AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Gala de charité; merci papa merci maman !

Aller en bas 
AuteurMessage
Darcy-Rose Johnson
Dixie Super bitch
avatar

ϟ messages : 480
ϟ pseudo : Lou
ϟ crédit : Union Jack.
ϟ célébrité : Sky Ferreira

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Gala de charité; merci papa merci maman !   Jeu 26 Aoû - 0:06

Dixie détestait ses parents. Vraiment. Elle n'avait aucune sympathie pour eux, simplement de la rancoeur. Une profonde rancoeur. Il y avait de nombreuses raisons à cela. Et ce soir était une de ces fameuses raisons. Les galas de charité. Dixie avait une sainte horreur de ces diners mondains pompeux et barbants. Mais ça faisait partie de leur marché. Elle devait faire bonne figure devant la haute du Royaume-Uni, tous ces petits cathos coincés du cul que ses parents cotoyaient. En échange, elle pouvait faire absolument tout ce qu'elle voulait. Ca avait l'air simple comme ça mais le marché comportait d'autres aspects qui ne nous intéressaient pas en cet instant.

Dixie avait horreur de jouer les poupées de vitrine. Elle aimait avoir l'air chic parfois mais non pas parce qu'on l'y obligeait mais parce qu'elle en avait envie. Cependant son avis n'entrait pas en ligne de considération. Lorsqu'elle était entrée dans sa chambre, elle était tombée sur une robe magnifique sur son lit. Une robe légère couleur brume et ceintrée d'une ceinture noire cirée. On aurait dis des bouts de nuages qu'on avait cousu ensemble. Voilà comment ses parents tentaient de l'acheter. Mais elle s'en moquait pas mal ce soir. Elle enfila à la hâte la petite merveille et se contempla dans la glace. Sublime. Elle, pas la robe hein ? Elle se maquilla délicatement et releva ses cheveux en un chignon. Ca ferait amplement l'affaire.

La limousine les avait emmenés jusqu'au Globbers End. C'est là que devait avoir lieu la soirée. Elle était censée être écolo, en faveur des petits orphelins d'elle ne savait quel pays. Elle s'en fichait pas mal en même temps. Plutôt cette soirée serait finie, plutôt elle pourrait aller faire la fête tranquillement. De grands chapiteaux avaient été dressés un peu partout pour abriter les convives et leurs gourmandises. Tout était beige ou couleur corde, à vomir. Elle dut rester aux côtés de ses parents, histoire de saluer toutes les vieilles grenouilles de bénitier qui étaient présentes. Elle avait plaqué sur son visage ce faux sourire dont elle avait le secret. Les gens se succédaient sans qu'elle y fasse vraiment attention, et elle n'avait même pas le droit à un verre de champagne. Merde. Pourtant, ce n'était pas les petits serveurs au cul à croquer qui manquaient. Ils ne faisaient que graviter autour d'eux, lui lançant des oeillades appuyées au passage. Oh, elle en aurait bien gardé un ou deux pour finir la soirée.

Mais comme quand les choses vont mal, elles ne font toujours qu'empirer les choses se gâtèrent. Un bon gros paquet de nuage venait d'assombrir sa lune lumineuse. Et ce paquet de nuage portait un nom qui lui donnait des boutons: Waith. Il y avait les parents Waith, pompeux à souhait. Ils ressemblaient à ses parents, se comportaient comme eux et s'habillaient comme eux. Ca lui filait la chair de poule, tout simplement terrifiant des gens comme ça. Venait ensuite la fille Waith, belle à faire des jalouses dans sa robe rouge. La blonde pulpeuse qui faisait saliver tous les garçons. Elles s'entendaient bien avant mais le temps les avait éloignés et, bien qu'elle ne l'avoua jamais, Dixie avait toujours été un peu jalouse d'elle et de sa beauté. Et le dernier, pas le moindre, petit élément perturbateur de cette famille: Noxalis Waith. Son fiancé paraissait-il ! Leurs parents avaient décidé ça, y'a presque un an de ça maintenant. Blond, intelligent et séduisant, il avait tout pour faire se pamer d'envie toutes les filles. Et c'était le cas. Sauf pour Dixie. Dixie ne le supportait tout simplement pas avec son arrogance et sa prétention stupide. C'était encore pire depuis qu'elle n'avait d'autre choix que de l'épouser. Un vrai calvaire. Elle devait bien lui avouer ça, il était très élégant dans son smoking.

MME WAITH « Bonsoir ! Vous êtes tout simplement ravissants ! »
MME JOHNSON « Oh mais regardez-vous donc ! Vous n'avez rien à nous envier ce soir ! »
MME WAITH « Darcy-Rose votre robe est tout simplement exquise ! Elle vous met parfaitement en valeur. »
DIXIE « Vous me flattez, Mme Waith. »

Et leurs parents se mirent à discuter mais Dixie n'écoutait déjà plus. Son esprit avait battu la campagne, elle ne suivait plus cet entretien grotesque, ça la fatiguait. Et dieu, qu'elle avait faim ! Elle n'avait pas mangé de la journée, elle avait été trop occupée à fumer et boire dans des pubs. Mais elle ne s'était pas soûlée exprès en vue de cette soirée. Et bien elle regrettait amèrement. Olalaah, c'était les autres qui tanguaient comme ça ou c'était elle ? Dixie dut s'accrocher à une table pour ne pas s'écraser par terre comme une pauvre loque.

MME WAITH « Darcy-Rose, que se passe-t-il ? Vous allez bien ? »
DIXIE « Non non, ne vous en faites pas. Juste un simple vertige. »
MME WAITH « Allons allons, allez prendre l'air plus loin ! Noxalis, accompagne-la, veux-tu ? »

Dixie voulut s'empresser de protester mais déjà, on ne l'écoutait plus. Il lui avait tous tourné le dos et continuait leur conversation. Tous sauf Noxalis. Voilà exactement le genre de situation qu'elle aurait voulu éviter. Sans lui accorder le moindre regard, elle se dirigea vers les arbres en périphérie des dernières tentes. Elle finit par s'adosser à un arbre et soupira à la lune. Cette soirée promettait d'être désastreuse.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-of-sunshine.forum-actifs.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gala de charité; merci papa merci maman !   Jeu 26 Aoû - 2:23

Apollo avait choisie la robe rouge malgré les réticences de sa mère qui trouvait que c’était une couleur agressive qui n’avait pas sa place à un gala de charité. Sur son corsage était dessiné de longues flammes pourpres qui semblaient léchées le pourtour de sa poitrine. Mais alors qu’il observait dans le miroir, Noxalis ne pouvait que désapprouver les paroles de son ainée, Apollo était sublime dans son vêtement de soie. Le tissu lui collait au corps comme une seconde peau, elle épousait sa taille fine et ses petits seins ronds à la perfection. Un sourire effleura les lèvres rosées de sa sœur alors qu’elle se tournait vers lui.

« Qu’en penses-tu, amour ? Suis-je à ton goût ? »

D’un geste délicat, il l’attrapa par les hanches pour la rapprocher et ses lèvres se perdirent aux creux de son oreille.

« Toujours, mon ange, toujours. »

Leur mère grimaça comme si elle avait soudainement pris conscience de la singularité de la scène qui se déroulait sous ses yeux. Elle soupira, subitement très lasse. Elle aurait tant voulu avoir des enfants moins dérangeants. Elle n'en avait jamais soufflé mot à âme qui vive mais ses jumeaux étaient de parfaits étrangers dans son cœur. Pourtant, elle avait essayé de les aimer de toute son âme, elle déployait toute sa force pour trouver ne serait ce qu’un embryon de sentiment mais rien… il n’y avait rien. C’était effroyable, elle le savait bien, elle entendait déjà la foule lui cracher au visage qu’elle était une mère indigne. Mais elle n’était pas la seule à blâmer. Ils ne lui avaient jamais donné une seule chance de rentrer dans leur monde, de comprendre la relation divinement corruptrice qu’ils partageaient. La blonde respira profondément.

« Il est temps de partir ... Apollo fais moi le plaisir de prendre au moins un châle pour cacher ton impudeur. »

La jeune fille laissa échapper un rire léger et elle glissa sa petite menotte dans la main de son frère alors qu’ils quittaient la pièce.

La nuit avait étendue son manteau épais sur la ville et la seule source de lumière semblait provenir des petits luminaires en forme de lucioles qui ornaient le portail en fer forgé de Globber Ends. La soirée jusque là se passait sans incidents notables, si l’on oubliait quelques Lords qui s’étaient laissés, à tort, enivrés par le parfum du rhum. Mais soudainement, il avait sentit la main de sa sœur se crispait sur son bras. Il n’avait eu qu’à suivre ses deux orbes froids pour comprendre la source de son brusque malaise. Leurs parents étaient en pleine discussion avec les Lauhs. Quelques temps auparavant, les deux familles avaient décidés que leurs héritiers allaient s’unir, au grand dam de Noxalis. Les enfants Waith se regardèrent et ils prirent l’accord silencieux de se rapprocher. On ne savait jamais, peut-être qu’ils étaient entrain de choisir la date de leurs futures noces. Ils prirent place sur les chaises disposés à côté du petit groupe. Le regard du garçon glissa vers Darcy-Rose, son « adorable » fiancée. Ses longs cheveux miels étaient rattachés dans un chignon sauvage qui lui conférait des airs de fée. Il devait le reconnaître, elle était jolie et si elle ne l’agaçait pas autant, il l’aurait sans doute déjà mis dans son lit.


« Darcy-Rose, que se passe-t-il ? Vous allez bien ? »

« Non non, ne vous en faites pas. Juste un simple vertige. »

« Allons allons, allez prendre l'air plus loin ! Noxalis, accompagne-la, veux-tu ? »

Il n’avait pas même pas eu le temps d’émettre une seule objection, que les adultes étaient déjà repartis dans leur conversation. Il vit le sourire d’Apollo fondre aussi vite que de la neige. N'y tenant plus, elle se leva brusquement de sa chaise, effectuant rageusement les cents pas derrière sa mère, ses mains esquissant de drôles de gestes, nerveux et imprécis.

« N’y vas pas ! Tu m’entends ?! C’est un ordre … s’il te plait. »

Son ton était désespéré à présent et Noxalis percevait sans mal la pointe de panique s'étant glissée subrepticement dans la voix claire de sa douce. Il la comprenait, il y avait plus derrière tout ça que de la simple jalousie. C’était la réalité qui venait briser les fondations de leur petit univers, encore un peu plus. Ils allaient être séparés bientôt, et ça ils ne pouvaient pas l’encaisser. L’héritier soupira, ce n’était pas comme si il avait le choix. Il déposa un léger baiser sur la joue de son amour et partit rejoindre sa fiancée… Il la retrouva adossée contre un vieux chêne, le visage baigné par la lune.

« Les jambes qui défaillent, les papillons dans le ventre … Tu tombes déjà amoureuse de moi, Johnson ? »

L’arrogance vibrait dans sa voix, après tout c’était un peu sa marque de fabrique. D’un geste lent, il appuya sa main contre l’écorce de l’arbre à quelques centimètres de Darcy-Rose, il se rapprocha suffisamment pour que leurs nez se touchent avant d’ajouter d’une voix chaude :

« Apporte-moi un verre de Brandy et peut-être, l’alcool aidant, que j’arriverai à te trouver un peu belle. »


Revenir en haut Aller en bas
Darcy-Rose Johnson
Dixie Super bitch
avatar

ϟ messages : 480
ϟ pseudo : Lou
ϟ crédit : Union Jack.
ϟ célébrité : Sky Ferreira

Almost honest
relationship:
niveau de débauche:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Gala de charité; merci papa merci maman !   Jeu 26 Aoû - 16:09

Dixie avait bien évidemment capté l'attitude étrange des jumeaux mais ça lui faisait une belle jambe, elle s'était éloignée sans demander son reste. C'est vrai quoi, elle les connaissait depuis qu'ils étaient enfants. Ils avaient souvent joué ensemble, aussi surprenant que cela puisse paraître aujourd'hui. Mais en grandissant, leur attitude l'un envers l'autre lui avait paru... bizarre, déplacé. Et puis les rumeurs avaient commencé à circuler, se faisant de plus en plus pressante. Dixie n'était pas du genre à colporter ce genre de commérage, elle avait d'autres chats à fouetter. Mais il fallait reconnaître que les jumeaux Waith ne faisaient que jeter de l'huile sur le feu parfois. De vrais masos, assurément.

Elle ne mit pas bien longtemps à atteindre l'obscurité rassurante alentour à la fête. De là, adossée à ce vieil arbre, les conversations et la musique lui parvenaient étouffés, la nature reprenait ses droits en quelque sorte. Elle ferma les yeux et soupira, la lune était bien pleine et brillante ce soir. Ca n'allait sûrement pas arrangé son humeur, si on en croyait les superstitions m'enfin elle n'avait jamais eu un caractère facile, encore moins quand elle était contrariée. Et cette situation la contrariait fortement. Des bruits tout près lui indiquèrent que Noxalis l'avait rejointe. Elle rouvrit doucement les yeux et les posa sur lui. La lune donnait à ses cheveux blonds une teinte argentée. Elle aurait presque pu le trouver attirant, si son arrogance n'avait pas tout gâché.

« Les jambes qui défaillent, les papillons dans le ventre … Tu tombes déjà amoureuse de moi, Johnson ? »

Dixie ne dit rien, se contentant de le toiser. S'il commençait déjà à être insupportable, elle allait sans doute s'emporter plus vite qu'elle ne le croyait. Mais c'était sans doute ce qu'il souhaitait, qu'elle sorte de ses gonds. Mais elle était bien décidée à ne pas lui donner satisfaction. Il en rajouta pourtant une couche bien épaisse puisqu'il se rapprocha d'elle, tellement près d'ailleurs qu'elle voyait chaque détail de son visage, de sa peau. Leurs nez se touchaient même. Pendant un fol instant, Dixie crut qu'il allait l'embrasser. Heureusement, il n'en fit rien, se contentant de lui glisser:

« Apporte-moi un verre de Brandy et peut-être, l’alcool aidant, que j’arriverai à te trouver un peu belle. »

Elle ne bougea pas. Et pourtant, ce n'était pas l'envie qui lui manquait de gifler ce petit effronté. C'était ce genre de phrases qui faisait qu'elle ne pouvait pas le supporter. Lui et sa suffisance exaspérante ! Parce que Monsieur était beau, oui elle ne pouvait pas décemment le nier, et parce qu'il appartenait à une grande famille, il se croyait tout permis et croyait pouvoir disposer de tous ! Et bien Dixie n'était pas prête de se laisser berner par ce prétentieux aux boucles blondes. Il aurait bien mérité qu'elle le gifle, là maintenant et qu'elle le plante sur place mais elle n'en fit rien. En même temps, il était tellement prêt d'elle qu'elle ne pouvait pas bouger. De toute manière, ce n'était pas son genre de fuir. Jamais.

« Et quoi ? Tu crois pouvoir me séduire en me provoquant ? A d'autres, tu veux ? Qu'est-ce que ça peut me faire que tu me trouves jolie, hein ? Des tas de mecs trouvent le contraire, crois-moi. »

Et elle le repoussa, assez loin pour qu'elle puisse le regarder dans les yeux sans loucher. Elle ne supportait plus cette proximité entre eux. Elle n'avait pas parlé fort, d'instinct elle avait chuchoté. Il était tellement prêt d'elle qu'elle aurait pu murmurer qu'il l'aurait quand même entendu. Mais elle ne supportait plus d'être en contact avec sa peau et de sentir son haleine contre sa peau. Insupportable.
Elle se redressa et croisa ses bras sur sa poitrine. Elle n'aimait pas qu'on joue avec elle, c'est elle qui jouait avec les autres. Mais avec lui, elle ne pouvait pas jouer parce qu'elle était prisonnière. Prisonnière de cet engagement que ses parents avaient pris pour elle, comme un oiseau en cage. Et c'était eux qui en détenaient la clé. Ca la rendait dingue.

« Tu peux retourner auprès de ta soeur, je m'en fous. Je peux très bien me débrouiller toute seule, j'ai l'habitude. »

C'est vrai quoi, elle n'avait pas besoin d'une baby-sitter, juste de manger. Et c'est cet instant que choisit son estomac pour se rappeler à son bon souvenir. Rougissante, elle resserra son étreinte sur celui-ci. Ah c'était bien le moment de lui jouer un sale tour pareil, vraiment. Devant lui en plus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-of-sunshine.forum-actifs.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gala de charité; merci papa merci maman !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gala de charité; merci papa merci maman !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Merci papa, merci maman, mais c'est pas avec du pognon qu'on achète l'amitié! [Underco'.]
» Papa prend maman ou son pote Eric ! [PV. Emmy]
» [Mini Event] Gala de Charité
» Décès de la maman de papa Brixhe
» Lettre à papa et maman !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ Chess mess :: ♣ see you in hell :: corbeille. :: archive rp-
Sauter vers: