant donc cette discussion est inutile. Appuies, peut-être que ça t'évitera d'avoir un oeuf de pigeon qui te sort du crane. Le plus efficace c'est l'eau chaude m'enfin on fait avec les moyens du bord, hein ? » La réflexion blasé de Matt juste avant, je me suis contenté de la laisser couler. J'ai pas envie de passer pour la moralisateur de service, sa réaction m'inquiète mais bon, on me dit toujours que je m'inquiète trop... Je sourie à Dixie, la remerciant avant de me relever en position debout. Je garde une main sur un lavabos, m'assurant que je ne perd par l'équilibre ni rien. Bon la douleur m'irradie la moitié du visage c'est clair mais au moins je suis stable sur mes deux jambes. Il faudrait que je cherche quelqu'un avec une voiture. Dixie n'en a pas et puis je lui est assez gâché la soirée comme ça avec mes réactions de gamin jaloux. Mon propre comportement me fait grimacer et je m'excuse dans un murmure, uniquement adressé à elle. J'vais pas m'excuser auprès de Matt non plus yeh ! Il m'a violemment frappé juste pour, pour lui avoir dit une de ses putains de vérités quoi... bref j'inspire, expire, refoulant la rage qui me remontait à la gorge comme de la bile. Son portable sonna tout à coup, rompant le silence lourd qui s'était installé quelque seconde. Mais Matt ne décrocha pas. Sûrement était-ce un ou une ami qui cherchait à le joindre pour savoir où il se cacher dans l'église. « Bon et bien il y a un parfum de "je suis en trop" qui flotte ici...alors je vais vous laisser en paix et je vais retourner m'éclater. Non pardon commencer à m'éclater sans avoir encore une fois je ne sais quel merde qui me tombe dessus... tu devrais à l'hosto... le sang à coagulé pour le moment mais au moindre mouvement tous va repéter...tu as besoin de points, j'ai pas l'habitude de frapper doucement.» Mais ce con a t-il toujours besoin de faire comme s'il était blasé de naissance ? La solitude ne te fait pas rien, te sentir en trop ça te touche forcément Matt. Je le sais pour t'avoir... Suivis et espionné plus d'une fois jusqu'à chez toi plus jeune. J'ai tendance à oublier cela, je crois vraiment que mes sentiments envers toi ont très mal vieillit. Il se relève et vas jusque dans une cabine. Je reste silencieux, je ne sais pas quel mot utiliser lorsqu'il parle ainsi. je n'ai jamais sue le réconforter lorsque je comprenais combien il se sentait seul... C'est sûrement pour ça que je ne suis pas son ami, parce que comme tout le monde je vois sa solitude, mais moi je suis incapable de la combler. Déçue par moi-même, par mon manque d'humanité dès qu'il s'agit de Matt je me tourne vers Dixie et lui demande. « Dit moi tu ne connaitrais pas quelqu'un ayant une voiture qui pourrait m'emmener, juste pour faire l'aller retour je veux pas qu'on patiente avec moi au urgence. Mais bon à pied j'vais mettre facilement plus d'une heure à rejoindre l'hosto. » J'ai pas tendance à demander de l'aide pour tout et n'importe quoi, surtout pas quand l'aide ne parle que pour moi. Mais là faut bien avouer que Le purgatory est le truc le plus éloigné de l'hosto de Bristol. Oh putain ça me file vraiment mal au crâne tout ça, j'me ferais bien une ligne moi aussi. Histoire d'enrayer la douleur lancinante qui me vrille la tempe.

___________________________

    Puisque ici les Dieux nous condamnent.
    Au nom de qui, au nom de quoi ?
    Moi, j'irai tué mon père.
    Non je ne suis pas un ange.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darcy-Rose Johnson
Dixie Super bitch
avatar

ϟ messages : 480
ϟ pseudo : Lou
ϟ crédit : Union Jack.
ϟ célébrité : Sky Ferreira

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: « J'ai baisé ta femme. Tu as baisé ta femme. On est quitte. » ♣ en gros ouai... [TERMINE]   Mer 8 Sep - 15:19

Dixie vit les trains d'Eden se détendre et comprit instantanément qu'il n'était plus en colère. L'étau qui opressait son coeur se volatisa tout bonnement lorsqu'il lui adressa un sourire et un petit remerciement. Surprise pendant une seconde, elle lui rendit aussitôt son sourire. Elle était tellement soulagée qu'il ne lui en veuille plus à mort ! Mais il était vrai qu'Eden n'avait jamais vraiment été du genre rancunier. Elle aurait du le savoir et aborder ce sujet bien plus tôt au lieu de le laisser trainer en longueur comme elle l'avait fais. Elle avait agi comme une lâche. Mais c'était de l'histoire ancienne à présent. Enfin...

« Bon et bien il y a un parfum de "je suis en trop" qui flotte ici...alors je vais vous laisser en paix et je vais retourner m'éclater. Non pardon commencer à m'éclater sans avoir encore une fois je ne sais quel merde qui me tombe dessus... tu devrais à l'hosto... le sang à coagulé pour le moment mais au moindre mouvement tous va repéter...tu as besoin de points, j'ai pas l'habitude de frapper doucement.»

Dixie se tourna alors vers Matt. Elle n'avait jamais eu l'intention de l'exclure ni quoique ce soit, elle ne savait même pas d'où pouvait lui venir cette impression. Mais il est vrai que Matthew était toujours très pompt à fier quand il était mal à l'aise mais ça, il n'y avait aucune chance qu'il ne l'avoue jamais, à qui que ce soit. Et puis, cette habitude qu'il avait d'être désagréable sans arrêt, comme si de toute façon rien ne comptait jamais pour lui, ni personne d'ailleurs. Mais ce soir, il avait prouvé qu'il ne se fichait pas tant que ça des autres et mine de rien, ça lui avait fais chaud au coeur. Alors elle n'avait pas l'intention de déconner encore. Mais avant qu'elle ait pu ouvrir la bouche, Eden se tourna vers elle et dit:

« Dit moi tu ne connaitrais pas quelqu'un ayant une voiture qui pourrait m'emmener, juste pour faire l'aller retour je veux pas qu'on patiente avec moi au urgence. Mais bon à pied j'vais mettre facilement plus d'une heure à rejoindre l'hosto. »

Dixie pensa les lèvres. Mais qu'est-ce qui lui prenait à lui aussi ? Pourquoi est-ce que ces deux idiots n'étaient pas fichus de faire la paix pour de bon, hein ? Pourquoi est-ce que les mecs compliquent toujours les choses au lieu d'aller au plus simple, hein ? C'était quand même grave. Elle savait pertinemment ce que ressentait Eden pour Matt et elle savait que le baiser qu'ils avaient visiblement échangé n'avait rien d'anodin pour lui alors pourquoi est-ce qu'il s'abaissait à jouer le jeu de Matthew tout à coup ? C'était le moment ou jamais non ? Surtout que Matt semblait savoir ce qu'il éprouvait, allez savoir comment !
Le fait était qu'ils devaient mettre les choses à plat une bonne fois pour toute. Pas plus tard que maintenant d'ailleurs et elle y comptait bien.

« Bien sûr que si, Matt. »Et se tournant vers ce dernier, elle ajouta: « Et tu vas l'accompagner parce que c'est toi qui l'a frappé après tout. Moi je l'ai à peu prêt soigner donc toi tu l'emmènes à l'hôpital et tu restes avec lui pour t'assurer que tout se passe bien. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-of-sunshine.forum-actifs.net
Matthew Wolden

avatar

ϟ messages : 235
ϟ pseudo : nevada
ϟ crédit : tsugaa
ϟ célébrité : sylvester ulv

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
98/100  (98/100)

MessageSujet: Re: « J'ai baisé ta femme. Tu as baisé ta femme. On est quitte. » ♣ en gros ouai... [TERMINE]   Mer 8 Sep - 18:32


« Dit moi tu ne connaitrais pas quelqu'un ayant une voiture qui pourrait m'emmener, juste pour faire l'aller retour je veux pas qu'on patiente avec moi au urgence. Mais bon à pied j'vais mettre facilement plus d'une heure à rejoindre l'hosto. » Il parlait à qui là? Matthew termina de pisser et remonta sa braguette. Tournant la tête il regarda Eden qui semblait le regarder. Ho il lui parle. Il sortit des toilettes et s'avança. Mais il se souvint alors que Dixie allait lui gueuler dessus si il se lavait pas les mains. Hé oui il avait finit par commencer à la connaître la blonde. Il arriva vers les lavabos pour se relaver les mains une fois de plus. « Je pense pas que.... » commença-t-il pour répondre à la question d'Eden. Il avait la sienne mais il était surtout entrain de réfléchir vers qui l'envoyer. Sauf que beaucoup était venu à pied. Il se fit alors interompre par Dixie.

« Bien sûr que si, Matt. Et tu vas l'accompagner parce que c'est toi qui l'a frappé après tout. Moi je l'ai à peu prêt soigner donc toi tu l'emmènes à l'hôpital et tu restes avec lui pour t'assurer que tout se passe bien. » Hein quoi? Comment? Mais pourquoi faisait-elle cela? Pourquoi l'envoyait-elle à l'hosto? Pourquoi l'empêcher d'aller à la soirée? Il l'avait couverte et maintenant elle l'envoyait avec Eden, le mec qu'il avait frappé. « Hein?? Quoi??? Mais non j'ai pas...enfin j'y suis pour rien... c'est lui qui a commencé. Et pourquoi moi je... P*tain, d'accord. Mais je rentre après. » Sa réponse ne voulait rien dire mais Dixie l'avait vraiment prise de court. Pourquoi elle faisait cela? Mince oui il l'avait frappé mais fallait se rendre à l'évidence Eden avait commencé à le provoquer. Et puis il avait aucune envie d'aller à l'hôpital. Pourtant au fond il en était pas non plus déçu. Il fit taire de suite cette voix et fouilla ses poches pour trouver ses clefs. « J'ai pris de la coke aussi, alors faudrait pas me tenir responsable... hormis ça je suis hyper prudent...allez mec ton carosse t'attend... » dit-il avec son air blasé et grognon que tous le monde lui connaissait lorsqu'il avait sa tête des moches jours. Il montra la porte à Eden avec un mouvement de tête. Alors là il la retenait Dixie.

___________________________

    ♛ MATTHEW WOLDEN « Alors moi je t’ai cru. A chaque fois que j’essaye de passer à autre chose, tu es là. Alors réfléchis bien. Interroge ton cœur, je sais que tu en as un. Et dis-moi si les sentiments que tu as pour moi sont sincères ou si tout ça n’est qu’un jeu. S’ils sont sincères, on trouvera une solution.... 3 words, 8 letters and I’m yours. »« Ce n’est qu’un jeu. Je déteste perdre. Tu peux partir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden Lauhs
    ♣ I can live until my thirty five years. It's the death statistics

avatar

ϟ messages : 728
ϟ pseudo : tsu/cam
ϟ crédit : tsugaa
ϟ célébrité : Paul Boche

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
75/100  (75/100)

MessageSujet: Re: « J'ai baisé ta femme. Tu as baisé ta femme. On est quitte. » ♣ en gros ouai... [TERMINE]   Mer 8 Sep - 19:40


    « Je pense pas que.... » Matt venais de commencer sa phrase, sortant de la cabine de toilette. Mais très vite, ignorant de toute évidence la moindre syllabe prononcés par Matty, Dixie lui coupa la parole. « Bien sûr que si, Matt. Et tu vas l'accompagner parce que c'est toi qui l'a frappé après tout. Moi je l'ai à peu prêt soigner donc toi tu l'emmènes à l'hôpital et tu restes avec lui pour t'assurer que tout se passe bien. » Oh. Oh... Je crois pas que Matt est franchement envie de voir encore ma tronche ce soir. Et vue la gueule qu'il tire maintenant c'est même certain. D'un côté j'le comprend, c'est un piège qu'elle nous tend à tous les deux là. Un truc de nanas pour nous obliger à être seul et parler... Parler ouai. Mais l'problème c'est qu'avec Matt on a jamais sue se parler ! On s'ignore. On se jette. On s'engueulade. Plus jeune moi je rampe lui il rabaisse. Mais se parler simplement, posément, impossible je dirais. Je pose un regard suppliant sur Dixie, franchement qu'est-c'qui lui a prit ?! « Hein?? Quoi??? Mais non j'ai pas...enfin j'y suis pour rien... c'est lui qui a commencé. Et pourquoi moi je... P*tain, d'accord. Mais je rentre après. » Pardon ? Il accepte ? Alors là ça y est je suis entré dans les cinquantième dimension. Sérieusement, ma surprise doit se lire son mon visage, elle est sincère et totale. Je me tourna un peu plus vers Matt qui finissait de se laver les mains. Il semblait un peu déboussolé par la réflexion de Dix, mais bon s'il l'a dit. « merci... » Ma voix était faible et je m'en voulue tout de suite pour cela. Histoire de reprendre contenance je m'éloigne de quelque pas de Dixie et me passa ma main libre dans mes cheveux. Je ressentais une démangeaison sur tout la tête, signe que j'était entrain d'angoissé. Vous savez le truc du cuir chevelure qui gratte = personne nerveuse. Non vous saviez pas ? Bah maintenant si héhé.... Ma gueule j'sais. « J'ai pris de la coke aussi, alors faudrait pas me tenir responsable... hormis ça je suis hyper prudent...allez mec ton carosse t'attend...» Han oui c'est vrais ça. Il a prit de la coke... J'lui en demanderais bien tiens, j'verrais dans le voiture. J'évite son regard et marche jusqu'à la porte. Je me retourne sur Dixie une seconde, lui lançant un sourire un peu crispé, montrant que je ne suis plus en colère pour tout à l'heure mais que j'oublierais le guet-apens dans lequel elle viens de me mettre. Puis je me replace vers la sortie. Je traverse la salle sans attendre particulièrement Matt, un peu perdue dans mes pensées. La salle n'a pas désempli, rien n'a jamais depuis l'engueulade. Je ne suis même pas surprit de voir que personne ne semble avoir remarqué quoique se soit. Il doit bien être pas loin de minuit maintenant, pas mal de monde semble déjà bourré, bien camé. Il me redonne le sourire, j'aime voir les gens s'amuser. Mon regard s'abandonne sur cette masse bondissante, puis elle disparue à ma vue alors que je me retrouve sur le parvis. Là parcourt j'attend Matt. Je ne sais pas où est garée sa voiture. Mon sourire, léger, un peu mélancolique n'a pas quitté mes lèvres. Je crois bien que, quoique j'en dise, qu'il vienne avec moi me fait plaisir.


HJ
[spoileri]Je copie mon post dans une sujet privé Matty et moi dans l'hosto de bristol. Lien > http://chessmess.forumactif.org/bristol-hospital-f12/ne-me-dit-pas-comment-j-me-suis-retrouve-la-a-dire-n-importe-quoi-toujours-avec-toi-t406.htm#8145[/spoiler]

___________________________

    Puisque ici les Dieux nous condamnent.
    Au nom de qui, au nom de quoi ?
    Moi, j'irai tué mon père.
    Non je ne suis pas un ange.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « J'ai baisé ta femme. Tu as baisé ta femme. On est quitte. » ♣ en gros ouai... [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
« J'ai baisé ta femme. Tu as baisé ta femme. On est quitte. » ♣ en gros ouai... [TERMINE]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» T’as baisé ma femme, j’ai baisé ma femme, allez on est quitte ✔
» Dilys, femme naine
» Une femme sans parfum est une femme sans avenir.
» Compliments à ma femme et à ses Léopards
» Ashelia D. Nargan, l'absinthe de l'homme [Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ Chess mess :: ♣ see you in hell :: corbeille. :: archive rp-
Sauter vers: